Scarborough (Trinité-et-Tobago)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Scarborough (Tobago))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scarborough.

Scarborough
Scarborough (Trinité-et-Tobago)
Administration
Pays Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago
Région Tobago
Démographie
Population 17 000 hab. (2000)
Géographie
Coordonnées 11° 11′ 22″ nord, 60° 44′ 20″ ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Trinité-et-Tobago

Voir sur la carte administrative de Trinité-et-Tobago
City locator 14.svg
Scarborough

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

Voir sur la carte administrative des Petites Antilles
City locator 14.svg
Scarborough

Scarborough est la plus grande ville de Tobago, une des deux îles de la république de Trinité-et-Tobago. Elle compte environ 17 000 habitants, presque un tiers de la population de l’île.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1667, les Néerlandais qui viennent de réoccuper Tobago (Nieuw-Walcheren) bâtissent un fortin qu'ils nomment Lampsinburgh.
Les troupes françaises s'en emparent en 1677.
En 1769, les Anglais qui occupent Tobago depuis 1762 rebaptisent Lampsinburgh en Scarborough et en font la capitale de l'île à la place de Georgetown.
Lorsque les Français reprennent l'île en 1781, ils nomment la ville Port-Louis[1]. Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), le nom de Scarborough lui fut ré-attribué[2].
La ville redeviendra anglaise lors de la conquête définitive de Trinité-et-Tobago en 1797.

La ville est à présent le siège de la Tobago House of Assembly (en), responsable du gouvernement local de Tobago.

Constructions[modifier | modifier le code]

La ville est dominée par le fort King George, une fortification du XVIIIe siècle nommée d’après le roi britannique George III, et qui abrite à présent un musée d’Histoire et d’Archéologie.

Le port de Scarborough a été construit en 1991 ; avant, les bateaux devaient mouiller au large. Un ferry fait la liaison entre Scarborough et Port-d'Espagne sur l’île de Trinité.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael Anthony, Historical Dictionary of Trinidad and Tobago, Lanham (Maryland) et Londres, Scarecrow Press, Inc., (ISBN 0-8108-3173-2)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Auzias, Jean-Paul Labourdette, Collectif, « Trinidad & Tobago », sur Books.google.fr, Petit Futé, (consulté le 29 juin 2012), p. 26.
  2. Figuères, « Les noms révolutionnaires des communes de France », sur Openlibrary.org, (consulté le 29 juin 2012), p. 72.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jill Aizlewood, Miles Almandoz et Curtis Wharton (dir.), Scarborough, Tobago: old picture postcards, Parchment, Oxford, 2004, 48 p.