Schifffahrt Berner Oberland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Schifffahrt Berner Oberland, est une compagnie maritime suisse, filiale du groupe BLS SA qui exploite des bateaux de passagers sur les lacs de Thoune et de Brienz, dans l'Oberland bernois.

Histoire[1][modifier | modifier le code]

Action de la Vereinigte Dampfschiffahrts-Gesellschaft des Thuner- und Brienzersee's en date du 1. Juillet 1843 [2]

En 1834, les frères Knechtenhofer, hôteliers à Thoune, mirent en service le premier bateau à vapeur sur le lac de Thoune, en tant qu'attraction pour leur hôtel. La première liaison lacustre suivi l'année suivante, avec le bateau Bellevue entre Hofstetten, situé en face de l'actuelle gare de Thoune, et Neuhaus, sur la commune d'Unterseen.

Dès 1839, le lac de Brienz possède aussi son bateau, qu'un autre hôtelier, David G. Matti de Brienz, a été chercher sur le Léman. Rebaptisé Giessbach, il effectuait des allers et retours InterlakenGiessbachBrienz. Mais les frères Knechtenhofer ne voyaient pas d'un bon œil l’arrivée d’une seconde entreprise de bateaux à vapeur. Un accord ayant finalement été conclu avec Matti, donnant le jour à la Vereinigte Dampfschiffahrts-Gesellschaft des Thuner- und Brienzersee's (VDG, en français : Compagnie réunie de navigation à vapeur sur les lacs de Thoune et de Brienz).

Le chemin de fer arriva en 1874 : le Bödelibahn (BB) circulait dès le 1er juillet entre Interlaken et Därligen. Pour pouvoir transborder voyageurs et marchandises, le BB acquit un bac capable de transporter jusqu'à cinq wagons. Ce bateau reliait Därligen à Scherzligen, près de Thoune. Le 1er juin 1893, le Thunerseebahn (TSB, chemin de fer du lac de Thoune) met en service la ligne ferroviaire ThouneSpiezDärligen, désenclavant Interlaken et rendant inutile le transbordement par voie lacustre. Ce fut l’engouement du tourisme qui sauva la navigation lacustre.

La compagnie VDG fusionna en 1912 avec le Thunerseebahn, qui fut lui-même repris l'année suivante par la compagnie du Bern-Lötschberg-Simplon (BLS), qui exploite encore de nos jours la navigation sur les deux lacs.

Bateaux[3][modifier | modifier le code]

Bateau Mise en
service
Constructeur Propulsion Puissance Longueur Largeur Capacité
Lac de Thoune
DS Blümlisalp Dampfschiff-Bluemlisalp-Thunersee.JPG 1906 Escher Wyss
Zurich
vapeur 478 kW 63.45 m 13.30 m 750 passagers
MS Niederhorn 1959 Bodan-Werft (de)
Kressbronn
diesel 2 x 264 kW 44.20 m 8.10 m 500 passagers
MS Bubenberg 1962 Bodan-Werft
Kressbronn
diesel 2 x 324 kW 51.00 m 10.50 m 800 passagers
MS Beatus 1963 ÖSWAG (de)
Linz
diesel 2 x 324 kW 46.85 m 8.20 m 600 passagers
MS Stadt Thun Stadt Thun at Interlaken West.jpg 1971 ÖSWAG
Linz
diesel 2 x 354 kW 55.00 m 11.50 m 1100 passagers
MS Stockhorn 1974 ÖSWAG
Linz
diesel 1 x 265 kW 35.70 m 7.00 m 250 passagers
MS Berner Oberland 1996 Meidericher Sw (de)
Duisbourg
diesel 2 x 490 kW 57.00 m 12.00 m 1000 passagers
MS Schilthorn 2002 ÖSWAG
Linz
diesel 2 x 298 kW 43.00 m 8.50 m 300 passagers
Lac de Brienz
DS Lötschberg Ds lötschberg.jpg 1914 Escher Wyss
Zurich
vapeur 330 kW 56.50 m 12.60 m 800 passagers
MS Jungfrau Interlaken 02.jpg 1954 Bodan-Werft
Kressbronn
diesel 2 x 324 kW 48.00 m 10.50 m 700 passagers
MS Interlaken 1956 Bodan-Werft
Kressbronn
diesel 1 x 400 kW 42.10 m 7.70 m 550 passagers
MS Iseltwald 1969 ÖSWAG
Linz
diesel 1 x 250 kW 37.10 m 6.70 m 300 passagers
MS Brienz 1981 Bodan-Werft
Kressbronn
diesel 2 x 330 kW 53.00 m 11.00 m 1000 passagers

Localités desservies[modifier | modifier le code]

Lac de Thoune[modifier | modifier le code]

  • Thun ThS
  • Hünibach (rive droite)
  • Hilterfingen (rive droite)
  • Oberhofen am Thunersee (rive droite)
  • Längenschachen (rive droite)
  • Gwatt Zentrum (rive gauche)
  • Gunten (rive droite)
  • Spiez Schiffstation (rive gauche)
  • Faulensee (rive gauche)
  • Merligen (rive droite)
  • Beatenbucht (rive droite)
  • Beatushöhlen-Sundlauenen (rive droite)
  • Neuhaus (Unterseen) (rive droite)
  • Interlaken West ThS

Lac de Brienz[modifier | modifier le code]

Liens et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'historique sur www.bls.ch
  2. Aktiensammler 02/12, S. 9, (ISSN 1611-8006)
  3. La flotte sur www.bls.ch

Sur les autres projets Wikimedia :