Aller au contenu

Schillersdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Schillersdorf
Schillersdorf
Blason de Schillersdorf
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Saverne
Intercommunalité Communauté de communes de Hanau-La Petite Pierre
Maire
Mandat
Marc Krapfenbauer
2020-2026
Code postal 67340
Code commune 67446
Démographie
Population
municipale
419 hab. (2021 en diminution de 4,99 % par rapport à 2015)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 18″ nord, 7° 31′ 32″ est
Altitude Min. 178 m
Max. 236 m
Superficie 7,53 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton d'Ingwiller
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Schillersdorf
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Schillersdorf
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
Schillersdorf
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Schillersdorf

Schillersdorf est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom provient de « Schilter », qui veut dire : village sur une colline[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est à 2,8 km de Mulhausen, 3,7 de Obermodern-Zutsendorf et 4 de Ingwiller.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrogéologie et climatologie : Système d’information pour la gestion des eaux souterraines du bassin Rhin-Meuse :

Territoire communal : Occupation du sol (Corinne Land Cover); Cours d'eau (BD Carthage),
Géologie : Carte géologique; Coupes géologiques et techniques,
Hydrogéologie : Masses d'eau souterraine; BD Lisa; Cartes piézométriques.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située dans une zone 3 de sismicité modérée[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique[modifier | modifier le code]

La commune est dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par la Moder et le ruisseau le Tiermatt[3],[4],[Carte 1].

La Moder, d'une longueur de 82 km, prend sa source dans la commune de Zittersheim et se jette dans le Rhin en rive gauche à Beinheim, après avoir traversé 29 communes[5]. Les caractéristiques hydrologiques de la Moder sont données par la station hydrologique située sur la commune d'Obermodern-Zutzendorf. Le débit moyen mensuel est de 1,16 m3/s[Note 1]. Le débit moyen journalier maximum est de 8,86 m3/s, atteint lors de la crue du . Le débit instantané maximal est quant à lui de 12,1 m3/s, atteint le [6].

Carte en couleur présentant le réseau hydrographique de la commune
Réseau hydrographique de Schillersdorf[Note 2].

Gestion et qualité des eaux[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est couvert par le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) « Moder ». Ce document de planification concerne le bassin versant de la Moder dont le territoire s'étend sur 1 720 km2. Le périmètre a été arrêté le . La commission locale de l'eau a été créée le , puis modifiée le . La structure porteuse de l'élaboration et de la mise en œuvre est le Syndicat des eaux et de l’assainissement Alsace-Moselle (SDEA)[7].

La qualité des cours d’eau peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[8]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Vosges, caractérisée par une pluviométrie très élevée (1 500 à 2 000 mm/an) en toutes saisons et un hiver rude (moins de °C)[9].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,3 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 820 mm, avec 10,8 jours de précipitations en janvier et 10,1 jours en juillet[8]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Uhrwiller_sapc », sur la commune de Uhrwiller à 4 km à vol d'oiseau[10], est de 10,9 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 740,0 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 38,7 °C, atteinte le ; la température minimale est de −18 °C, atteinte le [Note 3],[11],[12].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[13]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[14].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Schillersdorf est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 4],[15],[16],[17]. La commune est en outre hors attraction des villes[18],[19].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (82,7 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (82,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (58,7 %), prairies (24 %), forêts (17,2 %)[20]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 3].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Schéma de cohérence territoriale (SCOT) de la Région de Saverne[21].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

  • Autoroute A4, aussi appelée autoroute de l’Est : Échangeurs Hochfelden, Saverne, Vendenheim.
  • Autoroute A340 : Sorties Haguenau, Wahlenheim, Brumath - Mommenheim.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Gare d'Ingwiller.

Lignes SNCF[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Communauté de communes de Hanau-La Petite Pierre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Schillersdorf été fondé pendant la période mérovingienne, au VIe ou VIIe siècle. Au XVe siècle, Schillersdorf est entré dans le comté de Hanau-Lichtenberg, dont il a suivi le sort jusqu’à la Révolution française et en particulier l’introduction de la Réforme protestante en 1554.

