Santa Scorese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le catholicisme image illustrant une personnalité image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme et une personnalité italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Santa Scorese (née le à Bari – morte le ) est une servante de Dieu. Elle est considérée par l'Église comme martyre de la pureté.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 15 ans, elle est volontaire à la Croix-Rouge italienne. Elle participe activement à la vie du mouvement Gen 2 (Génération nouvelle) de Chiara Lubich. Elle fréquente assidûment l’institut des Missionnaires de l'Immaculée du père Kolbe à Palese, un quartier de Bari. À Palo del Colle, où elle déménage en 1987, elle soigne les enfants malades. Elle décide de se rendre complètement disponible à sa foi. Elle obtient son diplôme de fin d’études littéraires au lycée classique « Orazio Flacco ». Puis, elle s’inscrit à l’université en Pédagogie. En 1988, un jeune psychopathe la suit partout, en la soumettant à une cour obsessionnelle et préoccupante. Santa est obligée de se faire accompagner partout. Malgré ses précautions, tard dans la soirée du vendredi , cet homme l’attend à la porte de son logement et la poignarde. Elle a 23 ans.

Vénération[modifier | modifier le code]

Dimanche 5 avril 1998, au cours de la célébration de la XIIIe journée mondiale de la Jeunesse, Monseigneur Mariano Magrassi, archevêque de Bari, a annoncé officiellement l'ouverture de l'enquête diocésaine pour la cause de béatification de Santa Scorese. Celle-ci s'est terminée le 7 septembre 1999 et a été consignée à Rome le 18 octobre 1999, par la Congrégation pour les causes des saints où Don Vito Bitetto est postulateur.

Ses écrits[modifier | modifier le code]

Les écrits de Santa Scorese ont été rassemblés en 2000 par Giuseppe Micunco, ils comportent :

  • Il Diario : compilation des réflexions spitiruelles de Santa Scorese écrites entre août 1986 et août 1989.
  • lettere : les lettres qu'il a été possible de récupérer, correspondance avec ses amis et ses confesseurs.
  • Autres écrits spirituels, annotations sur les livres religieux qu'elle lisait.

Le tout ayant été rassemblé dans un volume intitulé L'attirerò a me[1]

Citation[modifier | modifier le code]

De Santa Scorese :

«J’ai reçu un grand don dans la vie: connaître Marie ! En plus du modèle de femme que tu es, Marie, aide-moi à te prendre aussi comme modèle de sainteté

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anche sul mare volano le aquile - Éditions missionnaires de l'Immaculée-Padre Kolbe - Borgonuovo di Pontecchio Marconi (Bologna) - 2004
  • Un volo sempre più alto - Pasquale Lubrano - Éditions Città Nuova (Rome) - 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éditions San Martino e Stilo Editrice - Bari - 2000