Scepter'd Isle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

‘Scepter'd Isle’
Image illustrative de l’article Scepter'd Isle
Rose ‘Scepter'd Isle’ en Russie dans l'oblast de Vladimir.

Type Rose anglaise
Obtenteur David Austin
Pays Angleterre
Année 1996
Synonymes ‘AUSland’

‘Scepter'd Isle’ est un cultivar fameux de roses anglaises obtenu en 1989 et introduit au commerce en 1996 par l'obtenteur britannique David Austin. Il est issu du croisement ‘Wife of Bath’ × ‘English Heritage[1],[2] dans la « English Rose Collection ».

« Scepter'd Isle » est une expression tirée de la pièce de Shakespeare Richard II pour désigner l'Angleterre[3] et que l'on peut traduire par « île porte-sceptre ».

Description[modifier | modifier le code]

Rosier ‘Scepter'd Isle’ au Japon.

Ce rosier est une variété remontante donnant des fleurs à 45 pétales en coupe, de couleur rose pâle[4] de 7 cm de diamètre et fortement parfumées aux nuances de myrrhe. Ses pétales extérieurs sont plus pâles[5]. Son buisson aux feuillage vert foncé mat s'élève à 120 cm pour un étalement de 100 cm et peut même atteindre 185 cm de hauteur s'il est bien palissé.

Il a besoin d'être taillé début mars et donne une floraison extrêmement généreuse jusqu'au gelées. Ce rosier peut facilement se cultiver en pot[6].

C'est depuis ses débuts une variété très répandue et plébiscitée par les catalogues internationaux, prisée pour son coloris délicat et raffiné et pour sa robustesse. Sa zone de rusticité est de 5b à 10b ; elle résiste donc à -23°.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Midori Goto, op. cit.
  2. (en) Don Burke, The Complete Burke's Backyard: The Ultimate Book of Fact Sheets, 2005, Millers Point, New South Wales: Murdoch Books. p. 294. (ISBN 978-1-74045-739-2).
  3. (en) Acte II, scène I : « This royal throne of kings, this scepter'd isle, / This earth of majesty, this seat of Mars, / This other Eden, demi-paradise... / This blessed plot, this earth, this realm, this England... / Is now leas'd out--I die pronouncing it-- / Like to a tenement or pelting farm ».
  4. (en) Help Me Find
  5. André Eve, Catalogue
  6. Midori Goto, op. cit.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Midori Goto, Roses anciennes et anglaises, Larousse, p. 127