Science and Power Module 1 & 2 (station spatiale internationale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

научно-энергетического модуля

Science and Power Module 1 & 2
Futur module de la Station spatiale internationale
Description de cette image, également commentée ci-après
Assemblage du NEM-1
Données générales
Station spatiale Station spatiale internationale
Agence spatiale Drapeau de la Russie Roscosmos
Constructeur Drapeau de la Russie RKK Energia
Segment Segment orbital russe
Rôle principal Production d’électricité, laboratoire
Lancement 2021
Lanceur Angara (5 ?)
Fin de vie 2025 - 2030 (théoriquement)
Statut En développement
Caractéristiques techniques
Masse 21 tonnes
Volume pressurisé 30 mètres cube
Puissance électrique 12 à 18 kW
Écoutille(s) (disponible) 1 (0)
Type écoutille Sonde-cône
Équipements
Sas Non
Autres équipements Laboratoire, dortoir, système de control de vol
Amarré à
Pritchal Nœud

Science and Power Module 1 & 2 (en russe : научно-энергетического модуля, en français : Modules scientifiques et d’alimentations 1 & 2), aussi nommés par les acronymes de NEM-1 et NEM-2, sont deux futurs modules russes de la station spatiale internationale, qui serviront à produire principalement de l’électricité pour tout le segment russe, indépendamment des panneaux solaires américains, lors de la potentielle séparation en 2024 des segment russe et américain, dans le cadre du projet OPSEK. Ils seront également des laboratoires, et serviront aussi de dortoir et abriteront des nouveaux systèmes de contrôles de vol. Ils seront lancés chacun séparément par un lanceur Proton, et s’amarreront au nœud Pritchal.

Historique[modifier | modifier le code]

Lors du début du projet de la Station spatiale internationale en 1993, il est prévu que le segment russe possède un module combinant le statut de laboratoire et de production d’électricité, le Science Power Platform (sous l’acronyme de NEP). Mais RKK, ne possédant pas les fonds nécessaires, abandonna le projet de ce module, la coque pressurisée d'un modèle d'essais étant utilisée pour un nouveau module, Rassvet. En 2006, il est décidé de transférer les rôles de NEP à deux nouveaux modules identiques, beaucoup plus grands, qui seront amarrés au futur module nœud Pritchal. Les panneaux solaires seraient fixés sur les modules à l'extrémité d'une poutre, le système d'orientation étant fourni par ISS Reshetnev, le premier fabricant de satellites de communication du pays. Il est prévu que l’ensemble des deux modules produise 18 kW d’électricité dont 12 kilowatts seraient redistribués au reste de la station. Les modules posséderont aussi une antenne de communication de dernière génération, permettant de communiquer au sol via des satellites Loutch-5, se passant du réseau satellitaire américain. La conception des modules devrait être entièrement nouvelle, contrairement à tous les autres modules russes lourds de la station Mir ou de l'ISS, tous basés sur le module FGB du vaisseau TKS[1].

Lancement[modifier | modifier le code]

Les premières dates de lancement furent annoncées pour 2014 et 2015, respectivement, mais cette date a continuellement été repoussée depuis et le lancement n'est pas prévu avant 2021 voire au-delà[1]. En avril 2021, il est annoncé que NEM-1 sera lancé sur une Angara[notes 1],[2].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Les deux modules auront la forme d'un quasi-cylindre, long de 25 mètre pour 4 mètre de diamètre[3] et d’une masse de 21 tonnes, ils seront équipés de deux grands panneaux solaires chacun qui produiront chacun 12 à 18 kW[1]. Leur durée de vie est estimée à 15 ans chacun[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est probable qu'il soit envoyé sur une Angara 5.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Science and Power Module, NEM » (consulté le 5 décembre 2020)
  2. (ru) Roscosmos, « Научно-энергетический модуль запустят на «Ангаре» с Восточного », sur roscosmos.ru,‎ 23 avril 2021, 14:50 (consulté le 24 avril 2021)
  3. « Les éléments russes - Partie 5 », sur capcomespace.net (consulté le 21 décembre 2020)
  4. « NEM-1 - Le module russe pour l'ISS » (consulté le 21 décembre 2020)