Équipe cycliste Bardiani CSF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Santini-Cierre)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bardiani CSF
Logo Bardiani CSF 2014.jpg
Le logo de Bardiani CSF.
Informations
Statut
Code UCI
NAV (de à ), SCR (de à ), NAV (), PAN (de à ), CSF (de à ), COG (de à ), BAR (de à ) et BRD (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Discipline
Pays
Drapeau de l'Italie Italie (1982–2005)
Drapeau de l'Irlande Irlande (2006-2011)
Drapeau de l'Italie Italie (depuis 2012)
Création
Saisons
20Voir et modifier les données sur Wikidata
Marque de cycles
Colnago (de 2005 à 2012)
Cipollini (depuis 2013)
Encadrement
Directeur général
Roberto Reverberi (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs sportifs
Roberto Reverberi (d) (depuis )
Bruno Reverberi (d) (depuis )
Stefano Zanatta (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Dénominations
Termolan-Galli
Termolan-Galli-CIOCC
Santini-Conti-Galli
Santini-Krups-Conti-Galli
Santini-Cierre
Selca-Thermomec-Conti-Galli
Selca-Ciclolinea-Conti
Selca-Conti-Ciclolinea
-
Italbonifica-Navigare
-
Navigare-Blue Storm
Scrigno-Blue Storm
-
Scrigno-Gaerne
Navigare-Gaerne
Ceramica Panaria-Gaerne
-
Ceramica Panaria-Fiordo
Ceramica Panaria-Margres
-
Ceramica Panaria-Navigare
CSF Group Navigare
CSF Group-Navigare
-
Colnago-CSF Inox
Bardiani Valvole-CSF Inox
depuis
Bardiani CSF

L'équipe cycliste Bardini CSF est une formation italo-irlandaise de cyclisme professionnel sur route. Créée en 1982 par Bruno Reverberi, elle a eu pour sponsors principaux Termolan, Santini, Selca, Italbonifica, Navigare, Scrigno, puis Panaria. Elle a le statut d'équipe continentale professionnelle et participe donc aux épreuves des circuits continentaux, tout en pouvant profiter d’invitations sur des courses du World Tour.

Histoire de l'équipe[modifier | modifier le code]

L'équipe est fondée en 1982 sous le nom de Termolan[1]. Elle court sous licence italienne jusqu'en 2005.

En 2010, elle change de nom et devient Colnago-CSF Inox. En 2013 la marque de cycles Cipollini prend la place de Colnago. Les coureurs de l'équipe disposent de deux types de cadres monocoques: le RB 1000 pour les rouleurs et le RB 800 pour les grimpeurs.

Sponsors[modifier | modifier le code]

Les principaux sponsors de l'équipe sont le fabricant de cycles Cipollini et le producteur de pompes, vannes, mélangeurs, raccords et accessoires CSF Inox[2]. En 2013 le nouveau sponsor titre est la société italienne Bardiani Valvole qui donne son nom au team.

Dopage[modifier | modifier le code]

Peu avant le Tour d'Italie 2002, plusieurs coureurs de l'équipe Panaria sont liés à des affaires de dopage. Giuliano Figueras est suspendu avant le début du Tour d'Italie. Faat Zakirov fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à la NESP (un dopant de la famille de l'EPO) avant le départ du Giro. Antonio Varriale, est arrêté en avril et assigné à résidence par la police judiciaire. Il est immédiatement suspendu par son équipe et la Fédération italienne à titre provisoire, sous l'accusation de recel, association de malfaiteurs et violation de la loi antidopage[3]. Il reconnaîtra les faits par la suite[4]. Filippo Perfetto, dernier du classement du Giro est également impliqué et exclut de la course. Nicola Chesini est quant à lui interpellé après l'arrivée de la 5e étape[5],[6]. Un ancien policier, Armando Marzano, qui a été arrêté en mai 2002, a admis avoir fourni des produits interdits à trois coureurs de l'équipe, à savoir Nicola Chesini, Filippo Perfetto et Antonio Varriale[7].

En février 2007, le niveau d'hématocrite de Paride Grillo dépasse les 50 % avant le début de la première étape du Tour de Valence. Il n'est pas autorisé à prendre le départ et doit rester deux semaines sans courir[8].

