Santi Romano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un juriste image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un juriste italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Santi Romano
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Santi Romano (Palerme, 31 janvier 1875 - Rome, 3 novembre 1947) fut un juriste et professeur de droit italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé à l'Université de Palerme, il fut pour plusieurs des années professeur de droit constitutionnel et de droit administratif à l'Université La Sapienza de Rome. Il a été aussi président du Conseil d'État de 1928 à 1944, nommé directement par Benito Mussolini. Après la chute du fascisme, il fut accusé d'avoir soutenu la dictature, mais sa mort en 1947 fit arrêter la procédure judiciaire à son encontre.

Contribution scientifique[modifier | modifier le code]

Avec le juriste français Maurice Hauriou, Santi Romano est considéré comme le père de l'institutionnalisme juridique. Son maître ouvrage, L'Ordinamento Giuridico (1918) (traduit en français sous le titre L'Ordre juridique par Pierre Gothot et Lucien François, réédition : Paris, Dalloz, 2002) est encore regardé avec admiration par la communauté juridique italienne.