Saut de paradigmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le concept du saut de paradigmes est sans doute la particularité principale de la Magie du Chaos.

Elle emprunta ce terme au philosophe Thomas Samuel Kuhn, et Peter Carroll fit de la technique du changement de modèle de magie (ou paradigme) le concept majeur de la Magie du Chaos. Un exemple du saut de paradigme est de pratiquer un rite lovecraftien, par l'utilisation des techniques du livre d'Edred Thorsson. Ces deux paradigmes sont très différents, mais tandis que le chaote (ou chaoïste) en utilise un, il croit en lui sans réserve jusqu'à ignorer l'existence des autres paradigmes. Le saut de paradigme magique a depuis trouvé sa voie dans les œuvres magiques des pratiquants d'autres traditions, mais la Magie du Chaos reste le terrain où il est le plus utilisé et développé.

Le slogan principal de la Magie du Chaos est « Rien n'est vrai, tout est permis » attribué à Hassan-i-Sabbah et utilisé par Friedrich Nietzsche dans Ainsi Parlait Zarathoustra. Tout comme « Fais ce que tu veux sera le tout de la Loi » d'Aleister Crowley, cette phrase est souvent mal interprétée dans son sens littéral. Cependant, « Rien n'est vrai, tout est permis » est interprété par les Magiciens du Chaos comme signifiant « il n'existe aucune vérité objective en dehors de nos perceptions; par conséquent toutes choses sont vraies et possibles ».

L'idée est que la croyance est un outil qui peut être utilisé à volonté plutôt que de manière inconsciente. Certains chaoïstes pensent qu'adopter des croyances étranges est en soi une expérience qui vaut la peine d'être vécue et considèrent que la flexibilité de la croyance est une forme de liberté.

Références[modifier | modifier le code]