Schizolobium parahyba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Schizolobium parahyba est une variété tropicale d'arbre de la famille des Fabaceae connue pour sa grande rapidité de croissance (3 à 9 mètres par an[1]).

Il est connu sous de nombreux noms vernculaires : garapivu, garapuvu (variante accentuée garapuvú), guaburuvu, guapiruvu, guapuruvu (variante accentuée guapuruvú), guarapuvu (variante accentuée guarapuvú), vapirubu, ou bien encore : bacurubu, bacuruva, badarra, birosca, faveira, ficheira, pataqueira, pau-de-vintém, pau-de-tamanco, umbela, yvapuruvu.

Caractères et usages[modifier | modifier le code]

Colliers de macramé décorés avec des graines de yvapuruvu à Tobati (Paraguay).

Cet arbre pousse en Amérique du Sud et notamment au Brésil. Il peut atteindre 40 mètres de hauteur.

Son lieu de croissance est la forêt humide.

Les fruits sont des gousses en forme de légumineuses qui apparaissent entre mars et mai. La longueur du fruit est d'environ 10 centimètres ; il contient une seule graine.

Cet arbre fut initialement décrit par [José Mariano da Conceição Velloso|J. M. C. Vellozo]] en 1825 sous le nom de Cassia parahyba.

Les graines d'yvapuruvu sont fréquemment utilisées dans la fabrication de bijoux fantaisie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]