Aller au contenu

Saronno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saronno
Blason de Saronno
Armoiries
Drapeau de Saronno
Drapeau
Saronno
Noms
Nom latin (origine) Solonius
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Lombardie Lombardie 
Province Varèse 
Code postal 21047
Code ISTAT 012119
Code cadastral I441
Préfixe tel. 02
Démographie
Gentilé saronnesi
Population 39 161 hab. (31-12-2010[1])
Densité 3 606 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 00″ nord, 9° 03′ 00″ est
Altitude 212 m
Min. 199 m
Max. 230 m
Superficie 1 086 ha = 10,86 km2
Divers
Saint patron San Pietro et San Paolo
Fête patronale 29 juin
Localisation
Localisation de Saronno
Localisation dans la province de Varèse.
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
Saronno
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
Saronno
Géolocalisation sur la carte : Lombardie
Voir sur la carte administrative de Lombardie
Saronno
Liens
Site web Site officiel

Saronno est une ville italienne de l'agglomération milanaise d'environ 38 500 habitants, située dans la province de Varèse, en Lombardie, dans le Nord-Ouest de l'Italie.

Avant de s'appeler définitivement Saronno, la ville a pris au cours des siècles diverses dénominations que l'on peut retrouver grâce aux documents historiques. Dans l'ordre chronologique, Saronno est mentionnée comme Solomno (en 903), Serogno (en 1150), Sorogno (XIIe siècle), Serono (XIIIe siècle) puis Sarono (XIVe siècle).

Géographie

[modifier | modifier le code]

Deux gares desservent la commune : la gare de Saronno et la gare de Saronno-Sud.

La via Mediolanum-Bilitio (it), voie romaine qui reliait Milan (Mediolanum) à Bellinzone (Bilitio) en passant par Varèse et Lugano, traversait Solomnum, nom romain de Saronno. Le plus ancien document écrit témoignant de l'existence de Saronno est un acte notarié de 796 relatif à un prêt contracté par un certain Johannes de Vico Salomno (Giovanni du village de Salomno).

À l'époque médiévale, Saronno faisait partie du comté de Seprio (it), qui avait pour capitale Gallarate et qui dépendait du duché de Milan. Ce duché a appartenu aux Visconti, puis après 1450 aux Sforza. Cecilia Gallerani, maîtresse du duc Ludovic Sforza connue pour être représentée sur le tableau La Dame à l'hermine de Léonard de Vinci, avait reçu en cadeau de son protecteur vers l'année 1490 les revenus du territoire de Saronno. Après la mort du dernier Sforza en 1535, le duché a appartenu à l'Espagne puis en 1706 à l'Autriche.

En 1797, Napoléon Bonaparte conquiert le Milanais et le rattache à la République cisalpine, puis en 1805 au royaume d'Italie dont Napoléon Ier s'était autoproclamé le souverain. Après l'abdication de l'empereur, le Milanais devient en 1815 une partie du royaume de Lombardie-Vénétie dépendance de l'empire d'Autriche. Après la Seconde guerre d'indépendance italienne, la Lombardie est rattachée en 1859 au royaume de Sardaine et enfin en 1866 au nouveau royaume d'Italie.

À cette date, Saronno est rattachée administrativement à l'arrondissement (circondario) de Gallarate (province de Milan), puis en 1926, après la suppression de ce dernier, à la province de Varèse nouvellement créée.

Administration

[modifier | modifier le code]
Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
27 juin 1999 14 juin 2004 Pierluigi Gilli   Maire
14 juin 2004 22 juin 2009 Pierluigi Gilli Centre-Droite Maire
23 juin 2009 6 juillet 2009 Luciano Porro Centro-sinistra Maire
6 juillet 2009 12 avril 2010 Giuliana Longhi (sans maire) Commissaire préfet
12 avril 2010 14 juin 2015 Luciano Porro Centro-sinistra Maire
juin 2015 5 octobre 2020 Alessandro Fagioli Lega Nord Maire
5 octobre 2020 En cours Augusto Airoldi Centro-sinistra Maire
Les données manquantes sont à compléter.

La commune comporte deux fractions, Cassina Ferrara et Cascina Colombara, ainsi que plusieurs hameaux, à savoir Cassina Ferrara, Cassina Roba Paolo, la Cascinetta et Cassina Italia.

Communes limitrophes

[modifier | modifier le code]
Communes limitrophes de Saronno
Gerenzano Rovello Porro (CO) Cogliate (MB)
Uboldo Saronno Ceriano Laghetto (MB)
Origgio Caronno Pertusella Solaro (MI)

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]

Architecture religieuse

[modifier | modifier le code]
  • Le sanctuaire de la Beata Vergine dei Miracoli (Santuario della Beata Vergine dei Miracoli) construit en 1498.
  • L'église Saint-François, dont les origines remontent au XIIIe siècle.
  • La cathédrale des Saints Pierre et Paul (Chiesa dei Santi Pietro e Paolo) réédifiée au XIXe siècle.
  • L'église Saint-Jacques (Chiesa di San Giacomo) terminée en 1612.

Architecture civile

[modifier | modifier le code]
  • Le palais Visconti (Palazzo Visconti) construit au XVIe siècle par la famille Visconti.
  • La Villa Gianetti, palais dans lequel fut installé l'hôtel de ville de 1923 à 1985.

Cuisine et gastronomie

[modifier | modifier le code]

Saronno possède deux spécialités :

  • La liqueur Amaretto Disaronno, liqueur ambrée à l'essence d'amande amère inventée en 1525 et commercialisée à grande échelle depuis 1900[2],[3].
  • Les Amaretti di Saronno, petits macarons croquants à la saveur doucement amère d'amandes de noyaux d'abricots et enveloppés dans du papier de soie, inventés en 1718[4].

Personnalités

[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Saronno

[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Saronno

[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Challans (France) depuis 2004[5]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. « Amaretto Disaronno », sur bienmanger.com (consulté le ).
  3. « Disaronno », sur granitbleu.com (consulté le ).
  4. Isabelle Hassler, 101 saveurs d'Italie: Pasta, olio, vino... et tutti quanti, Paris, Dunod, , 222 p. (ISBN 978-2-10-074414-5), p. 13.
  5. Genèse du jumelage