Schématisme (philosophie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le schématisme vise à rendre homogène par la médiation le sensible et l'intelligible. « Le schématisme de notre entendement , relativement aux phénomènes et à leur simple forme, est un art caché dans les profondeurs de l'âme humaine et dont il sera toujours difficile d'arracher le vrai mécanisme à la nature pour l'exposer à découvert devant les yeux » écrit Emmanuel Kant, dans son ouvrage majeur Critique de la raison pure-[1],[N 1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kant 1975, p. 153

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « C'est dans sa théorie du schématisme des concepts purs de l'entendement que Kant montre que l'entendement ne peut absolument pas fonctionner qu'en étant essentiellement rapporté au temps. Kant a donc pressenti sans pouvoir véritablement l'apercevoir, la fonction dévolu au temps dans tout acte de l'entendement »-Dastur 1990, p. 25

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Kant (trad. Tremesaygues et Pacaud, préf. Charles Serrus), Critique de la raison pure, PUF, coll. « Bibliothèque de Philosophie contemporaine », , 8e éd., 584 p..
  • Georges Pascal, Pour connaître la pensée de Kant, Bordas, coll. « Pour connaître », , 2e éd., 198 p..
  • Françoise Dastur, Heidegger et la question du temps, Paris, PUF, coll. « Philosophies »,