Santa Fe (Texas)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Santa Fe.
Santa Fe
Santa Fe (Texas)
Le bureau de poste de Santa Fe
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Texas Texas
Comté Galveston
Type de localité City
Code ZIP 77510 ; 77517
Code FIPS 48-65726
GNIS 1351043
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 409
Démographie
Population 12 222 hab. (2010)
Densité 272 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 22′ 50″ nord, 95° 06′ 15″ ouest
Altitude m
Superficie 4 490 ha = 44,9 km2
· dont terre 44,4 km2 (98,89 %)
· dont eau 0,5 km2 (1,11 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Localisation
Localisation de Santa Fe
Carte du comté de Galveston.

Géolocalisation sur la carte : Texas

Voir sur la carte administrative du Texas
City locator 14.svg
Santa Fe

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Santa Fe

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Santa Fe
Liens
Site web http://www.ci.santa-fe.tx.us

Santa Fe est une ville du comté de Galveston au Texas, au sud de Houston et à l'ouest de Texas City.

La population était de 12 222 habitants en 2010[1].

Fusillade[modifier | modifier le code]

Le 18 mai 2018, peu après 7 heures 30 minutes, un tireur nommé Dimitrios Pagourtzis, 17 ans, a fait irruption dans un lycée, faisant 10 morts. Le jeune homme était armé d'un fusil semi-automatique AR-15, qu'il a récupéré auprès de son père, qui le possédait légalement. «C'est avec tristesse que je peux confirmer que 10 personnes ont été tuées et que 10 ont été blessées», a indiqué le gouverneur du Texas Greg Abbott, qui s'est rendu dans cette petite ville, aux États-Unis [2].

Des images provenant de comptes en ligne associés à Dimitrios Pagourtzis ont fait surface, notamment une où le jeune homme apparaît avec un t-shirt noir frappé de la phrase « Born to Kill » (né pour tuer). Le gouverneur a expliqué que des informations déjà trouvées « dans ses journaux sur son ordinateur et son téléphone » avaient permis d’établir que le tireur, qui s’est rendu de lui-même, prévoyait de se suicider après l’attaque qu’il avait planifiée. Les autorités locales ont confirmé que le suspect a été conduit à la prison du comté de Galveston [3].

Plusieurs médias, ont révélé dans les jours qui suivent cette fusillade, que Dimitrios Pagourtzis a été inculpé pour meurtre, un chef d'accusation passible de la peine de mort pour un adulte. De plus selon son avocat, Nicholas Poehl, "Je pense qu'il y a, à coup sûr, quelque chose dans les antécédents en matière de santé mentale".

Trenton Beazely, un élève réchappé de la fusillade, a raconté que le tireur "jouait de la musique, faisait des blagues et répétait des slogans et des vers". Chaque fois qu'il tuait quelqu'un, il disait "another one bites the dust" (un autre mord la poussière); le titre d'une célèbre chanson du groupe Queen [4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]