Satake Yoshinobu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Satake Yoshinobu est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Satake, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Satake Yoshinobu
Satake Yoshinobu.jpg
Fonction
Daimyo
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Nom dans la langue maternelle
佐竹義宣Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Satake Yoshinobu (佐竹 義宣?) ( - ) est un daimyo japonais de l'époque Azuchi Momoyama et du début de l'époque d'Edo. Fils de Satake Yoshishige, il est le premier gouverneur du domaine de Kubota. Son titre de cour était Ukyō-dayū.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est encore jeune, la famille Satake est menacée au Nord par Date Masamune et au Sud par Hōjō Ujinao. Néanmoins, il prête rapidement allégeance à Toyotomi Hideyoshi durant le siège d'Odawara et peut conserver ses terres. Sous la bannière de Hideyoshi, il fait partie des six grands généraux du clan Toyotomi avec Tokugawa Ieyasu, Maeda Toshiie, Shimazu Yoshihiro, Mōri Terumoto, et Uesugi Kagekatsu. Après le siège d'Odawara, Yoshinobu étend son contrôle sur toute la province de Hitachi et gouverne bientôt un territoire privé de 540 000 koku.

Yoshinobu était en bon termes avec Ishida Mitsunari et rejoint l'armée de l'Ouest durant la bataille de Sekigahara. Avec la défaite, il est puni par Ieyasu qui réduit son territoire à 180 000 koku et est transféré au domaine de Kubota dans la province de Dewa[1]. Lors du siège d'Osaka, il combat les commandants de Toyotomi tels que Kimura Shigenari ou Gotō Matabei.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Saga, Jun'ichi (1987). Memories of Silk and Straw: A Self-Portrait of Small-Town Japan. New York : Kodansha International.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saga, pp. 16-17.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]