Sanguié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sanguié
Administration
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Région Centre-Ouest
Statut Province
Départements 10
Chef-lieu Réo
Haute-commissaire
Mandat
Mme Anasthasie Sawadogo/Sawadogo
(2016-)
Code ISO 3166-2 BF-SNG
Code INSD 22
Démographie
Population 391 520 hab. (2019)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 12° 19′ 00″ nord, 2° 28′ 00″ ouest
Superficie 5 107 km2
Divers
Fuseau horaire UTC +0
Indicatif téléphonique +226
Localisation
Localisation de Sanguié
Localisation de la province du Sanguié (en rouge) au Burkina Faso.
Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso
Voir sur la carte topographique du Burkina Faso
City locator 13.svg
Sanguié

Le Sanguié est une des 45 provinces du Burkina Faso, située dans la région du Centre-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Des préoccupations écologiques concernent les pollutions entrainées par l'activité minière et l'orpaillage.

Démographie[modifier | modifier le code]

  • En 1985, la province comptait 217 277 habitants recensés (42,54 hab./km2)[1],[2]
  • En 1996, la province comptait 249 583 habitants recensés (48,87 hab./km2)[1],[3].
  • En 1997, la province comptait 249 169 habitants estimés (48,79 hab./km2).
  • En 2003, la province comptait 286 832 habitants estimés (47,71 hab./km2)[4].
  • En 2006, la province comptait 297 036 habitants recensés (58,16 hab./km2)[1],[5].
  • En 2010, la province comptait 324 578 habitants estimés (63,56 hab./km2)[6].
  • En 2019, la province comptait 391 520 habitants recensés (76,66 hab./km2)[7].

Principales localités[modifier | modifier le code]

Ne sont listées ici que les localités de la province ayant atteint au moins 3 000 habitants dans les derniers recensements (ou estimations de source officielles). Les données détaillées par ville, secteur ou village du dernier recensement général de 2019 ne sont pas encore publiées par l'INSD (en dehors des données préliminaires par département).

Ville ou village Coordonnées Altitude Population
Est. 2003[4] Rec. 2006[5]
Réo 12° 19′ 09″ N, 2° 28′ 20″ O m 24 465 hab. 28 694 hab.
Kyon 12° 16′ 57″ N, 2° 34′ 30″ O m 8 698 hab. 9 806 hab.
Zoula 12° 14′ 49″ N, 2° 27′ 46″ O m 9 182 hab. 8 847 hab.
Didyr 12° 33′ 37″ N, 2° 37′ 27″ O m 8 020 hab. 8 563 hab.
Dassa 12° 27′ 05″ N, 2° 41′ 16″ O m 6 510 hab. 7 559 hab.
Tita 11° 55′ 30″ N, 2° 30′ 36″ O m 5 522 hab. 7 295 hab.
Tialgo 12° 13′ 46″ N, 2° 35′ 11″ O m 6 876 hab. 6 890 hab.
Koukouldi 12° 12′ 08″ N, 2° 31′ 34″ O m 6 048 hab. 6 055 hab.
Kordié m 5 239 hab. 5 987 hab.
Pouni-Nord m 5 846 hab. 5 958 hab.
Bonyolo m 4 928 hab. 5 309 hab.
Goundi m 5 545 hab. 5 177 hab.
Zamo m 4 611 hab. 4 955 hab.
Perkoa (ou Perkouan) m 4 447 hab. 4 534 hab.
Moguéya m 3 731 hab. 3 750 hab.
Ténado m 3 390 hab. 3 432 hab.
Baporo m 3 733 hab. 3 324 hab.
Doudou m 3 337 hab. 3 174 hab.
Tiyellé m 2 678 hab. 3 134 hab.
Villy m 2 561 hab. 3 087 hab.
Tiogo m 2 824 hab. 3 083 hab.
Batondo m 3 044 hab. 2 985 hab.
Balélédo m 3 007 hab. 2 689 hab.
Lia m 3 010 hab. 2 725 hab.
Sémaga m 2 712 hab. 2 428 hab.
Godyr m 2 962 hab. 2 113 hab.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Chef-lieu et haut-commissariat[modifier | modifier le code]

Réo est le chef-lieu de la province, administrativement dirigée par un haut-commissaire, nommé par le gouvernement et placé sous l'autorité du gouverneur de la région. Le haut-commissaire coordonne l'administration locale des préfets nommés dans chacun des départements.

