Schinus terebinthifolius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir faux-poivrier.
Schinus terebinthifolius
Description de cette image, également commentée ci-après
Branches de Schinus terebinthifolius
chargées de leurs « baies roses »
Classification APG III (2009)
Règne Plantae
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Noyau des Dicotylédones vraies
Clade Rosidées
Clade Malvidées
Ordre Sapindales
Famille Anacardiaceae
Genre Schinus

Nom binominal

Schinus terebinthifolius
Raddi, 1820

Schinus terebinthifolius, le faux-poivrier, est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Anacardiaceae, originaire d'Amérique du Sud. Ce sont des arbres dioïques, à feuilles persistantes, dont les fruits constituent l'épice connue sous les noms de « poivre rose » ou « baies roses ».

Originaire d'Amérique du Sud (Brésil), il est aujourd’hui exploité pour ses baies dans d'autres régions tropicales, comme La Réunion ou Madagascar. Cette espèce se comporte dans certaines régions, notamment aux États-Unis, comme une adventice ligneuse agressive, devenant parfois une plante envahissante.

Noms vernaculaires 
baie rose, encens, faux poivrier, poivre marron, poivre rose, poivrier d'Amérique, poivrier du Brésil[1].

Description[modifier | modifier le code]

Schinus terebinthifolius est un arbre qui peut atteindre de 3 à 10 mètres, occasionnellement 15 mètres, de hauteur[2],[1], avec un tronc de 10-30 cm de diamètre (parfois 60 cm)[1]. Ses feuilles, persistantes, alternes, imparipennées de 7,5 à 15 cm de long, comptent généralement 5, 7 ou 9 folioles elliptiques ou oblongues, sessiles opposées, sauf la dernière[1].

Les fleurs sont groupée en grappes (panicules) de 2,5-10 cm de long, très ramifiées, situées principalement à la base des feuilles supérieures. Fleurs mâles et fleurs femelles apparaissent sur des pieds différents (espèce dioïque)[1]. Elles dégagent une odeur poivrée, ou une odeur de térébinthe.

Les fleurs d'environ 3 mm de long et de large comprenne un calice formé de cinq minuscules sépales verts pointus, une corolle de cinq pétales blanc crème étalés de moins de 3 mm de long, 10 étamines ou un pistil avec un ovaire arrondi, un style court et un stigmate[1]. Elles sont mellifères et permettent la production d'un miel discrètement parfumé.

Les fruits, appelés «  baies roses », sont des drupes de 4 à 5 millimètres de diamètre, groupées en grappes denses, de couleur rouge vif, conservant le calice à la base, avec une pulpe brune résineuse aromatique, légèrement amère. Ils contiennent une graine elliptique, brun clair, de moins de 3 mm de long[1],[2], possèdent une odeur poivrée.

L'arbre secrète une sève résineuse odorante, suggérant de la térébenthine, devenant noirâtre lorsqu'elle est exposée à l'air[1].

Plante envahissante[modifier | modifier le code]

Baies roses prêtes pour la cuisine.

L'espèce, originaire du Brésil (Amérique du Sud)[3], a été introduite dans diverses contrées tropicales où elle s'est souvent montré très envahissante.
C'est notamment le cas par exemple à La Réunion,[réf. nécessaire] qui est par ailleurs devenue l'un des fournisseurs mondiaux de l'épice alors que le Brésil connaît des problèmes sanitaires avec cette espèce.[réf. nécessaire]
À la Réunion, l'arbre n'est pas cultivé et les cueilleurs se contentent d'aller récolter les baies dans les friches.[réf. nécessaire]
C'est la DGCCRF qui réussit à démontrer que l'origine des baies roses est différente de celle du poivre[réf. nécessaire].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de l'espèce vient du grec schinos signifiant « lentisque », car l'arbre produit un suc semblable à la résine des lentisques, et terebinthifolius, « à feuilles de pistachier »[réf. nécessaire].

Variétés[modifier | modifier le code]

  • Schinus terebinthifolius var. raddianus, Engl.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Schinus terebinthifolius (Brazilian pepper tree) », sur Invasive Species Compendium (ISC), CABI (consulté le 28 mars 2018).
  2. a et b «  Schinus terebinthifolius Raddi - Anacardiaceae - Dicotylédone », sur IDAO, Cirad.
  3. (en) « 2. Schinus terebinthifolius Reddi, Mem. Mat. As. Soc. Ital. Sci. 18:399. 1820. R.R. Stewart, l.c. », sur Flora of Pakistan (consulté le 28 mars 2018).