Le , Maximiliano Richeze fait l'objet d'un contrôle anti-dopage positif à un anabolisant lors du Circuit de la Sarthe, annoncé en mai juste avant le départ du Tour d'Italie 2008[9]. Suspendu pendant trois mois par son équipe, il est blanchi le 13 août par la fédération argentine, qui estime que le contrôle positif a été causé par un complément alimentaire périmé.

En mai 2008, Emanuele Sella, alors membre de l'équipe CSF Group Navigare, se révèle au plus haut niveau sur le Giro 2008. Distancé durant la 11e étape, où il perd plus d'un quart d'heure sur ses adversaires, il aborde les étapes les plus difficiles avec 24 minutes de retard sur Giovanni Visconti, et plus de 17 minutes sur Alberto Contador. Il profite de ce qu'il n'éveille pas la méfiance des favoris pour remporter trois étapes en haute montagne avec une aisance et une faculté de récupération déconcertantes. Il termine sixième du classement général avec seulement min 34 s de retard sur Alberto Contador et remporte le maillot vert de meilleur grimpeur. Le , l'agence Ansa dévoile que des traces de CERA (Continuous erythropoiesis receptor activator), dérivé de l'EPO avec effet retard, ont été détectées lors d'un contrôle « hors compétition[10] » effectué le 23 juillet 2008[11]. Le , il avoue s'être dopé[12] et est suspendu un an pour ce contrôle car il a collaboré avec les autorités[13].

En juin 2008, le coureur de l'équipe Claudio Bartoli, neveu du champion Michele Bartoli, est sanctionné pour son implication dans l'affaire Oil for Drugs, ayant utilisé, possédé et fourni des substances interdites et reçoit une suspension de six ans[14].

Le , Matteo Priamo est licencié puis suspendu quatre ans pour avoir vendu une fiole d'EPO Cera à Emanuele Sella[15].

Lors du prologue de la Semaine cycliste lombarde, en avril 2010, Mattia Gavazzi fait l'objet d'un contrôle positif à la cocaïne. Le tribunal anti-dopage du Comité olympique national italien (CONI) lui inflige une suspension de six ans, puis la réduit à deux ans et demi en raison de sa coopération avec les enquêteurs du CONI[16].

Le , un jour avant le début du 100e Tour d'Italie, l'UCI annonce que Nicola Ruffoni et son coéquipier de l'équipe Bardiani-CSF Stefano Pirazzi, ont été contrôlés positifs à des « peptides libérateurs de l’hormone de croissance » lors d'un test hors compétition le mois précédent[17]. Ils sont interdits de départ, puis licenciés de l'équipe. L'équipe qui risquait une suspension de toute compétition pendant une période de 15 à 45 jours, est finalement suspendue pendant 30 jours, jusqu'au [18]. Bardiani recrute Michael Bresciani en juin 2017, pour pallier les suspensions de ces deux coureurs[19]. Le 25 juin, il participe au championnat d'Italie, sa seule course avec l'équipe. Il est contrôlé positif à un diurétique à l'issue de la course[20].

Principales victoires[modifier | modifier le code]

Courses par étapes[modifier | modifier le code]

Classiques[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Logo de l'équipe en 2007
Logo de l'équipe en 2008

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Classements UCI[modifier | modifier le code]

Avant 1998, les équipes cyclistes sont classées dans une unique division par l'UCI. De 1999 à 2004, l'équipe est classée parmi les Groupes Sportifs II, la deuxième catégorie des équipes cyclistes professionnelles. Les classements détaillés ci-dessous pour cette période sont ceux de la formation en fin de saison[21].

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
1995 25e Drapeau : Italie Michele Coppolillo (116e)
1996 16e Drapeau : Italie Fabrizio Guidi (17e)
1997 19e Drapeau : Italie Biagio Conte (54e)
1998 26e Drapeau : Italie Filippo Casagrande (183e)
1999 7e (GSII) Drapeau : Suède Niklas Axelsson (96e)
2000 15e (GSII) Drapeau : Suède Niklas Axelsson (156e)
2001 13e (GSII) Drapeau : Italie Giuliano Figueras (25e)
2002 10e (GSII) Drapeau : Mexique Julio Alberto Pérez Cuapio (120e)
2003 5e (GSII) Drapeau : Italie Luca Mazzanti (108e)
2004 4e (GSII) Drapeau : Italie Luca Mazzanti (73e)

L'équipe participe aux différents circuits continentaux et en particulier les courses de l'UCI Europe Tour depuis sa création en 2005. Le tableau ci-dessous présente les classements de l'équipe sur ces circuits, ainsi que son meilleur coureur au classement individuel[22].

