Sandro Viletta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sandro Viletta
Image illustrative de l’article Sandro Viletta
Sandro Viletta (au centre) sur le podium olympique à Sotchi en 2014.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active 2001 à 2018
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Suisse Suisse
Nationalité Suisse
Naissance (33 ans)
Lieu de naissance Valbella
Taille 1,77 m
Poids de forme 77 kg
Club SC Samnaun, La Punt Chamues-ch
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 0
Championnats du monde 0 0 0
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves) 1 0 0

Sandro Viletta, né le à Valbella, est un skieur alpin suisse. Il fait ses débuts en Coupe du monde en novembre 2006 et remporte sa première épreuve en décembre 2011, lors du super G de Beaver Creek. En 2014, il devient champion olympique du super combiné.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sandro Viletta naît le 23 janvier 1986 à Valbella, dans le canton des Grisons[1], et il grandit dans le village de La Punt. Enfant, il joue au football avec les juniors C du FC Celerina. Il se tourne ensuite vers le ski alpin[2].

Viletta participe à des courses FIS à partir de décembre 2001 et à des courses de Coupe d'Europe dès janvier 2004. Il fête son premier succès important le 1er février 2004 avec un titre de champion suisse junior de slalom géant. Il remporte la médaille de bronze en slalom lors des Championnats du monde juniors de ski alpin 2006 à Mont Sainte-Anne (Canada). Il est cinquième du classement du slalom de la saison 2006-2007 en Coupe d'Europe, avec trois podiums[3].

Viletta participe à sa première course de Coupe du monde le 12 décembre 2006 lors du slalom de Levi (Finlande), où il ne termine pas la course. Il remporte ses premiers points en Coupe du monde le 25 février 2007 avec une seizième place au slalom de Garmisch-Partenkirchen (Allemagne). Son meilleur résultat pendant la saison 2007-2008 est une dix-huitième place au slalom de Kitzbühel (Autriche)[3]. Le 10 janvier 2009, après avoir terminé au 25e rang de la première manche, il est quatrième du slalom géant d'Adelboden (Suisse), ce qui constitue son meilleur résultat jusque-là[4]. Aux Championnats du monde 2009 à Val-d'Isère (France), il sixième du super combiné et treizième du slalom. C'est également à Val-d'Isère qu'il réalise son meilleur résultat de la saison 2009-2010 de Coupe du monde, avec une septième place en super combiné. Il est quatorzième du super combiné et quinzième du slalom géant lors des Jeux olympiques d'hiver de 2010, organisés à Vancouver au Canada[3].

Pendant la saison 2010-2011 de Coupe du monde, Viletta est notamment huitième du slalom géant de Val-d'Isère et septième du super G d'Hinterstoder (Autriche). Il ne termine pas le super G et prend la 24e place du slalom géant lors des Championnats du monde 2011 à Garmisch-Partenkirchen. Le 3 décembre 2011, il monte pour la première fois sur le podium en Coupe du monde en remportant le super G de Beaver Creek devant Aksel Lund Svindal et son compatriote Beat Feuz. Après la course, il déclare : « Cela fait longtemps que j'attends ça. Ces dernières années, j'ai vu tous mes copains d'équipe monter sur les podiums pendant que moi je devais me battre contre des problèmes au dos[5]. » Viletta chute lors du super G de Crans-Montana (Suisse) en février 2012 et souffre d'une commotion cérébrale[6]. Il participe ensuite à aucune course jusqu'à la fin de la saison[3].

Lors de son retour pour la saison 2012-2013 de Coupe du monde, Viletta est notamment neuvième du super G de Wengen. Il prend la cinquième place du super combiné des Championnats du monde 2013 à Schladming (Autriche). En fin de saison, il devient champion de Suisse de super G, de descente et de slalom géant. En 2014, il termine quatrième du super combiné de Wengen puis septième de celui de Kitzbühel[3]. Aux Jeux olympiques d'hiver de 2014 organisés à Sotchi en Russie, il crée la surprise en devenant champion olympique du super combiné : quatorzième de la descente, il réalise le deuxième temps du slalom et remonte à la première place. Il devance le Croate Ivica Kostelić et l'Italien Christof Innerhofer[7].

Freiné par plusieurs blessures entre 2016 et 2018, il met un terme à sa carrière en fin d’année 2018[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Résultats aux Jeux olympiques
Édition / Épreuve Slalom Slalom géant Super combiné
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
Disqualifié 15e 14e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
- - Médaille d'or, Jeux olympiques Or

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Résultats aux championnats du monde
Édition / Épreuve Slalom Slalom géant Super G Super combiné
Mondiaux 2009
Drapeau : France Val d'Isère
13e - - 6e
Mondiaux 2011
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
- 24e Abandon -
Mondiaux 2013
Drapeau : Autriche Schladming
- - - 5e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 45e en 2015.
  • 1 podium dont 1 victoire.
Classements finaux de Coupe du monde par saison[9]
Saison/Classement Général Descente Slalom Slalom géant Super G Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2006-2007 113e 22 - - 44e 22 - - - - - -
2007-2008 86e 55 - - 33e 47 50e 8 - - - -
2008-2009 53e 159 - - 44e 20 28e 63 - - 14e 76
2009-2010 53e 153 - - - - 16e 84 - - 15e 69
2010-2011 67e 122 - - - - 23e 71 33e 36 33e 15
2011-2012 57e 146 - - - - 47e 6 18e 118 30e 22
2012-2013 85e 48 - - - - - - 34e 19 14e 29
2013-2014 47e 154 33e 50 - - - - 36e 18 4e 86
2014-2015 45e 174 23e 90 - - - - 29e 49 14e 35
2015-2016 122e 19 - - - - - - 39e 19 - -
Détail de la victoire en Coupe du monde
Saison / Épreuve Super G
2012 Drapeau : États-Unis Beaver Creek

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

Résultats aux Championnats du monde juniors
Édition / Épreuve Slalom Slalom géant
Mondiaux 2004
Drapeau : Slovénie Maribor
Abandon Abandon
Mondiaux 2005
Drapeau : Italie Bardonnèche
Abandon Abandon
Mondiaux 2006
Drapeau : Canada Mont Sainte-Anne
Médaille de bronze, monde Bronze Abandon

Championnats de Suisse[modifier | modifier le code]

  • 3 titres en 2013 : slalom géant, super G et descente.
  • 1 titre en 2014 : super combiné.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Sandro Viletta », sur sports-reference.com (consulté le 3 mars 2014)
  2. (de) Marcel W. Perren, « Viletta – der Ribéry auf Ski », sur blick.ch, (consulté le 3 mars 2014)
  3. a b c d et e (en) Sandro Viletta dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  4. (de) « Sandro Viletta rückt vom 25. auf Rang 4 vor – Raich gewinnt », sur tagesanzeiger.ch, (consulté le 3 mars 2014)
  5. AFP, « Ski à Beaver Creek: une première pour Sandro Viletta en super-G », sur lexpress.fr, (consulté le 3 mars 2014)
  6. « Fin de saison pour Küng, Viletta prolonge la pause », sur ledauphine.com, (consulté le 3 mars 2014)
  7. sportinformation, « Une victoire pour «oublier beaucoup de déceptions» », (consulté le 3 mars 2014)
  8. agences/ami, « Ski: Sandro Viletta dit stop », sur rts.ch, (consulté le 18 décembre 2018).
  9. (en) « Sandro Viletta - World Cup Standings », sur fis-ski.com (consulté le 18 décembre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :