Satha Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Satha Ier (en khmer សត្ថាទី១)(vers 1540 mort mi1596) roi du Cambodge sous les noms de règne Barom Reacha IV « Paramaraja IV et de Mahindhraraja » de 1576 à 1596.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Barom Reachea Ier, il monte sur le trône à l’âge de 37 ans en 1576[1].

Au début de son règne les Cambodgiens sont d’abord les alliés des Siamois du roi Maha Tammaratchathirat Ier qui voulait s'affranchir de la vassalité imposée par les Birmans depuis 1569. Le frère du roi, le prince Soryopear combat aux côtés du prince héritier Naresuan à qui il s'oppose sur une question de préséance lors de la célébration de la victoire[2]. Le Cambodge va rapidement retourner son alliance et lancer un raid sur Prachin lors d'une autre offensive des Birmans, ce qui va engendrer une guerre inexpiable avec son voisin occidental.

Afin de conjurer le péril thaï, Satha Ier fait appel aux forces religieuses Khmères et il remet partiellement en état le grand temple d’Angkor où sa mère en 1577 et sa première épouse en 1579 se rendent en pèlerinage. Cette dernière y consacre même son fils nouveau né à Bouddha. Satha Ier décide en 1585 d’associer son fils aîné Chey Chettha Ier au trône.

En 1591 une armée de 100 000 hommes conduite par le roi de Siam Phra Naret s’empare de Battambang et ravage le Cambodge. La capitale Lovek assiégée pendant trois mois est dégagée par une armée de secours mais le pays est ravagé par la famine et le choléra.

Le roi à bout de ressources décide alors de faire appel aux chrétiens qui s’étaient installés au Cambodge sous le règne précédent. Un Portugais Diogo Veloso arrive avec une poignée d’hommes pour former la Garde Royale il est rejoint par un Espagnol Blaz Ruiz en 1592. Les deux hommes qui deviennent les favoris du roi qui est nommé par les auteurs portugaise et espagnols « Apram Langara » ou « Prauncar Langara ». Ils l’incitent à rechercher l’alliance des Espagnols implantés aux Philippines.

Malgré ces renforts lorsqu’une nouvelle armée siamoise envahit le pays la capitale Lovek est prise et entièrement pillée en janvier 1594, 90 000 khmers sont déportés au Siam. Le roi Satha Ier accompagné de son fils le roi associé Chey Chettha Ier s’étaient réfugiés avant le siège de la ville à Srey Santhor puis dans la province de Stoeng Treng à la frontière du Laos. Satha Ier y meurt vers la mi 1596.

Postérité[modifier | modifier le code]

Satha Ier contracta plusieurs unions:

1) En 1564 avec son épouse principale dont

2) En 1572 avec une princesse laotienne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon La Chronique Royale traduite par Jean Moura il règne de 1567 à 1584
  2. Soryopear, refuse de s'incliner devant le prince Naresuan qui en représailles fait jeter la tête d'un prisonnier pendu sur le navire du Cambodgien !
  3. également translittéré par les anglo-saxons en Keo Fa

Sources[modifier | modifier le code]