Sanisette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Une sanisette de la première génération à Paris.

Les sanisettes sont des toilettes publiques — gratuites depuis le — à entretien automatique installées pour la première fois à Paris dans les années 1980 par la société JCDecaux pour remplacer les anciennes vespasiennes obsolètes et malodorantes.

La première sanisette a été ouverte le [1].

« Sanisette » est une marque commerciale déposée par la société JCDecaux, mais le mot est passé ensuite dans la langue française.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Une sanisette de la seconde génération à San Francisco.

La question de leur remplacement s'est également posée dans la mesure où les sanisettes JCDecaux ne respectaient pas la législation française[2] en matière d'accessibilité aux personnes handicapées.

Elles sont renouvelées à partir du [1]. Les sanisettes de la seconde génération, designées par Patrick Jouin[1], sont accessibles en fauteuil roulant, et sont par conséquent plus volumineuses. Elles changent de design pour s'intégrer au nouveau style dérivé des bornes publiques de vélos vélib'. D'autre part, les instructions sont rédigées en plusieurs langues, ainsi qu'un braille, et peuvent l'être également par voie sonore.

Le nouveau modèle est également plus écologique que le précédent : il consomme moins d'eau (30 % d'économie), il est éclairé par un puits de lumière et par un éclairage d'appoint à faible consommation.

À Paris[modifier | modifier le code]

La première sanisette a été ouverte le . En , il y en avait 59 en service[1]. Ces cabines sont installées dans les rues de la ville.

Le prix d'entrée des sanisettes avait été originellement fixé par délibération du Conseil de Paris du à un franc[1]. Depuis le , elles sont gratuites[3].

La première sanisette de seconde génération a été posée au 1, avenue Stéphane-Mallarmé[3].

En 2010, il y a près de 400 sanisettes à Paris[3], certaines sont fermées dès 22 heures, d'autres restent ouvertes toute la nuit.

La Mairie de Paris a publié en un appel à la concurrence afin de remplacer les sanisettes[4]. Aujourd'hui locataire de ses sanitaires, la municipalité souhaite être propriétaire et augmenter leur nombre. Toutes les sanisettes devront être remplacées d'ici 2024.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :