Sayed Haider Raza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raza.
Cet article ou cette section traite d’une personne morte récemment (23 juillet 2016).

Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul. N’hésitez pas à participer, en veillant à citer vos sources.

Les biographies étant habituellement écrites au présent de narration, merci de ne pas mettre au passé les verbes qui sont actuellement au présent.

Par ailleurs, dans une rédaction encyclopédique, il vaut mieux parler de la « mort » de quelqu'un que de son « décès ». Cette page fait le point sur cette pratique.
 

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Sayed Haider Raza
Sayed Haider Raza (1995).png

Sayed Haider Raza en 1995.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
DelhiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
École d'art Sir Jamsetjee Jeejebhoy (en)
École nationale supérieure des beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Lieu de travail
Distinctions

Sayed Haider Raza (S.H. Raza), né le à Barbara (Inde) et mort le à Delhi[1], est un peintre contemporain indien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aquarelle rehaussée de gouache (1948). Collection privée.

Sayed Haider Raza entre à l'école des beaux-arts de Nagour puis à la Sir JJ school of arts de Bombay. Il est le fondateur du Progressive artist group.

En 1950, Sayed Raza obtient une bourse du gouvernement français et se rend à Paris, où il étudie à l'école nationale supérieure des beaux-arts jusqu'en 1953.

Sa première exposition personnelle a lieu en 1958 à la galerie Lara Vincy à Paris.

En 1959, il épouse l'artiste française Janine Mongillat.

Il reçoit la Padma Shri du Président indien en 1981.

Il partage son temps entre Paris, Gorbio et son pays d'origine. Il fait partie de grandes collections mondiales.

« Sur la scène artistique, Raza, occupe une place exceptionnelle ; par son enfance, sa première formation artistique, sa vaste culture [...] il appartient à son pays d’origine. Par ses attaches de quarante années de vie passées en France, il est de France, de l’école dite “de Paris”, qui a su intégrer des artistes venus de tous les horizons de la planète. [...] Peu à peu s'est précisée, à travers les années, non point une "imagerie" sacrée, tels les diagrammes abstraits de forces ou les supports visuels de méditation, mais une œuvre plastique à part entière. Le Bindu, le Grand point Noir est bien ce d'où naît la genèse de la création, d'abord la lumière, puis les formes et les couleurs, mais aussi les vibrations, l'énergie, le son, l'espace, le temps. »

— Pierre Gaudibert, ancien directeur du Musée d’art moderne de la Ville de Paris et du Musée des arts d’Afrique et d’Océanie.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1980 Galleriet, Oslo
  • 1982 Galerie Loeb, Berne, Suisse ; Galerie J.Y. Noblet, Grenoble
  • 1984 Gallery Chemould, Bombay
  • 1985 Galerie Pierre Parat, Paris
  • 1987 La Tete de I'Art, Grenoble
  • 1988 Gallery Chemould, Bombay ; Galleri Koloritten, Stavanger, Norvège
  • 1990 Gallery Chemould, Bombay
  • 1991 Galerie Eterso, Cannes; Retrospective: 1952-91, Palais Carnoles
    Musée de Menton, France
  • 1992 Jehangir Nicholson Museum, National Centre for Performing Arts, Bombay
    Parcours des Arts, Lalouvesc, France
  • 1994 L'Artothèque d'Entreprise, Group Michel Ferrier, Échirolles, Grenoble
  • 1997 Roopankar Museum of Fine Arts, Bharat Bhavan, Bhopal
    Jehangir Art Gallery, Mumbai
    National Gallery of Modern Art, New Delhi.
  • 2010 Galerie Flora Jansem, Raza Ceramiques, Paris

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Geeti Sen, Bindu : Space and Time in Raza's Vision, Media Transasia India Delhi, 1997.
  • Ashok Vajpeyi, Raza, Ravi Kumar Publisher, Paris, 2002.
  • Michel Imbert, Raza, An Introduction to his painting, Rainbow Publishers, Noida, 2003.
  • S. H. Raza et Ashok Vajpeyi, Atma Ka Taap, Rajkamal Prakashan, Delhi, 2004.
  • S. H. Raza et Ashok Vajpeyi, Passion, Rajkamal Prakashan, Delhi, 2004.
  • Olivier Germain-Thomas, Mandalas, Albin Michel, Paris, 2004.
  • Ashok Vajpeyi, A Life in Art – S. H. Raza, Art Alive Gallery, New Delhi, 2007.
  • Alain Bonfand, Raza [1] (Les Éditions de la Différence), Les Éditions de la Différence, Paris, 2008.

(Édition française, édition anglaise et Lithographies [2] à tirage limité sur le site des Éditions de la Différence.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Renowned artist SH Raza dies in Delhi », sur Scroll.in (consulté le 25 juillet 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]