Schiste vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Schiste vert
Description de cette image, également commentée ci-après
Schiste vert
Catégorie Roche métamorphique
Sous-catégorie Schiste
Structure
Grenue
Minéraux accessoires
Couleur Verdâtre
Formation Métamorphisme des métagabbros avant subduction.

Un schiste vert est une roche issue du métamorphisme hydrothermal des métagabbros et pouvant se métamorphiser à son tour en schiste bleu lors de la subduction. Un de ses minéraux caractéristiques est la chlorite, qui lui donne cette teinte verte.

Métamorphisme des gabbros[modifier | modifier le code]

Ce métamorphisme hydrothermal est dû à la pression faible, à la baisse de la température au fur et à mesure que la lithosphère océanique s'éloigne de la dorsale en vieillissant, et surtout à l'hydratation causée par l'océan sus-jacent. Lors de ce métamorphisme, on passe d'un gabbro "de base" à un métagabbro à faciès amphibolite, puis à un métagabbro à faciès schiste vert. Les réactions sont les suivantes :

  • De gabbro à métagabbro à faciès amphibolite : plagioclase (anorthite) + pyroxène + H2O → plagioclase récent + amphibole hornblende + pyroxène (augite)
  • De métagabbro faciès amphibolite à métagabbro faciès schiste vert : plagioclase + hornblende + eau actinote + chlorite.

Classification[modifier | modifier le code]

Les schistes verts sont subdivisés en plusieurs groupes définis en fonction du minéral vert dominant la roche. Ces groupes sont[1] :

Prasinite veinée de quartz, gisement du Mont-Cenis
  • Chloritoschiste : schiste vert ayant la chlorite comme composant dominant.
  • Prasinite : schiste vert à grains fins principalement composé d'actinote, d'albite, de chlorite et d'épidote. La répartition zonée de ces composants donne à la roche un aspect rubané et vaguement schisteux.
  • Schiste à actinote : schiste à amphibole principalement composé d'actinote.
  • Talcschiste : schiste vert tendre et fissile. Principalement constitué de talc, sa couleur est gris-blanc avec des taches vertes. Il présente comme minéraux accessoires la calcite, la dolomite, la magnésite, la magnétite et le quartz.

Métamorphisme des schistes verts[modifier | modifier le code]

Lors de l'entrée en subduction de la croûte océanique, les schistes verts poursuivent leur métamorphisme en devenant des schistes bleus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Walter Schumann (trad. de l'allemand par Jean-Paul Poirot), Guide des minéraux et des roches : l'ouvrage standard pour tout collectionneur, Paris, Delachaux et Niestlé, , 8e éd. (1re éd. 1989), 400 p. (ISBN 978-2-603-01655-8), p. 316.