Saurornitholestes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saurornitholestes
Description de cette image, également commentée ci-après

Reconstitution par Emily Willoughby

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Infra-ordre Coelurosauria
Clade Maniraptora
Clade  Deinonychosauria
Famille  Dromaeosauridae
Sous-famille  Saurornitholestinae

Genre

 Saurornitholestes
Sues, 1978

Espèces de rang inférieur

  • S. langstoni (type) Sues, 1978
  • S. sullivani Jasinski, 2015

Synonymes

Bambiraptor ? Burnham et al., 2000

Saurornitholestes est un genre de dinosaure de la famille des Dromaeosauridae.

Deux espèces de ce genre ont été décrites : Saurornitholestes langstoni en 1978 et Saurornitholestes sullivani en 2015. Ce sont des petits dinosaures carnivores bipèdes équipés d'une griffe en forme de faucille sur le pied, comme le sont en général les dromæosauridés.

Découverte et étymologie[modifier | modifier le code]

Sauronitholestes langtoni[modifier | modifier le code]

Pied d'un S. langstoni

En 1974, la paléontologue amateur canadienne Irène Vanderloh a découvert le squelette d'un petit théropode près de Steveville, en Alberta. Elle l'a montré à John Storer, du Provincial Museum of Alberta (devenu depuis le Royal Alberta Museum), qui l'a signalé à Hans-Dieter Sues, paléontologue au National Museum of Natural History de la Smithsonian Institution, à Washington (DC). En 1978, H.-D. Sues a nommé et décrit le spécimen en tant qu'espèce-type de Saurornitholestes langstoni. Le nom générique fait référence aux Saurornithoididae en raison de la ressemblance de ce nouveau genre avec ce groupe, que l'on considère aujourd'hui comme faisant partie des troodontidae, et combine leur nom avec le grec lestes qui signifie “voleur”. Le nom spécifique honore Wann Langston, Jr., un paléontologue américain de l'University of Texas at Austin.

L'holotype, RTMP 74.10.5, a été découvert dans une couche de la formation de Dinosaur Park datant de la fin du Campanien. Il se compose d'un squelette très fragmentaire comprenant des dents, des éléments du crâne, deux vertèbres, des côtes, des éléments de la queue et une main. Trois paratypes lui ont été associés : CMN 12343, 12354 CMN, et 5283 UC, qui sont tous des os frontaux.

Ce genre est aussi connu aujourd'hui par deux squelettes partiels plus complets et plus grands (RTMP 88.121.39 et MOR 660), des dizaines d'os isolés et un grand nombre de dents trouvés dans les badlands du Dinosaur Provincial Park d'Alberta. Ces fossiles sont principalement conservés au Royal Tyrrell Museum of Paleontology de Drumheller (Alberta) et beaucoup ne sont pas encore décrits. Des fossiles comparables trouvés dans l'Alberta et le Montana sont généralement attribuées à l'espèce Saurornitholestes langstoni bien qu'ils proviennent d'une grande variété de formations rocheuses remontant à des époques diverses, comme par exemple la formation Oldman (datée d'environ 77 millions d'années) et la strate supérieure de la formation de Two Medicine (environ 72 millions d'années). Des dents similaires ont été trouvées dans des dépôts plus jeunes, datés d'environ 70 à 69 millions d'années, mais on ne sait pas s'il s'agit de représentants de S. langstoni ou d'une espèce différente qui lui serait apparentée. Des fossiles de Saurornitholestes de la taille d'un nouveau-né ont été signalés dans la littérature scientifique.

Saurornitholestes sullivani[modifier | modifier le code]

En 2015, une nouvelle espèce, S. sullivani, a été décrite par Steven Jasinski à partir d'un spécimen initialement attribué à S. langtoni[1].

Saurornitholestes robustus : une espèce non attribuable à Saurornitholestes[modifier | modifier le code]

En 2006, Robert Sullivan a nommé et décrit une nouvelle espèce, Saurornitholestes robustus, à partir de l'holotype SMP VP-1955, un frontal gauche. Le nom spécifique se rapporte à la grande épaisseur de l'os, qui est le seul caractère connu de cette espèce qui la distingue de S. langstoni. L'holotype et d'autres fossiles attribués à S. robustus font partie de la faune de Willow Wash, de la formation de Kirtland, au Nouveau-Mexique, datée d'environ 73 millions d'années[2]. Cependant, une analyse phylogénétique des dromaeosauridés a suggéré que S. robustus ne possédait pas des caractères propres aux dromaeosauridés et devait être considéré comme un théropode indéterminé[3]. Une étude publiée en 2014 a conforté ces conclusions en démontrant que S. robustus devait plutôt être classé parmi les troodontidés[4].

Autres découvertes[modifier | modifier le code]

D'autres fossiles possibles, encore indéterminés, ont été trouvés dans la formation de Hell Creek, dans le Montana et le Dakota du Sud, datée d'environ 66 millions d'années.

Description[modifier | modifier le code]

Taille d'un s. langstoni comparée à celle d'un être humain

Comme d'autres dromaeosauridae, les saurornitholestes avaient une griffe longue, courbe et en forme de faucille au bout du deuxième orteil. Ils avaient de plus longues jambes et étaient plus légèrement bâtis que d'autres dromaeosauridés comme les velociraptor et les dromaeosaurus. Ils ressemblent à un vélociraptor avec leurs grandes dents pointues à l'avant des mâchoires. Les saurornitholestes semblent particulièrement proches des vélociraptors bien que les relations de parenté au sein des dromaeosauridés soient encore assez mal comprises.

Les saurornitholestes faisaient environ 1,8 mètre de long et pesaient autour de 10 kg. Au niveau des hanches, ils étaient hauts d'environ 60 cm.

Phylogénie[modifier | modifier le code]

En 1978, Sues a classé le genre Saurornitholestes parmi la famille des Dromaeosauridae. Des études ultérieures l'ont rangé le plus souvent dans les Velociraptorinae, sous-famille des dromaeosauridés, mais une analyse cladistique de Nicholas Longrich et Philip J. Currie publiée en 2009 le réinstalle dans un clade de dromaeosauridés plus primitifs appelé Saurornitholestinae[5] :

Dromaeosauridae

Mahakala


Unenlagiinae

Rahonavis


unnamed

Unenlagia



Unenlagia? paynemili



Neuquenraptor



Austroraptor



Buitreraptor




unnamed
Microraptorinae

Microraptor



Shanag



Graciliraptor



Sinornithosaurus



Hesperonychus



Eudromaeosauria
Saurornitholestinae

Saurornitholestes



Atrociraptor



Bambiraptor



unnamed

Deinonychus


unnamed
Velociraptorinae
unnamed

Velociraptor



Itemirus



unnamed

Adasaurus



Tsaagan



Linheraptor




Dromaeosaurinae

Dromaeosaurus



Utahraptor



Achillobator








Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dinosaur Discovered in New Mexico », sur http://www.sci-news.com/,‎ .
  2. (en) R. M. Sullivan, « Saurornitholestes robustus, n. sp. (Theropoda:Dromaeosauridae) from the Upper Cretaceous Kirtland Formation (De-Na-Zin member_), San Juan Basin, New Mexico », NMMNH Bulletin, vol. 35,‎ , p. 253-256.
  3. (en) A. H. Turner, P. J. Makovicky et M.A. Norell, « A review of dromaeosaurid systematics and paravian phylogeny », Bulletin of the American Museum of Natural History, vol. 371,‎ , p. 1–206.
  4. (en) D. C. Evans, D. W. Larson, T. M. Cullen et R. M. Sullivan, « "Saurornitholestes" robustus is a troodontid (Dinosauria: Theropoda) », Canadian Journal of Earth Sciences, vol. 51,‎ , p. 730–734.
  5. (en) N. R. Longrich et P. J. Currie, « A microraptorine (Dinosauria–Dromaeosauridae) from the Late Cretaceous of North America », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, vol. 106, no 13,‎ , p. 5002–5007 (DOI 10.1073/pnas.0811664106).