Scarificateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les outils
Cet article est une ébauche concernant les outils.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Scarificateur électrique de pelouse

Un scarificateur est un instrument manuel ou motorisé, agricole, équipé de dents ou de couteaux métalliques. Il sert essentiellement à défeutrer par scarification, c’est-à-dire à lacérer la couche de végétaux qui apparaît à la longue sur certaines pelouses et qui devient une barrière à l'entrée de l'eau et des éléments nutritifs dans le sol. Cette couche provient de la prolifération de mousses (sur les sols humides, à l'ombre, trop compactés) et de l'accumulation des déchets de tontes qui se produit lorsque l'on ne ramasse pas l'herbe, avec ou sans tonte mulching. Il sert également à enlever la couche de mousse qui se forme inéluctablement sur tout gazon.

Aménagement du sol[modifier | modifier le code]

Un sol devient compact à cause des pluies, des arrosages et du piétinement fréquent.

Période et époque[modifier | modifier le code]

Pour y remédier il faut le décompacter en passant deux fois par an un scarificateur à moteur ou manuel[1] :

  • au printemps (mars), après les gelées et avant les premières tontes
  • et à l'automne (novembre), avant que n'arrivent les premières gelées de fin d'année

En dehors de ces périodes, en scarifiant par gelées ou fortes chaleurs le risque est de faire plus de dégâts que de bien et ainsi d’endommager la pelouse. La scarification par temps sec est à préférer, tout en évitant les périodes de grosses sécheresses, sans quoi la terre, trop dure, ne sera pas assez malléable. Il n'est pas souhaitable non plus de scarifier une pelouse trop humide.

Mise en œuvre[modifier | modifier le code]

  • Pour les petites surfaces à traiter, il suffit d’utiliser un scarificateur-râteau, en le passant dans un sens puis dans le sens perpendiculaire.
  • Pour les grandes surfaces, il faut utiliser un scarificateur motorisé ce qui évite la fatigue et permet un gain de temps.
  • L’aération consiste à faire des trous dans la pelouse à l’aide d’un appareil qui permet une meilleure pénétration de l’air, de l’eau et des engrais.
  • Pour réaliser l'aération des petites surfaces, on utilise un aérateur manuel, des chaussures à clous appelées aussi patins aérateurs, ou une fourche bêche que l’on enfonce dans le sol.
  • Contrairement à certaines idées reçues, le scarificateur ne permet pas d'aérer le terrain car ses couteaux ne pénètrent pas suffisamment profondément dans le sol.
Partie inférieure du scarificateur à couteaux

Modèles[modifier | modifier le code]

  • Scarificateur à main appelé aussi racloir.
  • Scarificateur à motorisation thermique.
  • Scarificateur à motorisation électrique.

Les outils de coupe de ces modèles sont :

  • À peignes, pour arracher les mousses du sol en grattant
  • À couteaux, qui arrachent aussi les mousses mais vont plus en profondeur. Ils équipent surtout les scarificateurs thermiques[1],[2]

Protection[modifier | modifier le code]

  • Pour les scarificateurs à essence, un protège-oreilles est conseillé pour éviter les agressions sonores.
  • Pour se protéger les mains, lors du nettoyage du carter et des griffes, il est conseillé de porter des gants en cuir.

Précautions[modifier | modifier le code]

  • Tondre le gazon avant la scarification à une hauteur d’environ 2 cm
  • Régler le scarificateur afin qu’il gratte entre 2 et 4 mm maximum sous la surface de la terre, en effet, au-delà de 4 mm, l’acte de scarification peut détruire les racines de la pelouse au lieu de l'aider à mieux respirer, ce qui n’est pas le but 
  • Enfin, avant de scarifier, il faut veiller à ce que le sol ne soit ni détrempé, ni trop sec[1].
  • Pour une scarification optimale, il est recommandé de la faire de manière croisée, c’est-à-dire de passer le scarificateur sur le gazon une fois en longueur et une fois en largeur. Une fois la scarification terminée, il faut ramasser soigneusement tous les résidus (mousses et déchets verts) qui sont remontés à la surface afin de ne pas étouffer la pelouse. Pour cela, il est conseillé de passer la tondeuse classique, normalement équipée d’un bac à ramassage. Des scarificateurs avec bacs existent sur le marché, mais sont généralement peu puissants en termes d’aspiration pour le ramassage. Avec votre tondeuse, il est possible de ramasser environ 80% des résidus, les 20% restants pourront rester sans problème sur la pelouse, ils feront office d’humus (décomposition organique)  c’est-à-dire office d’engrais naturel.
  • Dans le cas où suite à la scarification, la pelouse serait clairsemée par endroits, il est possible de nourrir avec de l’engrais et de réensemencer, mais uniquement à ces endroits. Une fois la pelouse scarifiée, celle-ci sera quelques jours fragilisée, il faut donc éviter de la fouler pendant cette durée[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Motobineuse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Pourquoi et comment scarifier sa pelouse ? Blog équip jardin », sur Blog equip'jardin,‎ (consulté le 1er juin 2016)
  2. a et b (fr) « Scarifier pelouse : passage indispensable pour aérer et renforcer votre gazon », sur Blog equip'jardin,‎ (consulté le 1er juin 2016)