Savas-Mépin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Savas-Mépin
Savas-Mépin
Savas
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Vienne
Intercommunalité Communauté de communes Bièvre Isère
Maire
Mandat
Bertrand Duranton
2020-2026
Code postal 38440
Code commune 38476
Démographie
Gentilé Savasien(ne)s et Mépinois(es)
Population
municipale
896 hab. (2018 en augmentation de 8,21 % par rapport à 2013)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 24″ nord, 5° 04′ 19″ est
Altitude 315 m
Min. 288 m
Max. 472 m
Superficie 10,43 km2
Élections
Départementales Canton de la Bièvre
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Savas-Mépin
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Savas-Mépin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Savas-Mépin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Savas-Mépin
Liens
Site web www.savasmepin.fr

Savas-Mépin est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune qui possède la particularité de posséder deux bourgs principaux à l'origine de son nom depuis la fin du XVIIIe siècle, fut tout d'abord adhérente à la communauté de communes de la région Saint-Jeannaise, puis à compter de 2014, à la communauté de communes Bièvre Isère. Savas-Mépin est historiquement rattachée à la province historique du Dauphiné.

Ses habitants sont dénommés les Savasien(ne)s ou les Mépinois(es) selon le village[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Vue de Mépin.

La commune de Savas-Mépin se situe dans le Sud-Est de la France et dans le nord-ouest du département de l'Isère, à 80 km au nord-ouest de Grenoble, préfecture du département de l'Isère, à 48 km au sud-est de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à 302 km au nord de Marseille et 509 km au sud-est de Paris par les voies routières[2].

La commune est également située à l'Ouest de la vallée du Rhône et au Nord-Est de la forêt de Bonnevaux et à proximité de la commune de Saint-Jean-de-Bournay, principale ville de ce secteur.

Son territoire se divise en deux parties bien distinctes, le petit village de Savas au Nord et le bourg, un peu plus important de Mépin au Sud, séparés par la route départementale 502 qui traverse une vaste plaine en plein cœur du territoire. Cette physionomie très particulière de la commune au deux « cœurs » a été accentuée depuis la construction de la LGV Rhône-Alpes en 1994 qui la sépare en deux parties mais, cette fois-ci, entre l'Est (Mépin) et l'Ouest (Savas).

Géologie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est sillonné par de nombreux cours d'eau dont :

Climat[modifier | modifier le code]

La région de Savas-Mépin présente un climat de type semi-continental[3] qui se caractérise par des précipitations plus importantes en été qu'en hiver.

Les étés sont cependant chauds avec des périodes sèches mais des orages fréquents surviennent durant cette période. Les hivers sont généralement assez froids et marqués par des gelées fréquentes, d'autant plus que le secteur resté très longtemps marécageux, est souvent marqué par de nombreuses brumes matinales et des brouillards plus ou moins persistants durant les périodes froides.

Voies de communications[modifier | modifier le code]

Le viaduc (LGV) de Savas-Mépin

Liaisons routières[modifier | modifier le code]

Les villages de Savas et de Mépin sont proches de Saint-Jean-de-Bournay, commune qui se situe au croisement de nombreuses anciennes routes principales classées en routes nationales puis déclassée en routes départementales à la suite de la réforme de 1972[4]. Le territoire de la commune de Savas-Mépin est traversé par la RD502 (ancienne RN502) qui la commune de Saint-Joseph (Loire) à celle de Champier après avoir traversé Vienne)

La commune se positionne approximativement à égale distance des autoroutes A7 (échangeur de Vienne-Nord) et A43 (échangeur de Villefontaine)

Liaisons ferroviaires[modifier | modifier le code]

Bien que le territoire de la commune soit traversé par la voie ferrée LGV Rhône-Alpes, la commune ne possède aucune gare sur son territoire.

La gare ferroviaire la plus proche de la commune est la gare de Vienne, desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes (lignes de Mâcon-Ville à Vienne / Valence).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Voici, ci-dessous, la liste la plus complète possible des divers hameaux, quartiers et lieux-dits résidentiels urbains comme ruraux qui composent le territoire de la commune de Savas-Mépin, présentés selon les références toponymiques fournies par le site géoportail de l'Institut géographique national[5].

  • Bois Louvat
  • les Grandes Terres
  • Bois des Agnes
  • Maison Roche (1)
  • Combe Moton
  • Maison Mandran
  • Maison Rostaing (1)
  • Bonnevaux
  • Maison Cotin
  • Chez Borde
  • Chichateney
  • Savas
  • la Guillotière
  • Maison Gallon
  • Maison Roche (2)
  • Maison Rostaing (2)
  • Maison Thivollet
  • la Plaine
  • le Bailly
  • le Fayet
  • le Grand Champ
  • Chez Brochud
  • Maison Bovier
  • Maison Baule
  • Maison Baule
  • Maison Bourguignon
  • Mépin
  • Maison Veyron
  • Maison Bardin
  • les Biesses
  • Bois Thomas
  • Bois du Revollet
  • Combe du Suet
  • Maison Rostaing (3)
  • les Boyes
  • Maison Vincent
  • Maison Boyet
  • Bois de Chante-Merle
  • Maison Boullud

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

La totalité du territoire de la commune de Savas-Mépin est situé en zone de sismicité n°3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique[6].

