Sandrine Mörch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sandrine Mörch
Illustration.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(4 ans, 4 mois et 2 jours)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur Christophe Borgel (PS)
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)
Nationalité Française
Parti politique LREM (depuis 2017)
TdP (depuis 2020)[1]
EC (depuis 2020)
Diplômée de CUEJ de Strasbourg
Profession Journaliste
présentatrice de télévision
Réalisatrice

Sandrine Mörch, née le à Issy-les-Moulineaux en France est une journaliste, présentatrice de télévision, réalisatrice et femme politique française, membre de La République en marche. Elle est élue députée de la neuvième circonscription de Haute-Garonne, élue en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1961, elle vit à Roquettes, un village de l'aire urbaine de Toulouse, depuis bientôt 20 ans. Journaliste, présentatrice et réalisatrice de documentaires, elle est titulaire d’un DEA d’Allemand et diplômée du Centre universitaire d’enseignement du journalisme de Strasbourg. Elle fait ses premiers pas de journaliste en 1985, en Corse puis à Toulouse (Télé Toulouse). Dès 1990, elle réalise de nombreux reportages sur les pays en guerre, en collaboration avec Médecins sans frontières, afin d’alerter l’opinion publique sur les conflits oubliés (Libéria, Rwanda, Sri Lanka, Kurdistan, etc.).

Devenue mère de deux filles, elle poursuit sa carrière en tant que présentatrice de journaux télévisés et de magazines (La Ruée vers l’Air pour France 3, 360° Geo pour Arte) et comme journaliste de terrain pour TF1, France 2 et Arte. Intégrée à la rédaction de France 3 Midi-Pyrénées en 2012, elle sillonne le département depuis, recueillant les témoignages de ses habitants.

Députée de la XVe législature[modifier | modifier le code]

Investie par La République en marche, elle arrive en tête à l’issue du premier tour des élections législatives avec 36,96 %, devant le candidat de la France insoumise Manuel Bompard. Sandrine Mörch est élue au deuxième tour avec 52.3 % des voix[2],[3].

À l’Assemblée nationale, elle est membre de la Commission des Affaires culturelles et de l'Éducation. Fin , elle y est désignée co-rapporteure de la mission flash sur la prévention de la radicalisation dans l’enseignement [4].

En , avec d'autres députés de l'aile gauche du groupe LREM, elle signe une tribune appelant à répartir les migrants dans les zones rurales en pénurie de main-d'œuvre[5].

Le , elle fait partie des dix députés LREM qui votent contre la proposition de loi relative à la sécurité globale[6].

Courant 2020, elle rejoint le parti En commun, s'inscrivant ainsi dans le courant social-écologiste de la majorité présidentielle[7].

Le 2 septembre 2021, elle est chargée par le premier ministre Jean Castex d'une mission sur les "obstacles à l'éducation des enfants", sur la base du constat que plus de 100 000 enfants en France sont de fait exclus de l'école[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://territoiresdeprogres.com/parlementaires-territoires-de-progres/
  2. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  3. « Législatives : qui est Sandrine Mörch, la nouvelle députée REM de la 9e circonscription de Haute-Garonne circonscription ? », sur France bleu,
  4. S. Mörch : une mission pour prévenir la radicalisation dans l’enseignement, lepetitjournal.net, 23 février 2018
  5. Jules Pecnard, « En durcissant le ton sur l'immigration, Macron sème le trouble au sein de La République en marche », sur bfmtv.com, (consulté le ).
  6. « Loi sécurité globale : ces députés LREM qui ont voté contre », sur lexpress.fr, (consulté le )
  7. « Séparatisme : remettre la «réussite républicaine» au cœur du projet de loi », sur Libération, (consulté le )
  8. Arnaud Bélier, « ENTRETIEN. « On estime à 100 000 le nombre d’enfants aujourd’hui déscolarisés en France »/ Entretien avec Anina Ciuciu #ecolepourtous », Ouest-France,‎ (lire en ligne)