Sch (trigramme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sch.
Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

SCH
SCH schSCH sch
Graphies
Capitale SCH
Bas de casse sch
Utilisation
Phonèmes principaux [ʃ], [sx]

Sch (minuscule sch) est un trigramme de l'alphabet latin composé d'un S, d'un C et d'un H.

Linguistique[modifier | modifier le code]

  • Le trigramme « sch » est utilisé en allemand pour noter le son représenté par [ʃ] dans l'alphabet phonétique international, correspondant au ch du français.
  • En néerlandais, il note généralement la séquence de consonnes [sx], mais simplement [s] en fin de mot dans le suffixe -isch et certains noms propres comme 's-Hertogenbosch.
  • En français, il note [ʃ] dans les mots d'emprunts à l'allemand (schlitte, schlague, schnaps, schuss). Il se rencontre aussi dans quelques mots d'origine grecque où il transcrit σχ ; il se prononce [ʃ] dans certains mots (schéma, schisme, Eschyle) et [sk] dans d'autres (schizophrène, eschatologie).
  • En moyen anglais, « sch » était la représentation la plus courante du son [ʃ], à côté du digramme sh qui a finalement prévalu ensuite. L'usage du trigramme a longtemps persisté en moyen scots (ex. schiltron). En anglais moderne, on le retrouve comme en français dans des mots d'origine allemande, néerlandaise ou grecque.

Représentation informatique[modifier | modifier le code]

À la différence de certains digrammes, il n'existe aucun encodage du Sch sous la forme d'un seul signe. Il est toujours réalisé en accolant les lettres S, C et H.

Voir aussi[modifier | modifier le code]