Terminologie des zones sismiques
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Le secteur actuel de Savas-Mépin et de la micro région du Nord-Isère se situe à l'ouest du territoire antique des Allobroges, ensemble de tribus gauloises occupant l'ancienne Savoie, ainsi que la partie du Dauphiné, située au nord de la rivière Isère.

Moyen Âge et Temps Modernes[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, les territoires des paroisses de Savas et de Mépin dépendaient du mandement des seigneurs de Beauvoir-de-Marc.

Époque Contemporaine[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Au début de la période révolutionnaire, les deux sections devinrent chacune une commune (Savas et Mépin), pour être ensuite réunies en une seule commune entre 1790 et 1794.

Les XXe siècle et XXIe siècle[modifier | modifier le code]

En 1922, lorsque l'état attribua à toutes les communes de France une subvention pour la construction d'un monument aux morts, le maire de l'époque avait préféré, avec cet argent, reconstruire le pont reliant les deux bourgs, lequel fut ensuite emporté par une crue. L'édile décida, dès lors, de financer une plaque apposée dans chacune des églises du village sur ses propres deniers[7].

La communauté de communes de la région Saint-Jeannaise, à laquelle appartenait la commune et qui regroupait les quatorze communes du bassin saint-jeannais est créée le . Elle fusionnera le avec la communauté de communes Bièvre Isère qui regroupe un plus grand nombre de communes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

En 2019, le conseil municipal compte quinze membres (douze hommes et trois femmes) dont la moyenne d'âge est de 56 ans[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 mars 2014 Jean-Louis Barruel UDI  
mars 2014 juin 2020 Georges Blein SE Retraité
juin 2020 En cours Bertrand Duranton SE Conducteur de travaux
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2018, la commune comptait 896 habitants[Note 1], en augmentation de 8,21 % par rapport à 2013 (Isère : +2,28 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
219388409487541526552520517
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
491480461438471411438420400
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
413394369360360331339326312
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
309319540576572782807890896
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune, rattachée à l'académie de Grenoble, héberge un établissement scolaire sur son territoire; l'école maternelle et élémentaire, située dans le bourg du village de Mépin, présentait un effectif de 95 élèves lors de la rentrée scolaire de 2018/2019[13]

Activités associatives, culturelles, festives et sportives[modifier | modifier le code]

  • Le Sou des Écoles est une association qui récolte de l'argent pour l'établissement scolaire, en vendant des brioches ou en organisant des vide-greniers et d'autres manifestations.
  • L'Âge d'Or est une association qui organise des sorties et des rassemblements pour les personnes âgées du village.
  • Hier à Aujourd'hui est une association qui organise de plus grandes fêtes, comme le Réveillon, etc.
Comice agricole 2007

Cette fête locale typiquement rurale est traditionnellement organisé après les moissons à la fin du mois d'août[14].

Médias[modifier | modifier le code]

Presse régionale

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Nord-Isère, un ou plusieurs articles à l'actualité du canton et quelquefois de la commune, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique[modifier | modifier le code]

La communauté catholique et les églises de Savas-Mépin (propriétés de la commune) dépendent de la paroisse Saint Hugues de Bonnevaux (relais de la Madonne) qui est, elle-même, rattachée au diocèse de Grenoble-Vienne[15].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Secteurs économiques et emploi[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Le monument aux morts :
Savas-Mépin était une des rares communes à ne pas avoir érigé de monument commémoratif aux morts des deux guerres mondiales sur son territoire (voir section Histoire). Depuis 2014, celle-ci a dorénavant un édifice à cet usage sur la place de la Mairie, en plus de la plaque commémorative située à l'intérieur de l'église, qui rappelle le nom des soldats morts pour la France.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Les deux églises correspondent historiquement aux deux anciennes paroisses.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le coureur cycliste professionnel Romain Seigle est un enfant de la commune. Depuis 2018, il fait partie de l'équipe Groupama FDJ. Il a participé à son premier grand tour (Espagne) en 2019[16].

Héraldique[modifier | modifier le code]

[[Image:|Blason à dessiner|100px]] Blason
Détails
  • Ce blason représente la plaine au centre du village, entourée des deux collines de Savas au Nord et Mépin au Sud.
    Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, page sur le nom des habitants des communes de l'Isère, consulté le 25 mai 2019
  2. Site "annuaire mairie", page sur les "Distances des grandes villes avec Villeneuve-de-Marc", consulté le 25 mai 2019
  3. Annick Auffray, Alain Brisson, Agnès Tamburini, Valérie Dziak, Véronique Maloisel, Sophie Martinoni-Lapierre, « Climat de la région Rhône-Alpes », sur rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr, (consulté le 23 juin 2016)
  4. Loi n°71-1061, du 30 décembre 1971, modifiée par la Loi n°82-1126, du 29 décembre 1982
  5. Site géoportail, page des cartes IGN
  6. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  7. Yoann Etienne, « En Isère, la commune de Savas-Mépin a enfin son monument aux morts », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 22 mai 2019)
  8. Site webvilles, page sur le conseil municipal, consulté le 27 mai 2019
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « École primaire de Mépin », sur education.gouv.fr (consulté le 27 mai 2019)
  14. Site du petit futé, page sur le comice agricole 2019 de Savas-Mépin, consulté le 25 mai 2019
  15. Site Messes-info, page sur la paroisse Saint Hugues de Bonnevaux, consulté le 22 mai 2019
  16. Article Dauphiné Libéré

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]