Sandra Perković

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sandra Perković
Image illustrative de l’article Sandra Perković
Sandra Perković lors des championnats d'Europe 2018 à Berlin.
Informations
Disciplines Lancer du disque
Période d'activité depuis 2006
Nationalité Drapeau : Croatie Croate
Naissance (29 ans)
Lieu Zagreb
Taille 1,83 m
Poids 85 kg
Club HAAK Mladost / Dinamo Zrinjevac
Entraîneur Ivan Ivančić (2005 - 2013)
Edis Elkasević (depuis 2013)
Records
Record de Croatie du lancer du disque : 71,41 m (2017)
Palmarès
Jeux olympiques 2 - -
Championnats du monde 2 1 -
Championnats d'Europe 5 - -
Ligue de diamant 6 1 1

Sandra Perković (née le à Zagreb) est une athlète croate spécialiste du lancer du disque, et femme politique.

Meilleure athlète mondiale du circuit des années 2010, elle est double championne olympique de la discipline en 2012 à Londres et en 2016 à Rio de Janeiro et double championne du monde en 2013 à Moscou et 2017 à Londres.

Elle est également quintuple championne d'Europe, grâce à ses succès en 2010 à Barcelone, 2012 à Helsinki, 2014 à Zurich, 2016 à Amsterdam et 2018 à Berlin. Elle est la première athlète, toutes disciplines confondues, à réaliser un tel exploit.

16e meilleure performeuse de l'histoire avec 71,41 m, elle remporte six fois, entre 2012 et 2017, la ligue de diamant, et s'impose dans 42 meetings du circuit depuis sa création en 2010, un record.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts en athlétisme[modifier | modifier le code]

Sandra Perković naît à Zagreb le 21 juin 1990, de Damir et Vesna Perković. Ses parents divorcent lorsqu'elle a 5 ans, et Sandra décide de vivre avec sa mère et son frère chez leur grand-mère à Dubrava[1]. À l'âge de 3 ans, elle se blesse sévèrement à la main et doit subir une opération de 7 heures 30 pour la sauver[2].

Elle débute l'athlétisme à l'âge de 7 ans, à l'école primaire, et pratique également du volley-ball et du basket-ball[2]. En 2001, elle rejoint le club d'athlétisme Dinamo-Zrinjevac, auquel elle est toujours affiliée aujourd'hui. Se destinant au lancer du poids et au lancer du disque[2], elle est détectée en 2004 par l'ancien lanceur croate Ivan Ivančić, double médaillé de bronze aux championnats d'Europe en salle, qui débute une collaboration lors de l'hiver 2005[1]. Comme son coach l'avait prédit, elle porte dès la première année son record personnel au disque de 32 à 50 mètres[3].

Ses premiers succès remontent à 2006, où la jeune athlète de 16 ans est déjà sélectionnée pour les championnats du monde juniors de Pékin, compétition regroupant les meilleurs athlètes mondiaux de moins de 20 ans. Elle ne passe pas le cap des qualifications, mais cet « échec » la motive encore plus. L'année suivante, Perković remporte trois médailles d'argent aux trois principales compétitions jeunes : les championnats du monde d'athlétisme cadets d'Ostrava, mondiaux de moins de 18 ans, avec 51,25 m, le Festival olympique de la jeunesse européenne de Belgrade avec 49,70 m et les championnats d'Europe juniors d'Hengelo où elle porte le record national junior à 55,42 m.

En 2008, elle porte son record à 55,89 m, cinquième performance mondiale de l'année chez les juniors[4], et remporte la médaille de bronze des championnats du monde juniors de Bydgoszcz avec 54,24 m, derrière la Chinoise Shangxue Xi (54,96 m) et l'Allemande Julia Fischer (54,69 m).

Lors du Noël 2008, Perković tombe gravement malade : ayant des douleurs abdominales, elle est diagnostiquée de virus intestinaux mais cela se révélera être l'appendicite, qui éclate et provoque une scepticémie quasi fatale nécessitant deux opérations chirurgicales d'urgence[2]. Seuls 10% des patients survivent à cette opération, mais sa corpulence de lanceuse lui permet d'endurer les séquelles. Elle perd 15 kilogrammes et sa convalescence est estimée à 1 an[2],[3]. Finalement, elle retourne à l'entraînement trois mois plus tard et participe aux championnats d'Europe juniors de Novi Sad, où, le 26 juillet, elle remporte la médaille d'or grâce à un jet à 62,44 m, performance synonyme de record de Croatie sénior et de minimas « A » pour les championnats du monde séniors de Berlin[5],[6]. Sa performance est le meilleur résultat dans la compétition depuis 1989[7], et sa marge de victoire (7,33 m) est la plus grande jamais réalisée[6].

Aux championnats du monde de Berlin, Sandra Perković est la plus jeune discobole de la compétition, à 19 ans et 61 jours[5],[8]. En qualifications, elle lance 62,16 m et se qualifie directement pour la finale[9]. Deux jours plus tard, elle termine 9e de sa première finale mondiale, avec un meilleur jet à 60,77 m[10].

Suite à sa saison 2009, elle est nommée par le magazine SPIKES parmi les « 10 athlètes à surveiller en 2010 »[5] et reçoit par le Comité olympique croate le Dražen Petrović Award, récompense désignant le et la meilleur(e) athlète croate prometteur de l'année[11].

Passage chez les séniors (2010)[modifier | modifier le code]

Sandra Perković au Mémorial Hanžeković de Zagreb en 2010.

Le 6 mars 2010 à Split, lors des championnats nationaux hivernaux de lancers, Perković lance son disque a 66,85 m, réalisant la meilleure performance de l'année et un nouveau record personnel et national de Croatie. Lors de la Coupe d'Europe hivernale des lancers à Arles, elle termine 1re des moins de 23 ans avec 61,93 m, lancer qui lui aurait permis de décrocher la médaille d'argent dans la catégorie seniors[12].Le 14 mai 2010, elle participe au tout premier meeting de l'histoire de la ligue de diamant, à l'occasion du meeting de Doha, et termine 3e avec 62,33 m, derrière la vice-championne du monde en titre Yarelys Barrios (64,90 m) et la championne du monde en titre Dani Samuels (64,67 m). Le 12 juin, à New York, la Croate remporte son premier meeting de ligue de diamant, avec un jet à 61,96 m, devant Aretha Thurmond (61,19 m) et Věra Pospíšilová-Cechlová (60,71 m).

Moins de dix jours plus tard, le 19 et 20 juin, elle réalise le doublé lancer du poids / lancer du disque aux championnats d'Europe par équipes 2010 à Belgrade, en seconde division. Elle réalise 15,57 m et 63,42 m. Le 16 juillet, elle termine 3e du Meeting Areva de Paris, étape de la ligue de diamant, avec 63,62 m.

Favorite pour une médaille, Sandra Perković frôle de peu l'élimination lors des séances de qualifications aux championnats d'Europe de Barcelone : avec un jet modeste de 57,70 m, elle ne réalise pas les 60,00 mètres requis pour obtenir une qualification automatique, mais est finalement repêchée, terminant 10e sur 12 finalistes. Le lendemain, 28 juillet 2010, alors en seconde position, elle lance à son 6e et dernier essai à 64,67 m et remporte à 20 ans et 38 jours son premier titre européen sénior[13],[14]. Première croate titrée sur cette épreuve, elle devient la plus jeune championne d'Europe du lancer du disque de l'histoire[15], et devance sur le podium la Roumaine Nicoleta Grasu (63,48 m) et la Polonaise Joanna Wiśniewska (62,37 m)[16].

Après les championnats d'Europe, Perković remporte la finale de la ligue de diamant 2010 à Bruxelles, lors du Mémorial Van Damme, grâce à un jet à 66,93 m, nouveau record personnel et national de Croatie. Elle termine 2e du classement général derrière la Cubaine Yarelys Barrios[17].

Au titre de sa saison, elle reçoit le prix « European Athletics Rising Star » chez les femmes, décerné par l'Association européenne d'athlétisme[18].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

En février 2011, lors des championnats nationaux hivernaux de lancers à Split, Sandra Perković améliore pour la seconde année consécutive lors de cette compétition son record de Croatie, le portant cette-fois à 67,96 m. Également alignée au lancer du poids, elle améliore également le record national, avec un lancer à 16,40 m[19]. Mais quelques jours plus tard, une blessure au dos l'oblige à déclarer forfait pour la Coupe d'Europe hivernale des lancers 2011 de Sofia, les 19 et 20 mars[20].

Les 15 et 26 mai 2011, la Croate s'impose aux deux premières étapes de la ligue de diamant 2011, à Shanghai et Rome, avec 65,58 m et 65,56 m. Elle devance lors de ses deux compétitions la Chinoise Li Yanfeng (2e à Shanghai avec 62,73 m) et la Cubaine Yarelys Barrios (2e à Rome aved 64,18 m)[21].

Suspension pour dopage[modifier | modifier le code]

En juin 2011, son club, le Zrinjevac de Zagreb, annonce que Sandra Perkovic a été testée positive au méthylhexanamine[22], un psychostimulant, lors de deux contrôles anti-dopage aux meetings de Shanghai et Rome, étapes de la ligue de diamant 2011, où la Croate s'était d'ailleurs imposée. Le méthylhexanamine figure sur la liste des produits dopants de l'Agence mondiale antidopage depuis 2010[23],[24]. La Croate affirme n'avoir pas été au courant de la présence de la substance interdite dans un « médicament pour l'augmentation de la masse musculaire » qu'elle prenait « en raison des douleurs dans le dos »[25]. Ne demandant pas l'analyse de l'échantillon B, elle écope de 6 mois de suspension par la Fédération croate d'athlétisme, ce que validera l'IAAF[23],[26]. Auteure d'un jet à 69,99 m le 4 juin à Varaždin, le plus long jet depuis 1999, celui-ci ne sera pas validé par l'IAAF, en accord avec les règles de l'IAAF qui annulent toutes les performances ayant lieues après le test positif. Lors de cette compétition, elle avait toutefois été testée négative[24],[27],[28]. Sa suspension se terminant le 7 décembre 2011, la Croate manque donc le reste de la saison, et dont la compétition majeure, les championnats du monde de Daegu[26].

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Sandra Perkovic le 7 août 2012 avec sa médaille d'or des Jeux olympiques de 2012.

Sandra Perković fait son retour de suspension le 3 mars 2012, et continue de lancer à un excellent niveau, voire meilleur qu'avant. À Split, elle lance la meilleure performance mondiale de l'année avec 66,85 m, réalisant ainsi les minimas A pour les Jeux olympiques de Londres[29]. Deux semaines plus tard, elle remporte la Coupe d'Europe hivernale des lancers 2012 chez les espoirs à Bar (Monténégro) avec 67,12 m[30]. Puis, le 19 mai, elle améliore son record personnel de 28 centimètres pour remporter le Shanghai Golden Grand Prix, avec 68,24 m, comptant pour la Ligue de diamant 2012[31]. Elle établit par ailleurs un nouveau record du meeting[32]. Le 1er juin, à Eugene (Oregon), elle s'impose de nouveau en ligue de diamant et améliore le record du meeting avec 66,92 m[33], avant d'enregistrer la semaine suivante une nouvelle victoire consécutive, avec 64,89 m à Oslo.

Le 25 juin, elle est officiellement nommée dans l'équipe de Croatie pour les Jeux olympiques 2012 de Londres, ses premiers Jeux[34].

Lors des championnats d'Europe d'Helsinki, le 30 juin et le 1er juillet pour le disque féminin, Perković concourt pour remporter un second titre européen, bien qu'elle soit avec ses 68,24 m au second rang européen derrière l'Allemande Nadine Müller, auteure de 68,89 m[35]. Qualifiée pour la finale grâce à un seul lancer mesuré à 62,11 m, dépassant largement la mesure automatique (61,00 m), la Croate connaît un début de concours troublé par deux essais mordus. À sa dernière tentative, nécessaire pour entrer dans le top 8 et continuer la compétition, elle réussit 67,62 m et prend la tête du concours. Aucune athlète n'étant en mesure de faire mieux, la native de Zagreb remporte son second titre européen consécutif à 22 ans, et devance sur le podium Nadine Müller (65,41 m) et Natalya Semenova (62,91 m)[36],[37].

Cinq jours plus tard, lors du Meeting Areva de Paris, elle est battue avec 61,46 m par l'Australienne Dani Samuels, championne du monde en 2009, qui réalise 61,81 m[38]. Mais la Croate se ressaisit rapidement et s'impose deux semaines plus tard à Monaco avec 65,29 m, devant Nadine Müller et Yarelys Barrios[39].

Le 3 août, Sandra Perković participe à ses premiers Jeux olympiques, à Londres, avec le tour de qualification. Dès son premier jet, elle lance 65,74 m et rejoint sa première finale olympique. Le lendemain, en finale, elle lance dès son 2e à 68,11 m puis améliore à la tentative suivante avec 69,11 m, améliorant de 87 centimètres son propre record de Croatie. Avec ce jet, elle remporte la médaille d'or et devient la première championne olympique croate du lancer du disque[40]. Elle devance sur le podium la Russe Darya Pishchalnikova (67,56 m) et la Chinoise Li Yanfeng (67,22 m)[41],[42]. En décembre 2012, sa rivale russe est suspendue suite à un test anti-dopage positif datant de mai 2012[43]. En avril 2013, elle est disqualifiée de tous ces résultats depuis 2011 et est suspendue pendant 10 ans, redistribuant ainsi l'argent à Li Yanfeng et le bronze à la Cubaine Yarelys Barrios (66,38 m)[44].

Après les Jeux, elle remporte le DN Galan de Stockholm avec 68,77 m, la seconde meilleure performance de sa carrière, record du meeting et record de la Ligue de diamant[45],[46]. Sous la pluie, le 30 août, elle s'impose avec 63,97 m à Zurich devant Yarelys Barrios (61,73 m)[47] et remporte son premier trophée de la Ligue de diamant, succédant à Barrios[48].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

En début d'année 2013, elle quitte son coach Ivan Ivančić qu'elle juge « trop stricte »[49] pour désormais s'entrainer avec Edis Elkasević, son compagnon, ancien lanceur de poids lui-même, champion du monde junior en 2004 à Grosseto et participant aux Jeux olympiques de 2004 et aux championnats du monde 2005[1].

Blessée à l'épaule en janvier, nécessitant un mois et demi d'arrêt[50], elle débute finalement la saison par la ligue de diamant 2013 avec le meeting de Doha le 10 mai et s'impose avec la meilleure performance mondiale de l'année en 68,23 m, également record du meeting[51],[52]. Le 25 mai, dans des conditions météorologiques désastreuses, Perković s'impose au meeting de New-York en améliorant successivement le record du meeting (63,97 m par Stephanie Brown Trafton en 2009) à 64,00 m, 66,31 m et enfin 68,48 m, nouvelle MPMA[53]. Elle déclare avoir hésité à continuer ses trois derniers lancers après une coupure de 45 minutes entre le premier et second jet, au risque de se blesser[53].

Le 29 juin, elle remporte la médaille d'or des Jeux méditerranéens de Mersin avec 66,21 m, devançant de plus de 4 mètres sa dauphine Dragana Tomašević (61,88 m) et de 11 mètres la médaillée de bronze, Hrisoúla Anagnostopoúlou (55,01 m)[54]. Le lendemain, elle arrive 3 heures avant sa compétition à Birmingham, et, malgré la fatigue[49], elle s'impose avec 64,43 m, devant l'Américaine Gia Lewis-Smallwood (62,46 m)[55]. Quelques jours plus tard, lors de l'Athletissima de Lausanne, elle porte le record de la Ligue de diamant à 68,96 m, à seulement 15 centimètres de son record personnel[56]. Elle continue ainsi sa série de victoire dans un concours de haute qualité, où 7 athlètes dépassent pour la première fois 62 mètres en ligue de diamant[57],[56]. Le 19 juillet, elle s'impose à Monaco avec 65,30 m[58],[59].

Aux championnats du monde de Moscou, le 10 août, la Croate passe facilement le cap des qualifications avec 63,62 m[60]. Le lendemain, l'athlète de 23 ans ne laisse aucune chance à ses adversaires et remporte le titre mondial avec un jet à 67,99 m, devant la Française Mélina Robert-Michon (66,28 m) et la Cubaine Yarelys Barrios (64,96 m)[61]. Elle réalise ainsi le doublé titre olympique / mondial en une année[62] et devient le premier athlète (hommes et femmes confondus) croate à remporter le titre olympique, mondial et européen[50].

Le 3 septembre, lors du Mémorial Hanžeković de Zagreb, elle subit sa première et seule défaite de la saison à domicile. Avec 65,63 m, elle doit laisser la victoire à l'Américaine Gia Lewis-Smallwood (66,29 m)[63]. Trois jours plus tard, elle reprend sa revanche sur l'Américaine lors de la finale de la ligue de diamant au Mémorial Van Damme de Bruxelles, s'imposant avec 67,04 m devant l'Américaine, 64,82 m. Déjà assurée de remporter le trophée si elle participait à la compétition, elle est donc pour la seconde année consécutive la lauréate[64]. Le 8, elle s'impose à Rieti et améliore le record du meeting à 66,12 m[65].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Le 1er mars 2014, lors des championnats nationaux hivernaux à Split, Sandra Perković améliore deux fois son record personnel, tout d'abord avec 69,96 m, puis en dépassant pour la première fois la mythique barrière des 70 mètres, en lançant son disque à 70,51 m[66]. Performance constituant le premier jet au-delà de 70 mètres depuis 1999 et le meilleur jet dans la discipline depuis 1992 et les 70,68 m de la Cubaine Maritza Martén, elle améliore d'1,40 mètres son précédent record personnel et de Croatie[67]. Le 18 mai, lors de la première étape de la ligue de diamant 2014 pour le lancer du disque, à Shanghai, elle améliore ce record d'un centimètre, 70,52 m, et réalise un record du meeting et de la Ligue de diamant[68],[69].

Treize jours plus tard, lors de l'étape de Eugene aux États-Unis, elle améliore son propre record du meeting (66,92 m en 2012) avec un jet à 69,32 m, la 3e meilleure performance de sa carrière[70]. Le 11 juin, elle s'impose à Oslo avec 67,17 m, devant Gia Lewis-Smallwood (65,77 m), et enregistre ainsi trois victoires en trois meeting de ligue de diamant[71]. Le 5 juillet, au Meeting Areva de Paris, elle attend le dernier jet de son concours pour s'imposer, avec 68,48 m, devant la championne du monde 2009 Dani Stevens (67,40 m)[72] et signe l'une des deux victoires croates à Paris (l'autre étant Blanka Vlašić au saut en hauteur)[73]. La semaine suivante, à Glasgow, elle subit sa première défaite de l'année, battue par Gia Lewis-Smallwood qui remporte le concours avec 67,59 m, record personnel, contre 66,30 m pour la Croate[74],[75].

Le 16 août 2014, dans le stade du Letzigrund de Zurich, Sandra Perković remporte la finale des championnats d'Europe avec un jet à 71,08 m, au 5e essai, distance synonyme de meilleure performance depuis l'année 1992, de meilleure performance mondiale de l'année, et de record de Croatie[76]. Devançant sur le podium sa dauphine des mondiaux de 2013, la Française Mélina Robert-Michon (65,33 m), et l'Allemande Shanice Craft (64,33 m), elle enregistre la plus grande marge entre la 1re et la 2e dans l'histoire des championnats d'Europe d'athlétisme[76]. À tout juste 24 ans, la Croate devient la première lanceuse à remporter 3 titres européens dans la discipline, qui plus est consécutifs, performance que Nina Dumbadze, Tamara Press, Faïna Melnyk et Ilke Wyludda n'ont pu réaliser que 2 fois[77]. Sa performance la tient à tout juste 28 centimètres du record des championnats, détenu depuis 1986 par l'Est-Allemande Diana Sachse (71,36 m)[78].

N'ayant pas complètement récupéré de son titre européen, Perković arrive à Stockholm sans grande objectifs, mais la Croae ressort de la compétition avec une nouvelle victoire grâce à une meilleure performance de 66,74 m, suffisante pour battre Dani Stevens (65,70 m) et Gia Lewis-Smallwood (65,21 m)[79],[80]. Le 28 août, elle remporte le Weltklasse Zurich avec 68,36 m[81] et gagne ainsi son 3e trophée de la ligue de diamant 2014[82],[83]. Ce même jour, son ancien entraîneur Ivan Ivančić décède à l'âge de 76 ans[84].

Le 2 septembre, elle remporte le Mémorial Hanžeković avec 65,09 m et dédie cette victoire à son coach défunt[85]. Sélectionnée dans l'équipe d'Europe pour la seconde édition de la Coupe continentale, à Marrakech, aux côtés de Mélina Robert-Michon[86],[87], elle subit un revers en ne terminant que 3e de la compétition avec 62,09 m, derrière Gia Lewis-Smallwood (64,55 m) et Dani Stevens (64,39 m)[88]. C'est la première fois depuis le 16 juillet 2010 qu'elle ne termine pas une compétition à la première ou la seconde place[89].

Saison 2015[modifier | modifier le code]

Sandra Perković lors du Meeting de Doha 2015

En début de saison 2015, Sandra Perković lance à domicile au-delà des 70 mètres pour la troisième fois de sa carrière, avec 70,08 m. Le 15 mai, elle remporte la première étape de la ligue de diamant, à Doha, avec 68,10 m[90]. Le 4 juin, elle s'impose lors de l'étape de Rome et signe une performance de 67,92 m[91], lui permettant de remporter la compétition avec plus de 2,50 mètres d'avance sur sa dauphine Dani Stevens (65,47 m)[92]. Trois jours plus tard, elle continue sa domination sur le circuit mondial en s'imposant à Birmingham, autre étape de la ligue de diamant, avec 69,32 m[93], 4,50 mètres devant Stevens (64,89 m)[94].

Le 13 juin, elle enchaine une nouvelle victoire à New York 68,44 m, devant Yaimé Pérez. À mi-parcours de la ligue de diamant, elle mène le circuit avec 16 points, bien devant Dani Stevens (5 pts) et Yaimé Pérez (3 pts)[95],[96]. Le 9 juillet, à l'Athletissima de Lausanne, elle est battue de 6 centimètres par Yaimé Pérez : la Cubaine bat par deux fois son record personnel avec 67,06 m et 67,13 m, tandis que la Croate ne peut réaliser que 67,06 m[97]. Néanmoins, pour ce qui est son dernier concours avant les mondiaux, Perković se ressaisit et remporte le Meeting Herculis de Monaco avec 66,80 m, devant Dani Stevens (65,21 m)[98],[99].

Aux championnats du monde de Pékin, Sandra Perković est la favorite pour remporter le titre, ce qui serait son second, bien qu'elle ne domine pas les bilans mondiaux, propriété de la Cubaine Denia Caballero avec 70,65 m. Le 24 août, elle réalise le second meilleur jet des qualifications avec 64,51 m et se qualifie pour la finale[100]. Le lendemain, lors de la finale, Denia Caballero prend dès le premier essai la tête du concours avec un énorme lancer à 69,28 m. Perković, qui ne réalise que 65,37 m après cinq essais, se retrouve au pied du podium, pour neuf centimètres. À sa sixième tentative, le disque va bien plus loin que cette marque, mais pas assez pour devancer Caballero. Elle lance finalement à 67,39 m, ce qui lui permet de décrocher la médaille d'argent[101] derrière la Cubaine, qui n'améliorera pas sa marque du concours[102],[103].

Après cet échec de second titre mondial dans la capitale chinoise, la Croate se ressaisit et remporte devant son public, le 8 septembre, le Mémorial Hanžeković avec 69,88 m[104]. Trois jours plus tard, elle clôt sa saison par la finale de la ligue de diamant à Bruxelles et s'impose avec 67,50 m, et remporte ainsi son quatrième trophée consécutif[105].

Saison 2016[modifier | modifier le code]

236.997x236.997px

À l'image de son début de saison 2014, Sandra Perković remporte les championnats nationaux hivernaux des lancers de Split avec un jet à plus de 70 mètres, à 70,59 m[106] avant de porter cette meilleure performance mondiale de l'année à 70,88 m le 14 mai lors du Shanghai Golden Grand Prix, la 2e meilleure performance de sa carrière[107]. Après cette victoires, elle enchaîne deux autres réussites en ligue de diamant, à Eugene (Oregon) le 27 mai avec 68,57 m[108],[109], et à Oslo le 9 juin avec 67,10 m. Statistiquement, il s'agit de sa 47e victoire lors de ses 53 derniers concours disputés[110]. La semaine suivante, elle gagne à Stockholm avec 68,32 m, devant Mélina Robert-Michon (64,96 m)[111].