Hauts-commissaires de la province de la Kompienga.
Période Identité Fonction précédente Observation
8 juillet 2016 En cours Mme Anasthasie Sawadogo/Sawadogo Administratrice civile [8]
Secrétaires généraux de la province de la province de la Kompienga.
Période Identité Fonction précédente Observation
8 juillet 2016 En cours Mme Téné Justine Ilboudo Administrateur civil [8]

Départements[modifier | modifier le code]

Carte des dix départements ou communes de la province du Sanguié, formant également le district sanitaire de Réo[6].

La province du Sanguié est administrativement composée de dix départements ou communes.

Neuf sont des communes rurales, Réo est une commune urbaine dont la ville chef-lieu, subdivisée en secteurs urbains, est également chef-lieu de la province :

Département
ou commune
Type de
commune
Subdivisions[9],[10] Chef-lieu Population résidente
Est. 2003[4] Rec. 2006[5] Rec. 2019[7]
Dassa rurale 7 villages Dassa 13 842 14 643 20 409
Didyr rurale 16 villages Didyr 40 545 40 907 53 343
Godyr rurale 15 villages Godyr 19 302 19 320 23 819
Kordié rurale 16 villages Kordié 18 116 18 281 26 219
Kyon rurale 6 villages Kyon 18 679 20 390 24 469
Pouni rurale 21 villages Pouni 36 009 39 236 57 066
Réo urbaine 1 ville (9 secteurs)
et 12 villages
Réo 57 939 62 208 75 864
Ténado rurale 18 villages Ténado 46 555 45 506 60 165
Zamo rurale 8 villages Zamo 15 209 15 548 22 856
Zawara rurale 15 villages Zawara 20 636 20 997 27 310
10 départements
ou communes
1 ville (9 secteurs)
et 134 villages
Total 286 832 297 036 391 520

Jumelages et accords de coopération[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La province du Sanguié héberge le site minier de Perkoa (exploité par Glencore et Nantou Mining).

Transports[modifier | modifier le code]

Santé et éducation[modifier | modifier le code]

L'orpaillage faisant appel au travail des enfants contribue à faire chuter le taux de scolarisation.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Un fait inquiétant est la destruction des vestiges archéologiques, tant par les populations que par l'exploitation minière. Il est vrai que les textes en vigueur ne concourent pas beaucoup à le prévenir.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Tableau 03.16 : Population et densité par région et province des trois derniers recensements généraux de la population et de l'habitation jusqu'en 2006 » [archive], sur INSD.bf, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, (consulté le )
  2. François Guillerme, « Les 45 provinces du Burkina Faso » [archive], sur Burkina Kibaré (kibare.club.fr) (consulté le ).
  3. Direction de la démographie, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, Liste des villages du Burkina Faso - Recensement 1996, gouvernement du Burkina Faso, , 326 p., PDF (lire en ligne [archive])
  4. a b et c « Liste des villes et villages et démographie de la région du Centre-Ouest » [archive], sur le site des communes du Burkina Faso, gouvernement du Burkina Faso, (consulté le ).
  5. a b et c « Liste des villages du Burkina Faso - Recensement 2006 » [archive] [xls], sur site HDX–Open data Burkina Faso (consulté le ).
    Bureau central du recensement, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, Recensement général de la population et de l'habitation de 2006. Résultats définitifs., Ouagadougou, Ministère de l’Économie et des finances, Burkina Faso, , 52 p., PDF (lire en ligne [archive])
    Bureau central du recensement, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, Rapport préliminaire du recensement général de la population et de l'habitat de 2006, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, , PDF (lire en ligne [archive]).
  6. a et b Carte sanitaire 2010, Ministère de la Santé, Burkina Faso, , 133 p., PDF (lire en ligne [archive]), p. 51-52.
  7. a et b Rapport préliminaire du recensement général de la population et de l'habitat de 2019, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, , 76 p., PDF (lire en ligne [archive]).
  8. a et b « Conseil des Ministres : vaste mouvement des hauts-commissaires et des préfets », sur lepays.bf, Gouvernement du Burkina Faso, (consulté le )
  9. « Mémorandum sur la détermination du nombre de sièges des conseillers municipaux par villages et par secteurs dans le cadre des élections locales du 2 décembre 2012 » [archive] [PDF], sur CENI.bf, Commission électorale nationale indépendante (CENI), Burkina Faso, (consulté le ).
    « Démographie et répartition des conseillers par circonscription » [archive] [xls], sur LeFaso.net, (consulté le ).
  10. Élections municipales du 22 mai 2016 – Statistiques des bureaux de vote par communes/arrondissements, Commission électorale nationale indépendante (CENI), Burkina Faso, , 490 p., PDF (lire en ligne [archive]).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]