Sassetta (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sassetta (homonymie).
Sassetta
Sassetta 006.jpg

Madonna col Bambino e angeli (Paris, Musée du Louvre)

Naissance
Décès
Activité
Œuvres réputées

Sassetta ou Il SassettaStefano di Giovanni ou encore dénommé Stefano di Giovanni di Consolo da Cortona (Sienne ou Cortone, 1392 – 1450 ou 1451) est un peintre italien de style gothique italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Probablement élève de Paolo di Giovanni Fei et peintre reconnu par ses condisciples autant à Sienne qu'à Florence. Il est connu sous le nom de Sassetta, bien que cette appellation date seulement du XVIIIe siècle et qu'elle soit peut-être le résultat d'une lecture erronée de documents.

Actif également à Cortone (Polyptyque de San Domenico), il exécuta entre 1437 et 1444, un retable aujourd'hui démembré pour l'église Saint-François à Borgo San Sepolcro[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sa première œuvre connue est le polyptyque de la Corporation des lainiers (1423-1426). Une autre réalisation remarquable est le Retable della Nevi (des neiges), actuellement divisé entre la collection Contini Bonacossi et le Palais Pitti.

Le Retable de Borgo San Sepolcro[modifier | modifier le code]

Reconstrucion
du Retable de Borgo san Sepolcro
arrière
Le bienheureux Ranieri délivre les pauvres d'une prison de Florence

Daté de 1437-44, et réalisé pour le maître-autel de l'église des franciscains à Borgo San Sepolcro. Les religieux devaient en préciser les figures et les scènes. Il fut peint par sections, afin d'en faciliter le transport de Sienne à Borgo san Sepolcro où il fut livré en 1444[2] C'est un polyptyque à deux faces, de 26 fragments, démantelé à partir de 1578. Au cours des siècles les différents fragments furent vendus et éparpillés. Ils sont dispersés dans dix musées comme la National Gallery de Londres, le musée des Beaux-Arts de Berlin, le musée Pouchkine de Moscou, le Metropolitan Museum de New York[3]

D'après la reconstitution la plus complète possible de son aspect d'origine, il comportait selon la Base Joconde :

  • Sur le Panneau principal
    • une La Vierge et l'enfant entourés de six anges, face antérieure, 205 × 119,5 cm, Musée du Louvre
    • Le Triomphe de saint François sur l'insubordination, la luxure et l'avarice, face postérieure qui faisait face aux frères franciscains du chœur, Collection Benson
  • Sur les côtés, sur deux niveaux :

face antérieure :

    • Annonciation, 73 × 41 cm, Metropolitan Museum
    • Le Pape Innocent III reconnaît l'ordre des franciscains, Collection particulière

face postérieure huit scènes de la vie du saint :

Face antérieure:

Face Postérieure :

    • La Damnation de l'âme de l'avare de Citerna
    • Saint François devant le sultan,Collection particulière
    • Le Christ en croix avec saint François (Cleveland, The Cleveland Museum of Art)

Ce retable a fait l'objet d'une émission de la collection Palettes intitulée Sassetta, Le Retable en morceaux d'Alain Jaubert[4],[3]

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luciano Bellosi, Sassetta e i pittori toscani tra XIII e XV secolo, a cura di Luciano Bellosi e Alessandro Angelini, Studio per edizioni scelte, Florence (1986)
  • Bernard Berenson, Sassetta, Florence (1946)
    • Sassetta : un peintre siennois de la légende franciscaine, A. Michel, 1948
  • Enzo Carli, Sassetta's Borgo San Sepolcro Altarpiece, Burlington Magazine 43, (1951)
  • Enzo Carli, Sassetta e il « Maestro dell'Osservanza », Milan (1957)
  • Enzo Carli, I Pittori senesi, Milan (1971)
  • John Pope-Hennessy, Sassetta, Londres (1939)
  • John Pope-Hennessy, « Rethinking Sassetta », dans Burlington Magazine 98 (1956)
  • Federico Zeri, Towards a Reconstruction of Sassetta's Arte della Lana Triptych, Burlington Magazine 98 (1956)
  • Guide des Musées et de la Cité du Vatican, Edizioni Musei Vaticani, (ISBN 88-86921-80-2)

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Palettes, documentaire video : Sassetta, polyptyque pour San Francesco à Borgo Sansepolcro, 30 min, 1999.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nicoletta Pons, « Notices biographiques », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, , p. 666
  2. Erika Langmuir, National Gallery : Le Guide, Flammarion, (ISBN 2-08-012451-X), p. 89
  3. a et b http://boutique.arte.tv/f89-palettessassetta
  4. Disponible en VHS, Éd. MontParnasse, (VF) 31 min. (1990)
  5. James Stourton, Petits Musées, grandes collections : Promenade à travers l’Europe, Scala, , p.243
  6. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 84
  7. Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Editions Place des Victoires, (ISBN 978-2-8099-0019-4), p. 97

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
sous le nom de Stefano Sanese, page ?? - édition 1568
060 le vite, galasso ferrarese.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :