Sappô

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Sappo, bande dessinée d'E. C. Segar.

Le Sappô (aussi appelé kyûshô (points vitaux), dim hsueh (touches poison), dim mak (touches mortelles)) est l'art martial japonais des points vitaux. En effet, en touchant certains points sur un corps humain, il est possible de causer des dommages allant jusqu'à la mort mais aussi de soigner et guérir des blessures[citation nécessaire].

Cet art a longtemps été mystifié et n'était transmis qu'à une élite. C'est depuis la Seconde Guerre mondiale qu'il est devenu connu. En effet, l'État-Major nippon avait mis sur pied, en créant le Centre National de Recherches sur les Techniques Guerrières Ancestrales, un projet sur les points vitaux servant à améliorer le close combat de son infanterie et s'apprenant rapidement (une à deux semaines). Pour ce faire, ils ont demandé les planches ancestrales et secrètes de 36 écoles (ryus) japonaises et chinoises d'arts martiaux. Une étude scientifique japonaise à ensuite essayé tous ces écrits sur des prisonniers de guerre; le but était de valider et d'éprouver les techniques les plus efficaces. Les résultats ne furent pas mis en pratique, l'empereur ayant capitulé avant, après les deux bombes atomiques.

L'art de guérir ou de réanimer en utilisant ces points vitaux s'appelle Kappô.

Voir aussi[modifier | modifier le code]