UCI America Tour

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2009 34e Drapeau : Argentine Guillermo Rubén Bongiorno (281e)
2012 47e Drapeau : Italie Sonny Colbrelli (393e)
2014 26e Drapeau : Italie Sacha Modolo (70e)
2015 33e[23] Drapeau : Italie Sonny Colbrelli (139e)[24]
2017 19e Drapeau de l'Italie Giulio Ciccone (28e)

UCI Asia Tour

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 5e Drapeau : Australie Graeme Brown (6e)
2007 13e Drapeau : Argentine Maximiliano Richeze (16e)
2011 17e Drapeau : Italie Sacha Modolo (41e)
2012 30e Drapeau : Italie Sonny Colbrelli (99e)
2013 15e Drapeau : Italie Sacha Modolo (12e)
2014 47e[25] Drapeau : Italie Sonny Colbrelli (133e)[26]
2015 49e Drapeau de l'Italie Luca Chirico (126e)
2016 60e Drapeau de l'Italie Luca Chirico (185e)
2017 52e Drapeau de l'Italie Enrico Barbin (151e)
2018 53e Drapeau de l'Italie Andrea Guardini (102e)

UCI Europe Tour

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 1re Drapeau : Italie Luca Mazzanti (7e)
2006 6e Drapeau : Italie Luca Mazzanti (5e)
2007 3e Drapeau : Italie Luca Mazzanti (2e)
2008 15e Drapeau : Argentine Maximiliano Richeze (56e)
2009 18e Drapeau : Italie Domenico Pozzovivo (37e)
2010 7e Drapeau : Italie Domenico Pozzovivo (4e)
2011 3e Drapeau : Italie Sacha Modolo (9e)
2012 11e Drapeau : Italie Domenico Pozzovivo (8e)
2013 12e Drapeau : Italie Sacha Modolo (19e)
2014 6e[27] Drapeau : Italie Sonny Colbrelli (2e)[28]
2015 22e Drapeau de l'Italie Sonny Colbrelli (11e)
2016 6e Drapeau de l'Italie Sonny Colbrelli (3e)
2017 66e Drapeau de l'Italie Giulio Ciccone (318e)
2018 26e Drapeau de l'Italie Giulio Ciccone (77e)

UCI Oceania Tour

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 3e Drapeau : Italie Paride Grillo (5e)
2006 24e Drapeau de l'Australie Brett Lancaster (49e)

En 2010, l'équipe est également classée au classement mondial UCI.

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2010 25e Drapeau : Italie Sacha Modolo (75e)

Bardiani CSF en 2018[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgEffectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Vincenzo Albanese12 novembre 1996ITA ItalieHopplà-Petroli Firenze (2016)
Simone Andreetta30 août 1993ITA ItalieZalf Euromobil Désirée Fior (2014)
Enrico Barbin4 mars 1990ITA ItalieTrevigiani Dynamon Bottoli (2012)
Michael Bresciani20 décembre 1994ITA Italie
Giovanni Carboni31 août 1995ITA ItalieColpack (2017)
Giulio Ciccone20 décembre 1994ITA ItalieColpack (2015)
Andrea Guardini12 juin 1989ITA ItalieUAE Emirates (2017)
Mirco Maestri26 octobre 1991ITA ItalieGeneral Store Bottoli Zardini (2015)
Marco Maronese25 décembre 1994ITA ItalieZalf Euromobil Désirée Fior (2016)
Umberto Orsini 6 décembre 1994ITA Italie
Lorenzo Rota23 mai 1995ITA ItalieUnieuro Wilier (2015)
Daniel Savini26 septembre 1997ITA ItalieMaltinti Lampadari-Banca di Cambiano (2017)
Manuel Senni11 mars 1992ITA ItalieBMC Racing (2017)
Paolo Simion10 octobre 1992ITA ItalieZalf Euromobil Désirée Fior (2013)
Simone Sterbini11 décembre 1993ITA Italie
Alessandro Tonelli29 mai 1992ITA ItalieZalf Euromobil Désirée Fior (2014)
Luca Wackermann13 mars 1992ITA ItalieAl Nasr Dubaï (2016)

