Saxifragaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La famille des Saxifragaceae (Saxifragacées) est constituée de plantes à fleurs dicotylédones ; elle comprend environ 600 espèces réparties en une trentaine de genres. Ce sont des plantes herbacées parfois succulentes, annuelles ou pérennes, des zones froides à tempérées principalement dans l'hémisphère nord. Plantes d'aspect divers, herbacées ou ligneuses, à feuilles alternes ou opposées, généralement sans stipules.

Le genre Saxifraga est bien représenté dans la flore des Alpes.

La classification phylogénétique place cette famille dans l'ordre des Saxifragales.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom vient du genre type Saxifraga qui dérive du latin sax, saxum, pierre, rocher, et frag, fragere, briser[1]. Il s'agit d'un nom de diverses plantes de rochers censées aussi réduire la "pierre" (ou gravelle) de la vessie[2]. De fait certains auteurs du moyen-âge assimilaient le Saxifraga au Lithospermum, aussi appelé « casse-pierre », dont « les semences, dures comme la pierre, passaient pour pouvoir dissoudre les calculs vésicaux [3] ».

Synapomorphies du taxon[modifier | modifier le code]

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (28 avr. 2010)[4] :

Selon Angiosperm Phylogeny Website (21 mai 2010)[5] :

Selon DELTA Angio (24 nov. 2018)[6] :

Selon ITIS (24 nov. 2018)[7] :

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le genre Rodgersia est dédié à l'amiral John Rodgers (1812-1882) (article anglais) qui dirigea la United States North Pacific Exploring Expedition (article anglais) de 1852 à 1855, expédition au cours de laquelle le genre Rodgersia fut découvert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Cailleux et Jean Komorn, Dictionnaire des racines scientifiques : 3ème édition revue et augmentée de plus de 1200 entrée nouvelles, Paris, SEDES-CDU, , 264 p. (ISBN 2-7181-3708-8), p. 110, 213
  2. Paul-Victor Fournier, Les quatre flores de la France : Corse comprise (Générale, Alpine, Méditerranéenne, Littorale), Paris, Lechevalier, , 1104 p. (ISBN 978-2-7205-0529-4), p. 468
  3. (fr + ar) Moïse Maïmonide (trad. de l'arabe par Max Meyerhof), L'explication des noms de drogues : Un glossaire de matière médicale composé par Maímonide [« شَرحُ أسما العُقَّار (en arabe : sharh 'asma al-'uqqar?) »] [« Expliquer le nom des médicaments »], t. 41, Le Caire, Institut français d'archéologie orientale,‎ , 327 (258-fr+69-ar) p. (lire en ligne), p. 175
  4. NCBI, consulté le 28 avr. 2010
  5. Stevens, P. F. (2001 onwards). Angiosperm Phylogeny Website. Version 14, July 2017 [and more or less continuously updated since]." will do. http://www.mobot.org/MOBOT/research/APweb/, consulté le 21 mai 2010
  6. DELTA Angio, consulté le 24 nov. 2018
  7. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 24 nov. 2018

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :