Saxon (Valais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la géographie de la Suisse
Cet article est une ébauche concernant la géographie de la Suisse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saxon.
Saxon
Blason de Saxon
Héraldique
Image illustrative de l'article Saxon (Valais)
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Martigny
Localité(s) et Communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Gottefrey, Sapin Haut
Communes limitrophes :
Charrat, Fully, Saillon, Riddes, Bagnes, Vollèges
Président(e) Léo Farquet
Code postal 1907
N° OFS 6141
Démographie
Gentilé Saxonnain, Saxonintzes
Population 5 534 hab. (31 décembre 2015)
Densité 238 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 58″ nord, 7° 10′ 30″ est
Altitude gare CFF : 465 m
place de l'église : 533 m
Superficie 2 323 ha = 23,23 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Saxon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Saxon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Saxon
Liens
Site web www.saxon.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Saxon est une commune suisse du canton du Valais située dans le district de Martigny[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Saxon est située dans la vallée du Rhône sur la rive gauche du fleuve[3]. Elle est au pied des Alpes valaisannes avec notamment la Pierre Avoi qui la domine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen-Âge, Saxon est une châtellenie, un temps sujette des ducs de Savoie, puis du Haut-Valais[3].

Le développement de la commune de Saxon s'accélère après l'ouverture d'un premier établissement thermal en 1839 et d'un casino six ans plus tard[3]. La commune est reliée au chemin de fer en 1860[3].

Monuments[modifier | modifier le code]

Dans le village de Saxon se trouvent une tour, une église, la chapelle de Sapinhaut, ainsi qu'un ancien casino.

Casino de Saxon
Tour de Saxon

Économie[modifier | modifier le code]

La commune de Saxon a abrité une fabrique de conserves de 1857 à 1950, appartenant d'abord à Doxa, puis dès 1927 à Hero[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Fiodor Dostoïevski (1821-1881), écrivain russe[4], se rendit à plusieurs reprises de Genève au casino de Saxon en fin 1867 - début 1868.
  • Stéphane Lambiel (1985-), patineur artistique, champion du monde 2005 et 2006, médaillé de bronze aux championnats du monde de 2007 et médaillé d'argent aux Jeux olympiques d'hiver de Turin en 2006.
  • Yann Lambiel (1973-), humoriste et imitateur.
  • Anne Perrier (1922-2017), poète romande originaire de Lausanne. Dans les dernières années de sa vie, elle vécut retirée à Saxon près de ses deux fils et leur famille.
  • Bernard Rappaz (1953-), le roi du chanvre dans les années 2000, alors que la Suisse est sur le point de légaliser le cannabis. Il sera finalement condamné par la justice valaisanne à plus de six ans de prison pour ses activités chanvrières.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune est jumelée avec celle de Bouliac en France dès 1993[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2015 », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. a, b, c, d, e et f Bernard Truffer, « Saxon (commune) », sur HLS-DHS-DSS.CH (consulté le 13 janvier 2017)
  4. Le roman Le Joueur qui décrit les effets pervers de la roulette sur un jeune russe date d'avant le séjour de l'auteur en Suisse.
  5. Annuaire des villes jumelées

Sur les autres projets Wikimedia :