Sandrine Alexi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sandrine Alexi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
AntibesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Sandrine Alexi, née le 4 janvier 1966 à Antibes, est une imitatrice française. Elle est imitatrice des Guignols de l'info sur Canal+ et se produit également sur scène dans des spectacles d'imitations.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sandrine Alexi naît le [1].

Enfant, Sandrine Alexi s'amuse à imiter ses parents devant sa glace, ainsi que ses idoles comme Claude François et ses Claudettes, Sylvie Vartan, France Gall, Marilyn Monroe, Olivia Newton John, Titi et Grosminet.

Fille de parents hôteliers, elle se dirige vers des études de tourisme et chante l'été dans des pianos bars et des orchestres avant de rejoindre le groupe de rock Lyr.

Plus tard, son père la pousse à aller auditionner à La Madonette, dîner-spectacle niçois réputé. Elle est engagée. C'est là-bas qu'en 1990, Patrick Sébastien la repère et lui offre sa première télé dans l'émission Sébastien c'est fou !, où elle imite les voix de Vanessa Paradis, Véronique Sanson et Dorothée. Elle y rencontre Yves Lecoq, qui lui propose de le rejoindre sur les Guignols de l'Info.

Sandrine rejoint donc l'équipe des Guignols en 1990[2] pour son imitation de Dorothée.

Elle s'installe à Paris, se produit en cabaret dîner-spectacle et continue à ajouter de nouvelles voix aux marionnettes des Guignols.

Elle double ainsi plusieurs voix féminines jusqu'à la fin du programme en [1]. Julie Bataille affirme en 2019 avoir travaillé en alternance avec elle pour ce programme[3].

Elle participe en compagnie de Gérald Dahan, puis de Didier Gustin aux Minikeums sur France 3, de 1994 à 2002. Elle participe également à plusieurs festivals d'humour : Montreux, Saint Gervais et Juste pour rire qui l'engage pour le spectacle d'imitateurs franco-québécois Cyclônes à Montréal.

Elle collabore aussi avec Laurent Ruquier dans On n'est pas couché, ou auprès de Michel Drucker sur Europe 1 dans Faites entrer l'invité, ainsi que pour les parodies chantées dans Groland sur Canal+.

En 2015, elle sort un album pop Rock comme chanteuse intitulé Alexi à l’origine, composé par Jean-Louis Bianchina[4].

Spectacles[modifier | modifier le code]

Imitations[modifier | modifier le code]

Guignols de l'info[modifier | modifier le code]

Minikeums (1994-2002)[modifier | modifier le code]

  • Josy
  • Zaza
  • Diva
  • Vaness
  • Léon le koala

Chanteuses des années 1980[modifier | modifier le code]

Autres imitations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Sandrine Alexi fête ses 54 ans : que devient l'imitatrice ? », TéléStar, (consulté le )
  2. Catherine Balle, « Arrêt des Guignols : «On a de la peine», réagit une imitatrice », Le Parisien, (consulté le )
  3. Jean-Luc Guillet, « Julie Bataille pour son livre "Y en a qu'une, c'est la brune !" », enregistrement d’émission radio, sur francebleu.fr, France bleu Puy-de-Dôme, (consulté le )13 min 16 s).
  4. Maxime Lopes, « Sandrine Alexi présente son album A l'origine en interview », sur Divertir.eu, (consulté le )
  5. « Critique du spectacle : Sandrine Alexi - Prise de têtes », sur Criticomique, (consulté le )
  6. Nathalie Simon, « Sandrine Alexi imite les stars », Le Figaro, (consulté le )
  7. « Gérald Dahan & Sandrine Alexi : Vocal Combat », sur Vendée premières (consulté le )
  8. « Sandrine Alexi Vocal'Copieuse - Marne », sur eTerritoire (consulté le )
  9. Frédéric Jarreau, « Sandrine Alexi : “Les Guignols de l'info manquent à la télévision” », Télé Star, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]