Schultüte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garçon avec son Schultüte

Un Schultüte (fr.: cornet scolaire), connu aussi comme Zuckertüte (fr.: cornet de sucre) en Allemagne de l’Est, est un cornet de carton ou en plastique plein de bonbons, jouets, fournitures scolaires et autres surprises pour les enfants. En Allemagne, les parents l’offrent aux enfants pour marquer leur entrée à l’école primaire. Il faut ajouter que l’entrée à l’école primaire (Einschulung) constitue en Allemagne un véritable rite de passage, vu que la scolarité n’inclut pas l’école maternelle. Pour les enfants allemands, l'entrée à l'école primaire constitue leur première expérience dans le système éducatif à proprement parler.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette tradition typiquement allemande remonte à l’année 1810, où elle surgit dans les régions de la Saxe et de la Thuringe. Les premiers cornets scolaires ont été confectionnés à Iéna (1817)[1], Dresde (1820) et Leipzig (1836). On avait l’habitude de raconter aux enfants qu’il y avait un arbre de cornets scolaires dans la maison de l’enseignante, qui, par la grosseur des cornets qu’il portait, indiquait qu’il est grand temps de se préparer pour l’entrée au primaire.

Répandus principalement dans les villes d’Allemagne centrale, les cornets scolaires commencent ensuite à gagner en popularité dans d’autres provinces. Berlin est la première grande ville hors des régions d’origine où ce phénomène s’introduit[2]. Il n’y a pas unanimité sur la question de savoir quand le cornet scolaire a commencé à se populariser aussi en Allemagne de l’Ouest : certaines sources placent cet évènement au milieu du XXe siècle[3], tandis que d’autres recherches affirment la présence du cornet scolaire dans la ville de Cassel, dans l’ouest de l’Allemagne, dès 1907[4]. Néanmoins, la diffusion ne s’accélère vraiment qu’après la Première Guerre mondiale.

Formes et coutume[modifier | modifier le code]

Pendant la division de l’Allemagne, dans l’ancienne RDA, des cornets scolaires hexagonaux de longueur de 85 cm se sont établis, tandis que dans la RFA, les modèles traditionnels, ronds et d’une longueur de 70 cm, prévalaient[5].

Tandis qu’autrefois, c’étaient les parrains et marraines qui remplissaient ces cornets, aujourd’hui ce sont souvent les parents qui le font. Le jour de l’entrée au primaire, chaque école organise une petite cérémonie d’accueil pour les nouveaux élèves qui y participent, portant chacun son cornet scolaire. Selon la tradition, ils peuvent l’ouvrir seulement dans la classe ou plus tard à la maison.
Les cornets scolaires sont faits de carton, multicolores et décorés de motifs divers. Traditionnellement, les parents ou les enfants eux-mêmes les confectionnent au jardin d’enfants. Ils sont remplis de bonbons, de petits cadeaux et jouets, de crayons ou d’autres fournitures pour l’école et parfois même de vêtements. Aujourd’hui, les cornets scolaires traditionnels sont souvent remplacés par des cornets de plastique et quelquefois déjà remplis.

Particularités[modifier | modifier le code]

Produisant plus de deux millions de cornets scolaires par an, la SARL Nestler Feinkartonagen GmbH à Ehrenfriedersdorf en Saxe est le premier fabricant de cornets scolaires en Allemagne aujourd’hui[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Schulanfang und Zuckertüte, abrufbar unter: http://www.jena.de/sixcms/detail.php?id=151283&_nav_id1=77034&_lang=de
  2. Hans-Günter Löwe: Schulanfang. Ein Beitrag zur Geschichte der Schultüte. Edition Freiberg, Dresden 2014, (ISBN 978-3-943377-28-6), S. 84-89.
  3. Recherche: Redaktion der "Sendung mit der Maus" ARD und "Frag doch mal die Maus" Redaktion Jörg Pilawas Produktionsfirma, Ausstrahlung am 30. August 2008, 20.15 Uhr ARD
  4. "Hessische Allgemeine" Ausgabe vom 17. September 2010, "So keck war Tante Frieda. Ergebnis der HNA-Leseraktion: Zuckertüte gehört mindestens seit 1912 zur Einschulung" und Ausgabe vom 29. September 2010, "Erste Zuckertüte schon 1907. Frieda Hammerich, geborene Böhringer, ist die Gewinnerin unserer Aktion", jeweils im Lokalteil Kassel, es fanden sich fotografische Belege für die Jahre 1907, 1912, 1917, 1918, 1921, 1927 und 1931
  5. Hans-Günter Löwe: Schulanfang. Ein Beitrag zur Geschichte der Schultüte. Edition Freiberg, Dresden 2014, (ISBN 978-3-943377-28-6), S. 76.
  6. Der Schultüten-Gigant, abrufbar unter: https://web.archive.org/web/20110910143444/http://www.ftd.de/karriere-management/karriere/:schulanfang-in-deutschland-der-schultueten-gigant/60090510.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :