Sao Nang Hearn Kham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sao Nang Hearn Kham
Yawnghwe Mahadevi.JPG
Mahadevi Sao Nang Hearn Kham à Londres au mariage de la Princesse Élisabeth II en 1947.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
CanadaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Conjoint
Enfant
Hso Khan Pha (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sao Nang Hearn Kham, Daw Hearn Kham (birman : စောဝ်နန်းဟိန်ခမ် ; 26 mai 1916 - 17 janvier 2003) est la Mahadevi de Yawnghwe, l'un des états princiers les plus importants de l'État Shan. Son mari Sao Shwe Thaik fut le 23e et dernier Saopha de Yawnghwe et il devint le premier président de la Birmanie. Elle est donc devenue la première Première dame du Myanmar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hearn Kham est née le 26 mai 1916 à Hsenwi, dans le nord de l'État Shan. Elle est la fille du 65e Saopha Khun Hsang Ton Hong de North Hsenwi. Son frère serait le 66e et dernier Saopha de l'État[1].

Sao Nang Hearn Kham fut la première épouse du dernier dirigeant de Yawhghwe, Saopha Sao Shwe Thaik, qui devint le premier président de la Birmanie. Ils eurent huit enfants. Elle participa à l'Accord de Pang Long de 1946 à 1947. Une fois la Birmanie devenue indépendante, elle est élue députée de la circonscription de Hsenwi entre 1956 et 1960 et est connue pour son rôle actif au sein du parlement[2].

Son mari est arrêté lors du coup d'État birman en mars 1962 par le Conseil révolutionnaire dirigé par le général Ne Win et l'un de ses fils, alors âgé de 17 ans, est tué le 2 mars lors du coup d'État militaire, apparemment la seule victime de la journée de perturbations[3]. Elle fuit avec sa famille en Thaïlande en octobre 1963 après la mort de son mari en prison en novembre 1962[4].

Pendant son exil, elle organise la lutte armée pour l'indépendance de l'État Shan[5]. En 1964, Sao Nang Hearn Kham, et son fils Chao-Tzang Yawnghwe aident à former le Conseil de guerre de l'État Shan (SSWC) et l'Armée de l'État Shan (SSA). Elle devient présidente du SSWC.

Sao Nang Hearn Kham est décédée le 17 janvier 2003 en exil au Canada à l'âge de 86 ans[6]. Hso Khan Pha, l'un de ses huit enfants, a repris sa cause dand la lutte pour la libération du peuple Shan.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hsenwi (Shan Princely State)
  2. Yawnghwe (Shan State) (9 Gun Salute)
  3. Donald M. Seekins, Historical Dictionary of Burma (Myanmar), Rowman & Littlefield, , 410–411 p. (ISBN 9780810854765)
  4. (en) Robert Aldrich et Cindy McCreery, Monarchies and decolonisation in Asia, Manchester University Press, (ISBN 978-1-5261-4271-9, lire en ligne)
  5. (en) Teresa O'Shannassy, Burma's Excluded Majority: Women, Dictatorship and the Democracy Movement, CIIR, (ISBN 978-1-85287-224-3, lire en ligne)
  6. Burma’s first President’s wife passed away