Scott Darling (hockey sur glace)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Scott Darling
Description de cette image, également commentée ci-après
Darling avec les Blackhawks de Chicago.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance ,
Newport News (États-Unis)
Joueur
Position Gardien de but
Équipe LNH Hurricanes de la Caroline
Ancienne(s) équipe(s) Blackhawks de Chicago
A joué pour SPHL
IceGators de la Louisiane
RiverKings du Mississippi
ECHL
Everblades de la Floride
Nailers de Wheeling
Cyclones de Cincinnati
LAH
Bulldogs de Hamilton
Admirals de Milwaukee
IceHogs de Rockford
LCH
Thunder de Wichita
Repêc. LNH 153e choix au total, 2007
Coyotes de Phoenix
Carrière pro. Depuis 2010

Scott Darling (né le 22 décembre 1988 à Newport News dans l'État de Virginie aux États-Unis[1]) est un joueur professionnel de hockey sur glace américain. Il évolue au poste de gardien de but[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Né à Newport News en Virginie, il a tout d'abord vécu dans l'État de Washington puis en Alabama avant que sa famille s'établisse à Lemont, située en banlieue de Chicago[1]. Après avoir évolué pour les Selects de Capital District de l'Eastern Hockey League (EHL) en 2006-2007, il est repêché par les Coyotes de Phoenix au 153e rang lors du repêchage d'entrée dans la LNH 2007. Il joue une saison avec le Ice de l'Indiana en USHL avant rejoindre en 2008 l'Université du Maine et son équipe des Black Bears. Il est expulsé par l'équipe au bout de deux saisons pour avoir enfreint plusieurs fois le code de conduite de l'école[4].

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Durant l'été 2010, il se présente au camp d'entraînement des Coyotes. Mal en point, il est libéré de l'équipe en raison de ses problèmes d'attitude et de son surpoids. Il débute au niveau professionnel en 2010-2011 alors qu'il s'aligne pour les IceGators de la Louisiane de la Southern Professional Hockey League (SPHL). Les IceGators sont bons derniers de la ligue et mettent Darling à la porte à cause de ses problèmes d'alcoolisme[5].

Ayant des problèmes d'anxiété sociale, il décide de se prendre en main en 2011 et arrête de boire[4]. Il joue les saisons suivantes dans les ligues mineures, dont notamment l'ECHL, puis après avoir signé en septembre 2013 un contrat avec les Admirals de Milwaukee de la Ligue américaine de hockey (LAH), filiale des Predators de Nashville, il connaît une bonne saison avec l'équipe en affichant un dossier de 13-6-2, six blanchissages, une moyenne de 2,00 buts encaissés par match et un taux d'arrêts à 93,3 %[3].

La LNH[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 2014, il signe son premier contrat dans la LNH avec les Blackhawks de Chicago qui est une entente d'un an à deux volets[6]. Il débute la saison avec les IceHogs de Rockford dans la LAH puis est rappelé par l'équipe à la suite d'une blessure du gardien numéro un de l'équipe Corey Crawford[7]. Il joue son premier match dans la LNH le 26 octobre 2014 contre les Sénateurs d'Ottawa qui est une victoire 2-1 : il est désigné première étoile du match[Note 1] en réalisant 33 arrêts et n'accordant qu'un seul but[8].

En février 2015, il parvient à intégrer les Blackhawks en tant que second gardien de but, remplaçant Antti Raanta, et prolonge son contrat avec l'équipe pour deux nouvelles saisons[9].

