Scinque de Bojer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gongylomorphus bojerii

image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet herpétologie.

Gongylomorphus bojerii
Description de cette image, également commentée ci-après

Scinque de Bojer

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Scincidae
Sous-famille Scincinae

Genre

Gongylomorphus
Fitzinger, 1843

Nom binominal

Gongylomorphus bojerii
(Desjardins, 1831)

Synonymes

  • Scincus bojerii Desjardin, 1831
  • Scelotes bojerii (Desjardin, 1831)
  • Gongylomorphus borbonicus Vinson, 1970
  • Scelotes bojerii borbonica (Vinson, 1970)
  • Gongylomorphus fontenayi Vinson, 1973

Le Scinque de Bojer, Gongylomorphus bojerii, unique représentant du genre Gongylomorphus, est une espèce de sauriens de la famille des Scincidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique des Mascareignes, dans l'océan Indien[1].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (26 septembre 2012)[2] :

  • Gongylomorphus bojerii bojerii (Desjardins, 1831)
  • Gongylomorphus bojerii borbonica Vinson, 1970
  • Gongylomorphus bojerii fontenayi Vinson, 1973

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Scelotes bojerii borbonica est aujourd'hui disparue. Ses parties supérieures étaient grises et argentées, parfois gris-dorées, avec des reflets verdâtres. Le dernier spécimen a été capturé en 1839 et 12 spécimens résident dans les collections du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur du naturaliste tchèque Wenceslas Bojer (1795-1856)[3].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Desjardin, 1831 : Sur trois espèces de lézard du genre scinque, qui habitent l'île Maurice (Ile-de-France). Annales des Sciences Naturelles, Paris, vol. 22, p. 292-299 (texte intégral).
  • Fitzinger, 1843 : Systema Reptilium, fasciculus primus, Amblyglossae. Braumüller et Seidel, Wien, p. 1-106 (texte intégral).
  • Vinson, 1970 "1969" : The saurian fauna of the Mascarene Islands, p. 1-118.
  • Vinson, 1973 : A new skink of the genus Gongylomorphus from Macabé forest (Mauritius). Revue agricole et sucrière de l'Ile Maurice, vol. 52, p. 39-40.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 26 septembre 2012
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296