Scorpianus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une inscription découverte à Altenberg, parle d'un cocher, Scorpianus, originaire d'Afrique, qui remporta sept cents victoires. Lors du développement des courses de chars au Maghreb au IIIe siècle, Scorpianus y est porté comme figure de héros[1].

Le nom de Scorpianus se retrouve également sur une mosaïque de Carthage (Scorpianus In Adamtu). Toutefois, on ne sait s'il s'agit du même homme ou d'un homonyme. Cette inscription est placée au-dessus d'un quadrige, dont il ne reste aujourd'hui plus que les têtes de chevaux[2].

Selon Alfred Louis Delattre, le terme Scorpianus est un dérivé de Scorpius, un titre porté par plusieurs cochers célèbres, et par plusieurs cochers de cirques à Carthage[2].

Traduction[modifier | modifier le code]

CIL III, 12013 : Le cocher Scorpianus, originaire d'Afrique, remporta pour sa faction 700 victoires.

CIL VIII, 12589 : Scorpianus Adamatu

Source[modifier | modifier le code]

CIL III, 12013 (Altenberg)

CIL VIII, 12589 (Carthage)

  1. Jacques Chamay, Martin A. Guggisberg et Kilian Anheuser, Charioteer and the hunters: a masterpiece of ancient silversmithing, CHAMAN Edition, (ISBN 978-2-9700435-4-6, lire en ligne), p.53
  2. a et b Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, Dumoulin (lire en ligne), p.80-83