Salix purpurea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saule pourpre)
Aller à : navigation, rechercher

L'Osier pourpre, l’Osier rouge ou le Saule pourpre (Salix purpurea) est un petit saule d'une hauteur de 1 à 2 m pouvant exceptionnellement pousser jusqu'à 6 m. Il tire son nom de la couleur de ses fleurs, fréquemment pourpres, qui apparaissent au début du printemps.

Caractères biologiques[modifier | modifier le code]

Cet arbrisseau de 1 à 6 m, caducifolié, est d'une longévité faible. C'est une espèce dioïque, avec une floraison de mars à avril, avant la feuillaison. Salixx purpurea est pollinisé par les insectes, ses graines étatnt dispersées par le vent. C'est une espèce pionnière.

Identification rapide[modifier | modifier le code]

Avec un port touffu, souvent en boule, Salix purpurea est le seul représentant français du genre Salix dont les feuilles (et bourgeons) paraissent opposées ou subopposées. Le limbe de ses feuilles est finement denticulé, elliptique, à face inférieure glauque. Ses rameaux sont opposés et pourpre foncé. Ses fleurs mâles ont leurs anthères rouges.

Identification poussée[modifier | modifier le code]

  • Rameaux grêles, souples, glabres, brillants, opposés et pourpre foncé.
  • Bourgeons lisses et luisants.
  • Feuilles subopposées, sessiles, oblongues (3 à 10 cm) en coin à la base, élargies et denticulées au sommet, vertes et luisantes dessus, glauques dessous.
  • Chatons unisexués à bractées noires et rouges et velues.
  • Fleur mâle à 2 étamines entièrement soudées et anthères rouges.
  • Fleur femelle à ovaire pubescent et style très court.
  • Capsule sessile et tormenteuse.

Photographies[modifier | modifier le code]

Répartition française[modifier | modifier le code]

Eurasiatique tempéré. Espèce assez commune dans la majeure partie du pays, de l'étage collinéen à l'étage subalpin ; elle manque çà et là dans l'Ouest (Massif armoricain et Landes de Gascogne).

Écologie[modifier | modifier le code]

Espèce pionnière des berges sablo-graveleuses fréquemment rajeunies des rivières (saulaies arbustives et saulaies blanches), forêts riveraines résiduelles linéaires (aulnaies-frênaies), berges dénudées des lacs, ceintures d'atterrissement d'étangs et roselières, fruticées.

Usages[modifier | modifier le code]

C'est une plante mellifère qui sert de matériau pour la vannerie. Elle est aussi utilisée lors de travaux de restauration de berges et en génie végétal pour bouturage, tressage, etc.

Propriétés médicinales[modifier | modifier le code]

Vannerie[modifier | modifier le code]

Cette espèce figure parmi les plus utilisées pour la vannerie avec le saule des vanniers (Salix viminalis), le saule à trois étamines (Salix triandra) et le saule blanc - ou commun - (Salix alba). Les osiers se décortiquent mal et sont réservés à la vannerie brute.

Variétés et cultivars[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses variétés et cultivars on peut citer :

  • Salix purpurea "Helix" (Vert)
  • Salix purpurea "Daphnoides" (Vert / rouge)
  • Salix purpurea "Luinette" (Vert)
  • Salix purpurea "Etienne" (Vert)

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :