Sarbazan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sarbazan
Sarbazan
L'église Saint-Pierre de Sarbazan.
Blason de Sarbazan
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Arrondissement de Mont-de-Marsan
Canton Haute Lande Armagnac
Intercommunalité Communauté de communes des Landes d'Armagnac
Maire
Mandat
Philippe Lamarque
2014-2020
Code postal 40120
Code commune 40288
Démographie
Population
municipale
1 180 hab. (2015 en augmentation de 7,47 % par rapport à 2010)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 01′ 11″ nord, 0° 18′ 37″ ouest
Altitude Min. 54 m
Max. 112 m
Superficie 22,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Sarbazan

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Sarbazan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sarbazan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sarbazan

Sarbazan est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sarbazan[1]
Roquefort Saint-Gor
Sarbazan Saint-Justin
Pouydesseaux

Toponymie[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

53 odonymes recensés à Sarbazan
au 19 janvier 2014
Allée Avenue Bld Chemin Cité Impasse Passage Place Quai Rd-point Route Rue Square Villa Autres Total
4 [N 1] 2 [N 2] 0 20 0 9 [N 3] 0 1 [N 4] 0 0 11 2 [N 5] 0 0 4 [N 6] 53
Notes « N »
  1. Allée de Ranspach, allée de Ranspach-le-Bas, allée des Ortolans et allée du Bernade.
  2. Avenue de l'Armagnac et avenue du Marsan.
  3. Dont impasse du 19-Mars.
  4. Place Pourric.
  5. Rue du Capitaine-Noguès et rue du Corps-Franc-Pommiés.
  6. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or à la flamme de six langues de gueules[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Philippe Lamarque DVG Technicien principal territorial
mars 2001 mars 2014 Serge Gleyze DVG Employée de banque
1995 2001 Jean-Marc Boine PS Conseiller général du Canton de Roquefort (1988-2008)
1965 1995 Joseph Maurice    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 1 180 habitants[Note 1], en augmentation de 7,47 % par rapport à 2010 (Landes : +4,92 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
648491322504691760737748760
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
784779800781782713746733710
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
706693655628602589569612623
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
7267308068729409411 0391 0821 173
2015 - - - - - - - -
1 180--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Caillor SA : production de viandes de volaille (200 emplois).
  • Galvalandes : galvanisation de métaux (30 emplois).
  • Haras de Musemeou : centre équestre FFE.
  • COMILEV : fabrication de matériel de levage et de manutention.
  • Aqualande : transformation et conservation de poisson, de crustacés et de mollusques.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre de Sarbazan.
  • Site protohistorique des Treize Pouys.
  • Fontaines Sainte-Marie et Saint-Eutrope.
  • Vestiges d'un balnéum et de la villa gallo-romaine de Mouneyres.
  • Motte féodale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]