Score d'Apgar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le score d'Apgar est une évaluation de la vitalité d'un nouveau-né reposant sur une observation empirique au moment de la naissance hors considérations de sexe et de génétique et dont le but est de pronostiquer le potentiel de mortalité néonatale. Il fut développé en 1952 par une femme-médecin américaine, Virginia Apgar et reste utilisé dans le monde entier.

Définition[modifier | modifier le code]

Le score d'Apgar consiste en une note globale attribuée à un nouveau-né suite à l'observation puis l’évaluation de cinq éléments spécifiques qui sont le rythme cardiaque, la respiration, le tonus, la couleur de la peau et la réactivité[1]. Chacun des éléments est noté à 0, 1 ou 2 points, selon les conditions observées. Le résultat total permet l’appréciation globale de l’état de santé du nouveau-né[2]. Le résultat maximal est de 10 points, équivalant à la meilleure condition de santé possible, alors qu’un score en dessous de 7 signale une ou des défaillances. Le tableau suivant montre le nombre de points alloués à chacun des éléments observés[3] ; le moyen mnémotechnique français pour se souvenir des cinq éléments à observer est :

A = Apparence (coloration)

P = Pouls (fréquence cardiaque)

G = Grimace (réactivité aux stimuli)

A = Activité (tonus musculaire)

R = Respiration (efforts respiratoires)

Un moyen mnémotechnique similaire existe en plusieurs langues.

Cotation Battements cardiaques Respiration Coloration Tonus musculaire Réactivité à la stimulation
0 Absents Absente Bleue ou pâle Nul Nulle
1 < 100/min Quelques mouvements spontanés Cyanose des extrémités Hypotonie Grimaces
2 >100/min Normale Rose Tonus normal Cris

L’évaluation est réalisée entre 60 secondes et 5 minutes après la naissance. En cas de scores faibles à la première évaluation, celle-ci peut être répétée toutes les 5 minutes, soit à 10, 15 et 20 minutes. Le premier score, relevé dans les 5 minutes après la naissance, est le plus révélateur que celui de 60 secondes, surtout dans les cas où il est sous la normale[4] comme en cas de mort ou d’anomalies neurologiques.

Même si le score a été développé dans les années 1950, il conserve sa valeur en tant qu'indice de pronostic : un score bas reste en corrélation avec un fort potentiel de mortalité néonatale[5] ainsi qu'avec un risque accru d'infirmité motrice cérébrale[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Virginia Apgar, « A proposal for a new method of evaluation of the newborn infant », Curr. Res. Anesth. Analg., vol. 32, no 4,‎ , p. 260–267 (PMID 13083014, lire en ligne)
  2. Gassier J, de St-Sauveur C, Le guide de la puéricultrice (3 ed.), Paris, 2008
  3. Collège national des gynécologues et obstétriciens français, Gynécologie Obstétrique, Abrégés. Connaissances et pratique, 2007
  4. Apgar V, The newborn (Apgar) scoring system. Reflections and advice, Pediatric clinics of North America, 1966;13:645-650
  5. Iliodromiti S, Mackay DF, Smith GC, Pell JP, Nelson SM, Apgar score and the risk of cause-specific infant mortality: a population-based cohort study, Lancet, 2014;384:1749–1755
  6. Moster D, Lie RT, Irgens LM, Bjerkedal T, Markestad T, The association of Apgar score with subsequent death and cerebral palsy: a population-based study in term infants, J Pediatr, 2001;138:798–803
  7. Ancel, Bonnier, Burguet et al., 2004; Service des recommandations professionnelles, 2005; Vallée & Dellatolas, 2005

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]