Victoires[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgVictoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
9 mars1e étape du Tour International de RhodesGRE Grèce2.2ITA Mirco Maestri
11 marsClassement général, Tour International de RhodesGRE Grèce2.2ITA Mirco Maestri
18 mars1e étape du Tour de LangkawiMAS Malaisie2.HCITA Andrea Guardini
25 mars8e étape du Tour de LangkawiMAS Malaisie2.HCITA Andrea Guardini
20 avr.4e étape du Tour de CroatieCRO Croatie2.HCITA Alessandro Tonelli
22 avr.6e étape du Tour de CroatieCRO Croatie2.HCITA Paolo Simion
22 avr.Tour des ApenninsITA Italie1.1ITA Giulio Ciccone
16 août2e étape du Tour du LimousinFRA France2.1ITA Luca Wackermann

Saisons précédentes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jusqu'au 1er septembre 2008
  2. Remportée par Alessandro Petacchi, la victoire est attribuée à Guillermo Rubén Bongiorno après la confirmation par le Tribunal arbitral du sport de la suspension de Petacchi pour un an à compter du . Voir le classement officiel sur le site de l'Union cycliste internationale
  3. Remportée par Alessandro Petacchi, la victoire est attribuée à Maximiliano Richeze après la confirmation par le Tribunal arbitral du sport de la suspension de Petacchi pour un an à compter du . Voir le classement officiel sur le site de l'Union cycliste internationale
  4. Jusqu'au 31 août 2009
  5. Alberto Contoli quitte l'équipe le 30 mars 2012
  6. Andrea Piechele quitte l'équipe le 10 mai 2012
  7. Cette victoire est attribuée à Sacha Modolo après le déclassement de Denis Galimzyanov pour dopage

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ceramica Panaria », sur cyclismag.com, (consulté le 6 janvier 2009)
  2. Site de CSF Inox
  3. Varriale, trafiquant de produits dopants ?
  4. Gangrené par le dopage, le Giro continue sa route
  5. Panaria dans de sales draps
  6. Le tour d'Italie rattrapé par le dopage
  7. Policeman admits to supplying Varriale and co. with doping products, Cyclingnews.com, 22/05/2002
  8. Grillo unfit to start in Valencia, Cyclingnews.com, 28/02/2007
  9. « Dopage - Richez contrôlé positif », Eurosport, .
  10. « Cyclisme - Dopage - Sella contrôlé positif », L'Équipe, .
  11. (en) « Giro's king of the mountain Sella positive for EPO-CERA », cyclingnews.com, .
  12. « Cyclisme - Dopage - Sella avoue son usage d'EPO », L'Équipe, .
  13. « Cyclisme - Dopage - Sella prend un an », Eurosport,
  14. Doping - Tna: sei anni di squalifica a Claudio Bartoli, quattro a Stefano Rossi
  15. Matteo Priamo given four-year doping ban
  16. (en) « Mattia Gavazzi receives two-and-a-half-year ban for cocaine positive », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er avril 2012)
  17. Giro : Deux coureurs italiens ont été contrôlés positifs et ne prendront pas le départ du Tour d'Italie
  18. Dopage : L'équipe Bardiani suspendue 30 jours après deux contrôles positifs
  19. Bardiani-CSF recrute Michael Bresciani
  20. (it) Lo sprinter Michael Bresciani positivo ad un diuretico
  21. Classements UCI 2007 et archives des années 1995 à 2006 (Site internet officiel de l'UCI).
  22. Classements UCI 2008 et années précédentes, sur le site de l'UCI (consulté le 1er janvier 2009)
  23. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  24. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  25. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  26. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  27. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  29. (en) « Ceramica Panaria-Navigare 2005 », sur http://www.cqranking.com/
  30. (en) « Ceramica Panaria-Navigare 2006 », sur http://www.cqranking.com/
  31. (en) « Ceramica Panaria-Navigare 2007 », sur http://www.cqranking.com/
  32. (en) « CSF Group Navigare 2008 », sur http://www.cqranking.com/
  33. (en) « CSF Group Navigare 2009 », sur http://www.cqranking.com/
  34. (en) « Colnago-CSF Inox 2010 », sur http://www.cqranking.com/
  35. (en) « Colnago-CSF Inox 2011 », sur http://www.cqranking.com/
  36. (en) « Colnago-CSF Inox 2012 », sur http://www.cqranking.com/
  37. (it) « Alberto Contoli (Colnago) dice basta con il ciclismo », sur cicloweb.it,
  38. (en) « Bardiani Valvole-CSF Inox 2013 », sur http://www.cqranking.com/

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :