Santoline petit-cyprès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Santolina chamaecyparissus

La Santoline petit cyprès (Santolina chamaecyparissus) est un sous-arbrisseau de la famille des Astéracées appartenant au genre Santolina. En France, elle est native de la région méditerranéenne[1] et plantée ou subspontanée ailleurs. La santoline (gartoufa en arabe) la plus parfumée et la plus utilisée pousse dans le désert algérien. Elle est plus connue et utilisée dans les soupes du mois sacré de ramadan particulièrement dans les régions de El Bayadh et Béchar.

Description[modifier | modifier le code]

Les feuilles, grisâtres, sont divisées en nombreux lobes comme celles d'un cyprès. Les fleurs sont jaunes.

Dans la soupe algérienne des régions de El Bayadh et Béchar, la santoline est utilisée moulue, on ne peut l'utiliser que dans la soupe (harira).

Propriétés[modifier | modifier le code]

La Santoline petit-cyprès a de nombreux usages potentiels. Le plus souvent, les fleurs et les feuilles sont transformées en décoction utilisée pour expulser les parasites intestinaux[2].

Une huile utilisée en parfumerie peut également être extraite de la plante. Les branches peuvent être suspendues dans des armoires pour repousser les insectes, et les feuilles sont également appropriées pour une utilisation en pot pourri et dans les succédanés de tabac à base de plantes. En cosmétique, il est utilisé comme tonique

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaston Bonnier et Georges de Layens, Flore complète portative de la France de la Suisse et de la Belgique, Belin, 1986
  2. http://www.sylvie-tribut-astrologue.com/tag/armoise-maritime-ou-sanguenite-fleurit-sur-les-cotes/

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :