Saya no uta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saya no Uta)
Saya no uta
Dessin en noir et blanc de Saya l'héroïne du jeu elle est une petite fille avec de longs cheveux et elle placent ses bras derrière son dos
Dessin inspiré du personnage de Saya, héroïne du jeu.

Développeur
Distributeur
Directeur
Digitarou
Scénariste
Compositeur
ZIZZ STUDIO

Date de sortie
  • JP
  • INT
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue

Évaluation
PEGI : 18+ ?
Site web

Saya no uta (沙耶の唄?, litt. Le chant de Saya), également titré Saya's Song, The Song of Saya ou simplement Song of Saya, est un jeu vidéo pour adultes de type visual novel dit « eroge » — c’est-à-dire un jeu vidéo à caractère érotique — d'horreur cosmiciste créé par Nitroplus sorti le . Le scénario original a été écrit par Gen Urobuchi. Le , JAST USA publie une version du jeu traduite en anglais, conçue en améliorant une traduction amatrice publiée en . Le jeu original non-censuré n'est pas autorisé en France et dans les pays bannissant la pédopornographie — à titre d'exemple, en , 94 des 187 États membres d'Interpol possèdent des lois qui s'adressent uniquement à la pédopornographie. La version censurée est cependant légale et est commercialisée sur Steam.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Sayano uta est un visual novel — roman vidéoludique en français —, on suit une histoire, tout en admirant les images et les animations des personnages. En ce qui concerne Saya no uta, un fond musical accompagne le tout et les voix des personnages sont également présentes. Les interactions du joueur se limitent à faire des choix, cliquer pour lire le texte suivant, ou faire défiler les images et les sons. Une option de défilement automatique, présente dans Saya no uta, peut même presque réduire les interactions du joueur à zéro ; seul la sélection de choix demande une interaction du joueur quand ce mode est actif. En fonction des choix que le joueur entreprend, le joueur obtient une des plusieurs fins possibles disponibles.

Synopsis et résumé[modifier | modifier le code]

Sakisaka Fuminori, gravement blessé dans un accident ayant couté la vie à ses parents, doit sa survie à une opération chirurgicale expérimentale faites au niveau de son cerveau. L'opération a cependant créé chez lui une forme d'agnosie qui lui fait percevoir la réalité comme un monde horrifique, le plaçant au bord du gouffre. Seule sa rencontre avec Saya, une étrange jeune fille, lui assure un repère dans ce cauchemar dont il n'est pas près de voir la fin.

Personnages[modifier | modifier le code]

