Sani Kaita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sani Kaita
Image illustrative de l’article Sani Kaita
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Finlande Hercules Oulu
Numéro 33
Biographie
Nom Sani Haruna Kaita
Nationalité Drapeau : Nigeria Nigérian
Naissance (33 ans)
Lieu Kano (Nigeria)
Taille 1,79 m (5 10)
Poste Milieu défensif
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2004-2005 Drapeau : Nigeria Kano Pillars
2005-2008 Drapeau : Pays-Bas Sparta Rotterdam 024 0(0)
2008-2009 Drapeau : France AS Monaco 003 0(0)
2009 Drapeau : Russie Kouban Krasnodar 018 0(0)
2009 Drapeau : Russie Lokomotiv Moscou 003 0(0)
2010 Drapeau : Russie Alania Vladikavkaz 008 0(0)
2010 Drapeau : Ukraine Metalist Kharkiv 009 0(0)
2011 Drapeau : Grèce Iraklis Salonique 006 0(0)
2011-2012 Drapeau : Ukraine Tavria Simferopol 007 0(0)
2012 Drapeau : Chypre Olympiakos Nicosie 002 0(0)
2014 Drapeau : Nigeria Enyimba Aba
2014-2015 Drapeau : Moldavie Saxan Ceadîr-Lunga 011 0(0)
2015 Drapeau : Nigeria FC Ifeanyi Ubah
2016- Drapeau : Finlande Hercules Oulu 007 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2005Drapeau : Nigeria Nigeria -20 ans 007 0(0)[1]
2008Drapeau : Nigeria Nigeria olympique006 0(0)
2005-2010Drapeau : Nigeria Nigeria 022 0(0)[2]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 21 décembre 2016

Sani Haruna Kaita est un footballeur international nigérian né le 2 mai 1986 à Kano qui évolue au poste de milieu relayeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très précoce, Kaita participe à la Coupe d'Afrique des nations 2006 avec l'équipe du Nigeria à l'âge de 20 ans. Évoluant déjà en Europe aux Pays-Bas, il participe aux JO en Chine en 2008, où il obtient la médaille d'argent. Il attire alors les regards de Monaco, qui le fait signer le dernier jour du mercato. Il est prêté en janvier 2009 au club russe du FK Kouban Krasnodar[3] pour 1 an sans option d'achat. Mais en août 2009, il rejoint le Lokomotiv Moscou. Il y est prêté avec option d'achat jusqu'à la fin de l'année 2009. Non conservé par le club moscovite et n'entrant pas dans les plans de Guy Lacombe à Monaco, il est à nouveau prêté pour 6 mois à l'Alania Vladikavkaz.

Il participe à la Coupe du monde 2010 sous les couleurs du Nigeria, et se fait remarquer en se faisant expulser face à la Grèce après une faute sur le latéral Vasílis Torosídis, alors que celui-ci n'a pas hésité à en rajouter. Réduit à 10, le Nigeria qui menait 1-0, encaisse deux buts (les deux premiers de la Grèce en Coupe du monde) et s'incline pour la deuxième fois dans le tournoi, synonyme d'élimination. Le milieu de terrain du Nigeria a ensuite reçu plus de 1 000 menaces de mort sur sa boîte mail. «Oui, j'en ai reçu. Mais, ça ne me perturbe pas, car je suis musulman et seul Dieu décide de vie ou de mort» a-t-il déclaré. La Fédération nigériane de son côté, affirme avoir pris ces menaces très au sérieux. «Nous en avons parlé au gouvernement pour l'en informer. LA FIFA est également au courant» a expliqué Peterside Idah, l'attaché de presse de la fédération[4].

Le 31 août 2010, il est encore une fois prêté par l'ASM. Il rejoint en effet le Metalist Kharkiv en Ukraine. Il n'y joue que 9 rencontres toutes compétitions confondues et quitte donc ce club en janvier 2011 pour rejoindre la Grèce et l'Iraklis Salonique pour un nouveau prêt de six mois[5] .

En avril 2011, il s'engage pour trois saisons avec le Germinal Beerschot et quitte enfin définitivement le club du Rocher[6]. N'ayant pu obtenir de visa, il quitte la Belgique en août et signe en Ukraine au Tavria Simferopol[7].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]