Santa Magdalena de Pulpis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Santa Magdalena de Pulpis
Santa Magdalena de Polpís (ca)
Blason de Santa Magdalena de Pulpis
Héraldique
Santa Magdalena de Pulpis
Vue de Santa Magdalena de Pulpis.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Castellón Province de Castellón
Comarque Baix Maestrat
District judic. Vinaròs
Maire
Mandat
Sergio Bou Ayza (PSPV-PSOE)
Depuis 2007
Code postal 12597
Démographie
Population 891 hab. (2013)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 21′ nord, 0° 18′ est
Altitude 123 m
Superficie 6 649 ha = 66,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne

Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
Santa Magdalena de Pulpis

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Santa Magdalena de Pulpis

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Santa Magdalena de Pulpis
Liens
Site web www.ajuntamentdain.es

Santa Magdalena de Pulpis, en castillan et officiellement (Santa Magdalena de Polpís en valencien)[1], est une commune d'Espagne de la province de Castellón dans la Communauté valencienne. Elle est située dans la comarque du Baix Maestrat et dans la zone à prédominance linguistique valencienne[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Santa Magdalena de Pulpis est située sur les contreforts de la Sierra de Irta, dans le secteur oriental de la comarque. On y accède depuis Castellón en prenant la N-340 ou la AP-7.

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Santa Magdalena de Pulpis est voisine des localités de Cervera del Maestre, Peñíscola, Alcalá de Chivert et Salsadella toutes dans la province de Castellón.

Démographie[modifier | modifier le code]

Evolution démographique
1990 1994 1998 2002 2004 2006 2008 2010 2012
757 724 693 786 812 836 874 841 876

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité
1979-1983 Luis Sospedra Tortajada PSPV-PSOE -
1983-1987 Luis Sospedra Tortajada PSPV-PSOE -
1987-1991 Luis Sospedra Tortajada PSPV-PSOE -
1991-1995 Luis Sospedra Tortajada PSPV-PSOE -
1995-1999 José M. Tortajada Segarra PP -
1999-2003 José M. Tortajada Segarra PP -
2003-2007 José M. Tortajada Segarra PP -
2007-2011 Sergio Bou Ayza PSPV-PSOE -
2011- Sergio Bou Ayza PSPV-PSOE -

Histoire[modifier | modifier le code]

La première zone de d'occupation a été le château de Polpís - dont il ne reste qu'une partie de la tour de l'Homenaje, la porte principale et quelques pans de murailles- et un petit hameau situé au pied du château. En janvier 1190, Santa Magdalena de Pulpis fut donnée par Alphonse II d'Aragon aux templiers, alors qu'elle était encore au pouvoir des musulmans. Conquise en 1233 par le Maître du Temple, elle reçut une charte de peuplement (Carta Puebla) en février 1287, suivant les coutumes (fuero) de Valence. Elle appartint ensuite à l'Ordre de Montesa, qui succéda à celui du Temple, dans la Couronne d'Aragón; Polpís fit partie de la commanderie de Alcalá de Chivert. La petite enclave de Polpís avait 30 maisons en 1329, et en 1845 elle en avait 160.

Économie[modifier | modifier le code]

Basée traditionnellement sur l'agriculture (culture des amandiers, caroubiers et oliviers, sur les terrains secs, et jardinage sur les terrains irrigués.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Château. Dressé sur la Sierra d'Irta, il est d'origine arabe.
  • Ayuntamiento (mairie).
  • Église Paroissiale, du XIXe siècle et dédiée à Santa Magdalena.
  • Ermitage Sant Vicent, but d'un pèlerinage le lundi suivant le lundi de pâques.

Fêtes locales[modifier | modifier le code]

  • San Antonio Abad. Elle se célèbre le 17 janvier.
  • Fiestas Patronales. Elles se célèbrent le el 22 juillet en l'honneur de Santa María Magdalena

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Empar Minguet i Tomàs, Els processos de normalització lingüística en l'àmbit municipal valencià, Valence, Universitat de València, , 1 199 p. (ISBN 84-370-6368-X), p. 389
  2. Loi 4/1983 du 23 novembre 1983 relative à l'utilisation et l'enseignement du valencien

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]