Sarah Good

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sarah Good, née le à Wenham dans la colonie de la baie du Massachusetts, et morte le , est l'une des trois premières femmes à être accusée de sorcellerie dans le cadre du procès des sorcières de Salem aux États-Unis s'étant déroulé en 1692.

Accusations[modifier | modifier le code]

Sarah Good a été accusée de sorcellerie le 6 mars 1692 lorsqu'Abigail Williams et Elizabeth Parris ont prétendu être ensorcelées sous la coupe de celle-ci. Lorsque le révérend Samuel Parris leur a posé la question "Qui vous tourmente?", elles ont crié le nom de trois villageoises, soit Tituba, Sarah Osborne et Sarah Good.

Condamnation[modifier | modifier le code]

Le 25 mars 1692 Sarah Good a été jugée pour sorcellerie. Le 19 juillet 1692 elle est pendue avec quatre autres femmes accusées des mêmes faits, bien qu'elle clame fermement son innocence.

Au moment de son arrestation, l'accusée était enceinte. Elle a donné naissance à un nourrisson, Mercy Good, dans sa cellule de la prison d'Ipswich. Ce dernier est décédé avant que sa mère ne soit pendue.

Famille[modifier | modifier le code]

Sarah Good est mariée a William Good et est également la mère de Dorothy Good, âgée de quatre ans au moment des faits, qui est devenue la plus jeune personne emprisonnée dans le cadre du procès de Salem.

Notes et références[modifier | modifier le code]