Lors du premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015 contre les Predators de Nashville, il remplace Crawford lors du premier match de la série après qu'il a encaissé trois buts lors du premier tiers-temps. Les Blackhawks marquent trois buts et remportent le match en deuxième période de prolongation alors que Darling ne concède aucun but en arrêtant les 42 tirs auxquels il a fait face[10]. À la suite d'une défaite 6-2 où Crawford gardait les buts, l'entraîneur des Blackhawks Joel Quenneville décide de faire débuter Darling pour le troisième match puis le reste de la série. Il parvient à faire gagner deux matchs pour les Blackhawks mais malgré une défaite 5-2 lors du cinquième match, il débute tout de même le sixième match. Il concède toutefois trois buts lors des 11 premières minutes de jeu et est remplacé par Crawford[11]. Les Blackhawks parviennt malgré tout à remporter le match puis la série contre les Predators et gagnent par la suite la Coupe Stanley en battant le Lightning de Tampa Bay 4 matchs à 2 en finale.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[12],[13]
SaisonÉquipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ V  D Pr/N Min  BC Moy % Arr  Bl PunPJ V  D  Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
2005-2006 Chicago Young Americans MWEHL 2 0 2 0 10 5 0 - - - - - - - - -
2005-2006 Outlaws de l'Iowa du Nord NAHL 8 2 4 0 405 28 4,15 88,8 0 2 - - - - - - - - -
2006-2007 Selects de Capital District EJHL 22 9 9 3 1 243 70 3,38 1 2 - - - - - - - - -
2006-2007 Outlaws de l'Iowa du Nord NAHL 1 0 0 0 15 3 12 78,6 0 0 - - - - - - - - -
2007-2008 Ice de l'Indiana USHL 42 27 10 3 2 391 121 3,04 90,8 1 4 3 1 2 11 3,69 88,9 0 0
2008-2009 Black Bears du Maine Hockey East 27 10 14 6 1 566 72 2,76 89,5 3 4 - - - - - - - - -
2009-2010 Black Bears du Maine Hockey East 27 15 6 3 1 511 78 3,1 0 8 - - - - - - - - -
2010-2011 IceGators de la Louisiane SPHL 30 6 22 0 1 598 102 3,83 0 4 - - - - - - - - -
2011-2012 Everblades de la Floride ECHL 1 0 1 0 58 5 5,14 77,3 0 0 - - - - - - - - -
2012-2013 Nailers de Wheeling ECHL 32 13 12 6 1 819 85 2,8 90,7 2 14 - - - - - - - - -
2012-2013 Bulldogs de Hamilton LAH 1 0 0 0 25 0 0 100 0 0 - - - - - - - - -
2012-2013 Penguins de WBS LAH 1 0 0 0 25 0 0 100 0 - - - - - - - - -
2013-2014 Admirals de Milwaukee LAH 26 13 6 8 1 347 45 2 93,3 6 23 - - - - - - - - -
2014-2015 Blackhawks de Chicago LNH 14 9 4 0 833 27 1,94 93,6 1 0 5 3 1 298 11 2,21 93,6 0 0
2014-2015 IceHogs de Rockford LAH 26 14 8 4 1 419 52 2,2 92,7 2 4 - - - - - - - - -
2015-2016 Blackhawks de Chicago LNH 29 12 8 4 1 560 67 2,58 91,5 1 0 - - - - - - - - -
2016-2017 Blackhawks de Chicago LNH 32 18 5 5 1 689 67 2,38 92,4 2 0 - - - - - - - - -
2017-2018 Hurricanes de la Caroline LNH 43 13 21 7 2 476 131 3,18 88,8 0 0 - - - - - - - - -
2018-2019 Checkers de Charlotte LAH Saison en cours ? Saison en cours ?
2018-2019 Hurricanes de la Caroline LNH Saison en cours ? Saison en cours ?
Totaux LNH 118 52 38 16 6 557 292 2,37 91 4 0 5 3 1 298 11 2,21 93,6 0 0

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
AnnéeÉquipe Compétition PJ V  D  Min  BC Moy % Arr  Bl Pun Résultat
2018 Drapeau : États-Unis États-Unis Championnat du monde 2 80 3 2,25 87,0 0 Médaille de bronze Médaille de bronze

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2014-2015 : champion de la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les trois meilleurs joueurs d'une rencontre dans la Ligue nationale de hockey sont désignés par des étoiles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « An Interview with Goalie Scott Darling of the Chicago Blackhawks », sur puckjunk.com, (consulté le 1er août 2015).
  2. (en) « Scott Darling », sur Eliteprospects.com
  3. a et b (en) « Scott Darling hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  4. a et b (en) « Six things you didn't know about Blackhawks goalie Scott Darling », sur ftw.usatoday.com, (consulté le 1er août 2015).
  5. (en) « After overcoming his demons, Scott Darling wants to make mark on the NHL », sur www.thehockeynews.com, (consulté le 1er août 2015).
  6. (en) « Blackhawks agree to terms with three », sur blackhawks.nhl.com, (consulté le 1er août 2015).
  7. (en) http://www.nhl.com/gamecenter/en/preview?id=2014020119
  8. (en) http://www.nhl.com/gamecenter/en/recap?id=2014020119
  9. (en) http://www.nhl.com/ice/news.htm?id=754591
  10. Robby Stanley, « Keith complète la remontée des Blackhawks en deuxième prolongation », sur www.nhl.com, (consulté le 18 avril 2015)
  11. Brian Hedger, « Les Blackhawks viennent de l’arrière pour vaincre les Predators et remporter la série », sur www.nhl.com, (consulté le 30 avril 2015).
  12. « Scott Darling - Statistiques », sur www.nhl.com (consulté le 25 avril 2017)
  13. (en) « Scott Darling hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 25 avril 2017)