Fuminori Sakisaka (匂坂 郁紀, Sakisaka Fuminori?)
Voix japonaise : Hikaru Midorikawa (crédité sous le nom de Hikaru)
Le protagoniste du jeu. Étudiant en médecine, il est victime d'un accident de la route presque fatal qui tue ses parents et modifie sa perception de la vie de façon permanente. Alors qu'il se débat dans un monde comme recouvert de chair et de sang il devient fou et il recherche l'affection de la seule chose qu'il considère comme normale : une fille mystérieuse nommée Saya, dont il tombe follement amoureux. Au fil du temps, sous l'influence de Saya, Fuminori considère les gens normaux avec un dédain apathique et devient prêt à tuer les autres sans remords, à l'exception de Saya et, plus tard, de Yoh. S'il n'accepte pas l'offre de Saya de supprimer son agnosie, il devient progressivement un méchant tout au long de l'histoire : un tueur, violeur et cannibale impitoyable, trouvant la chair humaine délicieuse à cause de ses sens altérés. Dans la version américaine de la bande dessinée, il est connu sous le nom de Josh.
Saya (沙耶, Saya?)
Voix japonaise : Naoko Takano (crédité sous le nom de Midori Kawamura)
Saya est un être d'une autre dimension qui s'est matérialisé dans cet univers dans le seul but de se reproduire. Elle n'a aucun souvenir d'où elle vient et n'est guidée que par ses instincts. En raison de l'état de Fuminori, il la perçoit comme une petite fille en robe blanche. Pourtant, en réalité, elle est une sorte d'abomination amorphe, tentaculaire et charnue qui émet une odeur putride et produit de la bave. Elle s'attaque à des créatures de toutes tailles, des chats aux êtres humains, les tuant généralement en leur brisant la nuque ou en les éventrant par un moyen inconnu, puis se régalant de leurs organes internes. Elle est capable de projeter un acide puissant qu'elle utilise pour digérer sa nourriture avant de la consommer, et, à un moment de l'histoire, pour s'infiltrer dans une maison en faisant fondre le verre d'une fenêtre. Sa véritable forme n'est jamais totalement révélée, car elle tue et consomme immédiatement toute personne qui essaye de l'observer et notamment parce que son visage est incompréhensible pour les humains, les rendant fous. Le peu d'informations concernant sa forme originale ne se trouve quand dans les descriptions du jeu, qui sont elles-mêmes assez vagues et ne vont jamais dans le détail.
Kouji Tonoh (戸尾 耕司, Tonoo Kōji?)
Voix japonaise : Yasunori Matsumoto (en) (crédité sous le nom de Dajitoro Kataoka)
L'ami de Fuminori. Après l'accident de Fuminori, il a essayé d'aider Fuminori à revenir à une vie normale. Cependant, après que Kouji ait été presque tué par Fuminori et qu'il ait appris la vérité sur le nouveau caractère de Fuminori, Kouji affronte directement Fuminori et tente de le tuer, avec ou sans l'aide de Ryouko, en fonction du choix fait par le joueur.
Oumi Takahata (高畠 青海, Takahata Ōmi?)
Voix japonaise : Hyo-sei (en) (Kumiko Yokote) (crédité sous le nom de Elena Kaibara)
La petite amie de Kouji et la meilleure amie de Yoh. Depuis l'accident de Fuminori, elle est devenue inquiète pour le bien de Yoh. Après que Fuminori ait rejeté Yoh de manière flagrante, Oumi se rend chez Fuminori pour l'affronter, mais Saya la tue. Ses restes démembrés sont cachés dans le réfrigérateur, ses restes étant devenues la nourriture de Saya et Fuminori.
Yoh Tsukuba (津久葉 瑤, Tsukuba Yō?)
Voix japonaise : Mio Yasuda (crédité sous le nom de Izumi Yazawa)
Une amie de Fuminori qui a le béguin pour lui. Depuis son accident, elle est inquiète et a le cœur brisé par son changement soudain d'attitude envers le monde. Au cours de l'histoire, Yoh est kidnappé et agressé par Saya avant d'être transformé en un être semblable à Saya après des heures de transformation douloureuse. Fuminori est alors capable de voir Yoh comme auparavant. Cependant, la transformation a causé à Yoh une douleur insupportable, et elle a supplié Kouji de la tuer plus tard dans l'histoire pour la soulager de cette douleur atroce. Kouji craque à la vue de sa forme monstrueuse, et il la bat à mort avec un tuyau d'acier dans son horreur et sa confusion.
Ryouko Tanbo (丹保 凉子, Tanbo Ryōko?)
Voix japonaise : Mitsuki Saiga (crédité sous le nom de Makoto Sato)
Le médecin en charge de l'état de santé de Fuminori. Elle commence à soupçonner Fuminori de cacher quelque chose lors de ses examens de routine après qu'il se soit remis de ses blessures. Elle se révèle être une femme têtue et paranoïaque qui cherche la vérité derrière les actes d'Ougai, qu'elle juge au début d'odieux et devient obsédée par l'idée de tuer Saya, le monstre de ses cauchemars. Selon la fin, soit Ryouko vit et découvre la vérité sur Saya avant de muter en un être semblable à Saya comme tous les êtres vivants présents sur Terre, soit elle meurt au combat, mais parvient à emporter Saya avec elle.
Yosuke Suzumi (鈴見 洋祐, Suzumi Yōsuke?)
Voix japonaise : Masayuki Onizawa
L'un des voisins de Fuminori, un homme gentil, mais quelque peu critique qui aime peindre. Il vit avec sa femme et sa fille dans un style de vie épanoui et paisible, à l'abri du besoin. Cependant, la vie de Yosuke est bouleversée lorsque Saya transforme son cerveau pour qu'il puisse la voir comme Fuminori. Yosuke devient alors fou, tue sa femme et sa fille, qu'il perçoit désormais comme des monstres hideux, avant de violer Saya. Fuminori le tue pour se venger.
Masahiko Ogai (奥涯 雅彦, Ōgai Masahiko?)
Ancien professeur au centre hospitalier universitaire qui a disparu après un incident à l'hôpital. Saya — qui l'appelle « père » — et Ryouko ont toutes deux essayé de le retrouver par le passé, en vain.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Sorti le sous forme de CD, la bande originale contient 15 pistes musicales différentes dont deux chansons, toute deux chantées par Kanako Itō (en), la piste 14 nommée « Song of Saya » et la piste 15 nommée « Glass Slipper »[1],[2]. La bande-originale CD est distribuée par la société HOBIBOX (ja)[2].

Toute la musique est composée par ZIZZ STUDIO.

No TitreParolesMusique Durée
1. Schizophrenia 3:31
2. Sabbath 2:20
3. Seek 3:12
4. Spooky Scape 2:21
5. Song of Saya I 3:26
6. Song of Saya II 3:27
7. Sin 3:51
8. Sunset 3:38
9. Shapeshift 3:03
10. Scare Shadow 2:56
11. Scream 2:49
12. Savage 3:28
13. Silent Sorrow 2:49
14. Song of SayaKanako Itō 5:15
15. Glass SlipperKanako Itō 5:18
50 minutes 53 secondes

Censure[modifier | modifier le code]

Le jeu original non-censuré n'est pas autorisé en France et dans les pays bannissant la pédopornographie — à titre d'exemple, en , 94 des 187 États membres d'Interpol possèdent des lois qui s'adressent uniquement à la pédopornographie[3]. La version censurée est cependant légale et est commercialisée sur Steam.

Réception[modifier | modifier le code]

Gen Urobuchi, le scénariste, déclara que le succès de Puella Magi Madoka Magica, œuvre dont il est également le scénariste, raviva un certain intérêt du public pour Saya no Uta en , un intérêt tel qu'il déclara que, par la suite, Saya no Uta « a fait au moins autant d'argent que s'il s'agissait d'un nouveau jeu »[4].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

Une adaptation en comics en trois tomes, Saya's Song, a été publiée par IDW Publishing, du mois de février au mois d', cette adaptation n'est pas réputée pour être de bonne facture[5],[6].

Light novel[modifier | modifier le code]

Un light novel a été publié en . Édité par Kōdansha, il n'est composé que d'un volume et comporte des illustrations de Chuuou Higashiguchi, illustrateur ayant participé à la production du jeu original, et est adapté par l'auteur Otsuki Suzuki[7].

Long-métrage[modifier | modifier le code]

Une adaptation en long métrage est actuellement développée par le studio Sav! The World Productions[8],[9],[10].

Traductions[modifier | modifier le code]

Le jeu a été licencié à l'international par JAST USA, la traduction anglaise officielle — elle-même basée sur une traduction amateur qui vient de TLWiki — est sortie le [11].

La traduction officielle en mandarin avec sinogrammes simplifiés produite par Kagura Games et éditée par JAST USA est sortie le sur Steam en version censurée (avec un correctif +18 disponible sur le site de JAST USA) et sur le site de JAST USA en version non censurée[12],[13],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « SONG OF SAYA ORIGINAL SOUNDTRACK », sur ニトロプラス (consulté le 14 avril 2021)
  2. a et b (en) « HBMS-008 | SONG OF SAYA ORIGINAL SOUNDTRACK - VGMdb », sur vgmdb.net (consulté le 14 avril 2021)
  3. (en) Child Pornography: Model Legislation & Global Review, 2008
  4. (ja) « 「鬼哭街」から「沙耶の唄」「魔法少女まどか☆マギカ」までミッチリ質問攻め! 虚淵 玄氏&中央東口氏のロングインタビューを掲載 », sur www.4gamer.net (consulté le 14 avril 2021)
  5. (en) « Song of Saya (Volume) », sur Comic Vine (consulté le 2 janvier 2021)
  6. (en-US) Richard Eisenbeis, « Song of Saya Has its Own American Comic Book (And It's Not Very Good) », sur Kotaku, (consulté le 2 janvier 2021)
  7. « Saya no Uta », sur www.nautiljon.com (consulté le 15 avril 2021)
  8. « Accord avec la société de jeu vidéo Japonaise NitroPlus – savtheworld.com », sur savtheworld.com (consulté le 3 janvier 2021)
  9. « Saya – savtheworld.com », sur savtheworld.com (consulté le 3 janvier 2021)
  10. https://otacrew.com/article/interview-avec-savin-yeatman-eiffel
  11. (en) « The Song of Saya ~ Saya no Uta - Download Edition », sur The Visual Novel Database (consulté le 2 janvier 2021)
  12. (en) « Saya no Uta ~ The Song of Saya - Steam Edition », sur The Visual Novel Database (consulté le 2 janvier 2021)
  13. « The Song of Saya sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 2 janvier 2021)
  14. (en) « Saya no Uta ~ The Song of Saya - 18+ Edition », sur The Visual Novel Database (consulté le 2 janvier 2021)

Voir également[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]