A partir du XVIIIe siècle, les terres riches de Schillersdorf ont permis l'essor d’une agriculture à base de céréales et d’élevage. Le pasteur Christian Schroeder qui a exercé son ministère à Schillersdorf de 1772 à 1807 a introduit le trèfle et a favorisé les expériences agricoles dont la luzerne. Plusieurs fermes du XIIIe siècle sont conservées, dont l’actuelle mairie.

Au XIXe siècle, la surpopulation a provoqué un certain nombre de départ vers Strasbourg et même vers l’Amérique. Depuis 1960, un grand nombre d’exploitations agricoles ont cessé leur activité et la majorité de la population travaille à l’extérieur[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Schillersdorf

Les armes de Schillersdorf se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier d'argent fretté de sable, au second coupé au I de gueules à l'étoile de huit rais d'argent et au II d'or plain. »[22].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mai 2020 Bernard Brumbter[23]    
mai 2020 En cours Marc Krapfenbauer[24]    

Budget et fiscalité 2022[modifier | modifier le code]

Mairie.

En 2022, le budget de la commune était constitué ainsi[25] :

  • total des produits de fonctionnement : 238 000 , soit 539  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 181 000 , soit 411  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 139 000 , soit 314  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 234 000 , soit 530  par habitant ;
  • endettement : 163 000 , soit 370  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 14,74 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 24,42 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 35,98 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2020 : médiane en 2020 du revenu disponible, par unité de consommation : 24 370 [26].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[27]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[28].

En 2021, la commune comptait 419 habitants[Note 5], en diminution de 4,99 % par rapport à 2015 (Bas-Rhin : +3,22 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
495461528620665687666679654
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
630670663665660659669650647
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
626597583520509508514480472
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
469449434445479456444442440
2017 2021 - - - - - - -
430419-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[29] puis Insee à partir de 2006[30].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[31] :

  • Écoles maternelles et primaires à Mulhausen, Menchhoffen, Obermodern-Zutzendorf, Ingwiller.
  • Collèges à Ingwiller, Bouxwiller, Val-de-Moder, Reichshoffen, Mertzwiller.
  • Lycées à Bouxwiller, Éguelshardt, Saverne.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[32] :

  • Médecins.
  • Pharmacies.
  • Hôpitaux.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Culture et élevage associés[35].
  • Culture de céréales, de légumineuses et de graines oléagineuses.
  • Élevage d'autres bovins et de buffles.
  • Élevage d'ovins et de caprins.
  • Élevage d'autres animaux.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Hébergements et restauration à Schillersdorf, Obermodern, Menchhoffen, Zutzendorf, Uhrwiller[36]

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Commerces et services de proximité[37].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Martin puis église protestante[38].
Cloche de 1875[39].
Orgue[40].
Mobilier[41].
Maisons[43],[44],
Fermes[45],[46],[47],[48],[49],[50],[51],[52],[53],[54],[55],[56],[57],[58],[59],[60],[61],[62],[63],[64],[65],[66],[67],[68],[69],[70].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le patrimoine de la commune sur www.pop.culture.gouv.fr/

