Saxe - Gambetta (métro de Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saxe - Gambetta
Nom de la stations et lignes la desservant sur un des totems signalant la station.
Nom de la stations et lignes la desservant sur un des totems signalant la station.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Lyon
Arrondissement 3e, 7e
Quartier La Guillotière
Adresse Avenue de Saxe
Cours Gambetta
Coordonnées
géographiques
45° 45′ 14″ Nord, 4° 50′ 49″ Est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saxe - Gambetta

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Saxe - Gambetta
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
sur deux niveaux
Voies ligne B : 2
ligne D : 2
Quais ligne B : latéraux
ligne D : latéraux
Bouches 8
Accessibilité ascenseurs
Historique
Mise en service Métro de Lyon Ligne B
Métro de Lyon Ligne D
Architecte(s) René Gimbert
Jacques Vergely
Artiste(s) Jacques Bouget
Gestion et exploitation
Propriétaire SYTRAL
Exploitant Keolis Lyon
Code de la station 44
Ligne(s) Métro de Lyon Ligne B Ligne D
Correspondances
Lignes majeures Bus en mode C Ligne C4 Ligne C11 Ligne C12 Ligne C14
Autres lignes Voir Intermodalité
Ligne Métro de Lyon Ligne B
Précédent Jean Macé Place Guichard - Bourse du Travail Suivant
Ligne Métro de Lyon Ligne D
Précédent Guillotière - Gabriel Péri Garibaldi Suivant

Saxe - Gambetta est une station des lignes B et D du métro de Lyon, située au croisement de l'avenue de Saxe, de l'avenue Jean-Jaurès et du cours Gambetta, dans le quartier de la Guillotière à la limite du 3e et du 7e arrondissement de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1981, lors de l'ouverture à l'exploitation du prolongement au sud de la ligne B, puis agrandie lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne D en 1991.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La station Saxe - Gambetta est située au croisement des lignes B et D, entre les stations Jean Macé et Place Guichard - Bourse du Travail pour la ligne B et entre les stations Guillotière - Gabriel Péri et Garibaldi pour la ligne D.

Histoire[modifier | modifier le code]

Caisson lumineux d'origine sur un quai de la ligne B.

La station « Saxe - Gambetta », est mise en service le 14 septembre 1981, lors de l'ouverture officielle de l'exploitation du prolongement de la ligne B du métro de Lyon de la station Gare Part-Dieu - Vivier Merle à la station Jean Macé[1].

Elle est construite, comme la plupart du prolongement de la ligne, dans un chantier à ciel ouvert sous le carrefour de l'avenue de Saxe, de l'avenue Jean-Jaurès et du cours Gambetta dans un axe suivant les deux avenues cités[2]. Elle est édifiée suivant le plan général type des premières stations du métro de Lyon, deux voies encadrées par deux quais latéraux[2].

Elle a été dessinée par les architectes René Gimbert et Jacques Vergely[2].

La station de la ligne D est ouverte quant à elle le , en même temps que le premier tronçon ouvert de la ligne D, entre Gorge de Loup et Grange Blanche, et est située dans l'axe du cours Gambetta au dessus la station de la ligne B, au niveau de la mezzanine, situation faisant que le cadre de la station de la ligne D est quasiment sous la chaussée[3],[2]. Cette station est aussi construite selon le plan classique de deux voies encadrées par deux quais latéraux et son ouverture s'est accompagnée de l'équipement de la station d'ascenseurs pour l'accès aux personnes à mobilité réduite[2]. Un raccordement de service existe à proximité de la station à l'est, sous la rue Félix-Faure[2].

La station est équipée de portillon d'accès depuis le [2]. Il n'y a pas de personnel, des automates permettent l'achat et d'autres le compostage des billets, mais des commerces sont présent dans le couloir au niveau supérieur entre les quais de la ligne D et la mezzanine donnant accès aux quais de la ligne B[2].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La station compte huit accès, quatre encadrant le carrefour de l'avenue de Saxe, de l'avenue Jean-Jaurès et du cours Gambetta donnant sur le niveau supérieur qui accueille la ligne D et qui fait office de mezzanine, deux accès à l'est au niveau de la place Victor-Basch de part et d'autre du cours Gambetta donnant directement sur les quais de la ligne D et enfin deux accès au sud vers la place Emir Abd El-Kader de part et d'autre de l'avenue Jean-Jaurès donnant directement sur les quais de la ligne B[2]. Elle dispose dans chacun des accès de distributeur automatique de titres de transport et de valideurs couplés avec les portillons d'accès.

Desserte[modifier | modifier le code]

Saxe - Gambetta est desservie par toutes les circulations de la ligne.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par quatre lignes majeures du réseau Transports en commun lyonnais (TCL), les lignes de trolleybus C4, C11 et C14 et la ligne de bus C12. La nuit, la ligne de bus Pleine Lune PL2 est de passage.

Outre les rues et places avoisinantes, elle permet de rejoindre à pied différents sites, notamment : l'annexe du collège-lycée Ampère.

Œuvre d'art[modifier | modifier le code]

La station compte une œuvre d'art fixée au plafond dans le grand volume aérien au dessus des voies de la ligne B, du côté des escaliers reliant les deux niveaux de la station.

Il s'agit d'une sculpture en acier doré, réalisée par Jacques Bouget, qui est constituée de bandes d'acier enchevêtrés censée s'apparenter à la gestuelle de l’abstraction lyrique[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robert Schwandl, « Line B Charpennes - Stade de Gerland », sur http://www.urbanrail.net,‎ 2011 (consulté le 8 septembre 2016).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Saxe - Gambetta », sur http://www.ferro-lyon.net,‎ (consulté le 2 septembre 2016).
  3. (en) Robert Schwandl, « Line D Gare de Vaise - Gare de Vénissieux », sur http://www.urbanrail.net,‎ 2011 (consulté le 8 septembre 2016).
  4. « Catalogue Art Métro », sur http://www.sytral.fr (consulté le 2 septembre 2016), p. 40.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]