Sandra Sassine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sandra Sassine
Image illustrative de l’article Sandra Sassine
Carrière sportive
Sport pratiqué Escrime
Période d'activité 199? - 2013
Arme Sabre principalement
Club Club Cœur de Lion (Montréal)[1]
Biographie
Nationalité Canadienne
Naissance (43 ans)
Lieu de naissance Chibougamau
Taille 1,7 m (5 7)
Poids 62 kg (136 lb)
Palmarès
Championnats panaméricains 0 3 7
Championnats du Canada 10 ? ?

Sandra Sassine, née à Chibougamau (Québec), le 28 septembre 1979, est une escrimeuse canadienne. Elle représente le Canada au sabre lors des jeux olympiques de Beijing en 2008, et de Londres en 2012. Elle est considérée comme la meilleure sabreuse canadienne de la décennie 2000[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sandra Sassine naît le à Chibougamau. Elle est la fille des entraîneurs et maîtres d'armes Henri Sassine et Claire Verreault. Elle débute l'escrime vers l'âge de six ans, au club Scaramouche de Chibougamau[2]. Le club Scaramouche est à l'époque, un centre important de ce sport : Henri Sassine est l'entraîneur de l'équipe olympique d'escrime aux Jeux de Los Angeles en 1984, Séoul en 1988, Barcelone en 1992 et Atlanta en 1996. Il a formé les olympiens Claude Mercier, Jacynthe-Marie Poirier, Daniel Perreault, Jean-Marie Banos, Jean-Paul Banos, Tony Plourde et Evans Gravel[3].

Elle participe à ses premières compétitions internationales au fleuret puis passe au sabre en 1999, année de son 20e anniversaire[4]. Il lui arrive cependant d'utiliser un fleuret voire une épée à de rares occasions, en particulier lors des Jeux panaméricains[1].

En 2006, Sassine décroche la médaille d'or aux championnats du Commonwealth à Belfast[5] et la médaille d’argent aux championnats panaméricains à Valencia. Aux Jeux panaméricains de 2007, elle récolte une médaille de bronze aux épreuves individuelles et par équipe[6].

Lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008, Sassine se classe au septième rang à l’épreuve féminine de sabre par équipe et au 28e rang à l'épreuve individuelle[6].

Lors des championnats panaméricains de 2008 et 2009, elle remporte le bronze à l’épreuve par équipe. L'année suivante, elle y remporte deux médailles d'argent aux épreuves individuelles et par équipes[7], et en 2011, elle obtient une médaille d'argent à l'épreuve individuelle.[6]

En 2012, elle se classe 19e aux Jeux olympiques de Londres en sabre féminin individuel[6].

Sandra Sassine prend sa retraite sportive en 2013, après une carrière sportive de 27 ans[8]. Après cela, elle adopte le poste de gestionnaire de l'éducation, de la jeunesse et de la communauté au sein du Comité olympique canadien[4]. Elle est également présidente du Club de la médaille d'or, un organisme visant à aider les jeunes athlètes québécois en devenir, de 2019[9] à 2021[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classement en fin de saison[modifier | modifier le code]

À partir de la saison 2001-2002.

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang[11] 48 40 60 42 59 29 33 38 27 29 19 45

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Sandra Sassine », sur Olympedia (consulté le ).
  2. a et b « Escrime: Sandra Sassine tire sa révérence », sur La Presse, (consulté le )
  3. Sylvain Lamarre, « L'homme derrière Sandra Sassine - Courrier Laval » (consulté le )
  4. a et b (en) « Two-time fencing Olympian Sandra Sassine retires after 27 years », sur fencing.ca, (consulté le )
  5. (en) « Commonwealth Fencing Champions » [PDF], sur commonwealthfencing.org (consulté le )
  6. a b c d et e « Sandra Sassine », sur Équipe Canada | Site officiel de l'équipe olympique (consulté le ).
  7. « L'étudiante Sandra Sassine remporte deux médailles d'argent aux Championnats panaméricains d'escrime », sur Actualités UQAM, (consulté le ).
  8. Zone Sports- ICI.Radio-Canada.ca, « Sassine tire sa révérence », sur Radio-Canada.ca (consulté le ).
  9. « L’Olympienne Sandra Sassine élue présidente du Club de la médaille d'or », sur sportcom.ca, (consulté le ).
  10. Mélanie Lacroix, « Changement de garde au Club de la médaille d’or », sur Club de la médaille d'or, (consulté le ).
  11. « SASSINE Sandra », sur fie.org (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]