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les moyennes interannuelles (écoulements mensuels) ont été calculées le 21/05/2024 à 02:05 TU à partir des 112 QmM (débits moyens mensuels) les plus valides du 01/01/2015 au 01/04/2024.
  2. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  3. Les records sont établis sur la période du au .
  4. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. « Réseau hydrographique de Schillersdorf » sur Géoportail (consulté le 11 juin 2024).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le )
  3. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Accueil », sur Hanau-Lapetitepierre.alsace.
  2. Informations sur les risques naturels et technologiques
  3. Ruisseau le Tiermatt
  4. « Fiche communale de Schillersdorf », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  5. Sandre, « la Moder »
  6. « Station hydrométrique A3120001 », sur l'Hydroportail, Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, (consulté le )
  7. « SAGE Moder », sur https://www.gesteau.fr/ (consulté le )
  8. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  9. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  10. « Orthodromie entre Schillersdorf et Uhrwiller », sur fr.distance.to (consulté le ).
  11. « Station Météo-France « Uhrwiller_sapc », sur la commune de Uhrwiller - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  12. « Station Météo-France « Uhrwiller_sapc », sur la commune de Uhrwiller - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  13. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le ).
  14. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le ).
  15. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  16. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  17. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  18. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  19. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  20. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  21. [1]
  22. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur labanquedublason2.com (consulté le ).
  23. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  24. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  25. Les comptes de la commune
  26. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  27. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  28. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  29. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  30. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  31. Établissements d'enseignements
  32. Professionnels et établissements de santé
  33. Paroisse de Schillersdorf
  34. Communauté de paroisses Sources de la Moder
  35. Annuaire Agriculture, sylviculture et pêche
  36. Hébergements et restauration
  37. Commerces et services de proximité
  38. « Église paroissiale Saint-Martin puis église protestante », notice no IA67010209, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  39. « Cloche de l'église paroissiale Saint-Martin puis église protestante », notice no IM67013916, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  40. « Orgue Stiehr; Schwenkedel Georges », notice no IM67013917, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  41. « Mobilier église paroissiale Saint-Martin puis église protestante », notice no IM67013918, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  42. « Presbytère protestant », notice no IA67010215, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  43. « Maisons et fermes de Schillersdorf », notice no IA67010218, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  44. « Maison dite du Stabhalter », notice no IA67010214, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  45. « Ferme 1 rue des Chênes », notice no IA67010216, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  46. « Ferme 4 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010218, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  47. « Ferme 5 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010219, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  48. « Ferme 15 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010220, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  49. « Ferme 16 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010221, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  50. « Ferme 17 (ancien 72) rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010222, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  51. « Ferme 24 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010223, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  52. « Ferme 29 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010224, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  53. « Ferme 33 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010225, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  54. « Ferme 34 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010226, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  55. « Ferme 36 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010227, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  56. « Ferme 38 rue des Comtes-de-Hanau », notice no IA67010228, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  57. « Ferme 5 rue du Moulin », notice no IA67010230, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  58. « Ferme 7 rue du Pasteur-Schroeder », notice no IA67010231, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  59. « Ferme 28 rue du Pasteur-Schroeder », notice no IA67010233, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  60. « Ferme 1 rue des Puits », notice no IA67010234, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  61. « Ferme Ferme de charron », notice no IA67010235, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  62. « Ferme 7 rue des Puits », notice no IA67010237, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  63. « Ferme 14 rue des Puits », notice no IA67010239, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  64. « Ferme 21 rue des Puits », notice no IA67010241, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  65. « Ferme 31 rue des Puits », notice no IA67010242, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  66. « Ferme 2 rue Spiess », notice no IA67010243, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  67. « Ferme 15 rue Spiess », notice no IA67010244, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  68. « Poêle de chauffage 2 rue des Comtes-de-Hanau ; ferme », notice no IM67013921, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  69. « Poêle de chauffage 15 rue Spiess ; ferme », notice no IM67013924, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  70. « Pressoir à raisin 15 rue Spiess ; ferme », notice no IM67013925, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  71. « Corps de garde 2 rue Klamm », notice no IA67010213, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  72. « Banc reposoir (en A sur la carte du patrimoine) », notice no IA67010245, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  73. « Banc-reposoir napoléonien C.D. 105 », notice no PA00084975, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  74. « Cimetière », notice no IA67010210, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  75. 1982–1997 propriétaire et résidente de la ferme, 1 rue de Chênes, construite en 1792, restaurée en 1985, changements structurels après 1998
  76. 1982–1997 popriétaire et résident de la ferme, 1 rue de Chênes, construite en 1792, restaurée en 1985, changements structurels après 1998