Le 8 juillet 2016, à l'occasion des championnats d'Europe d'Amsterdam, Sandra Perković continue de créer l'exploit dans sa discipline en devenant la première femme à remporter quatre titres européens, qui plus est consécutivement. Avec un jet à 69,97 m[112], elle domine très largement ses dauphines allemandes Julia Fischer (65,77 m) et Shanice Craft (63,89 m)[113]. À seulement 26 ans, ce que l'on considère comme l'âge marquant la moitié d'une carrière, la Croate est appelée à régner sur sa discipline[114]. Après les championnats d'Europe, elle réalise encore une compétition avant les Jeux olympiques, avec le London Grand Prix, qu'elle remporte avec 69,94 m, record du meeting[115].

Aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, Sandra Perković fait figure de favorite : elle domine depuis 2011 la discipline, et mène les bilans mondiaux avec deux mètres d'avance sur la seconde meilleure athlète de l'année[116]. Le 15 août, elle passe facilement le cap des qualifications avec 64,81 m, la meilleure performance de son groupe[117]. Le lendemain, lors de la finale, Sandra Perković est dos au mur en première partie de concours : elle manque ses deux premiers essais et doit absolument valider un jet qui la positionnerait dans le top 8, afin d'avoir trois autres essais. Dans un concours mené jusque-là par la Française Mélina Robert-Michon avec 65,52 m, Perković retient ses nerfs et parvient à éjecter son disque à 69,21 m, et prendre la tête du concours[118]. Assurée de trois essais supplémentaires, elle échoue à valider une autre marque mais aucune autre athlète n'est en mesure de reprendre la tête de la compétition. En fin de compétition, la Croate de 26 ans décroche son second titre olympique consécutif avec 69,21 m, devant Mélina Robert-Michon, 2e avec un nouveau record de France à 66,73 m, et la championne du monde en titre Denia Caballero, 3e avec 65,34 m[119],[120]. Elle devient alors la première lanceuse de disque à conserver son titre olympique depuis l'Est-Allemande Evelin Jahl, vainqueure en 1976 et 1980[121].

Après les Jeux olympiques, elle remporte les deux derniers meetings de ligue de diamant, le Meeting de Paris le 27 août avec 67,62 m[122],[123], et le Weltklasse Zurich le 1er septembre avec 68,44 m[124]. Elle remporte ainsi tous les meetings de l'année et glane son cinquième trophée, et devient la première athlète (hommes et femmes confondus) à avoir le maximum de points dans ce nouveau format[125].

Elle clôt sa saison olympique par une victoire au Mémorial Hanžeković de Zagreb face à son public avec 67,86 m[126], sa 13e victoire consécutive[127].

Saison 2017[modifier | modifier le code]

Sandra Perković lors des Championnats de Londres en 2017.

Sandra Perković débute la saison 2017 par le traditionnel championnat national hivernal des lancers, à Split et s'impose avec 70,23 m, MPMA, la 7e compétition de sa carrière au-delà des 70 mètres et son 6e meilleur jet[128].

Le 13 mai, elle réalise sa rentrée internationale au Shanghai Golden Grand Prix, étape de la ligue de diamant, et s'impose avec un jet à 66,94 m, dans un format de compétition différent du traditionnel : les garçons et les filles concourent ensemble. Elle signe sa 35e victoire en ligue de diamant[129]. Le 15 juin, elle remporte l'étape d'Oslo, les Bislett Games, avec 66,79 m, sa 15e victoire consécutive[130]. Néanmoins, trois jours plus tard, elle est battue par Yaimé Pérez à Stockholm de 17 centimètres, 67,92 m pour la Cubaine contre 67,75 m pour la Croate[131]. Le 20, à Velenje, elle retrouve les compétitions sans homologues masculins, et s'impose avec 69,58 m, sa seconde meilleure performance de la saison[132].

Le 18 juillet 2017, lors du meeting de Bellinzone, Sandra Perković améliore son propre record personnel de 2014 (71,08 m) en réalisant un jet à 71,41 m, soit le plus long réalisé depuis 1992[133]. Elle devient à cette occasion la 16e meilleure performance mondiale de l'histoire. Sa performance, considérée comme extraordinaire, est toujours à distance du vieux record du monde à 76,80 m de l'Allemande Gabriele Reinsch[133]. Dans cette compétition, elle devient la première femme depuis 1990 à lancer au-delà des 70 mètres deux fois dans une même série[134].

Aux championnats du monde de Londres, compétition majeure de la Croate, Perković veut récupérer son titre mondial perdu au profit de Denia Caballero en 2015 à Pékin. Le 11 août, lors des qualifications, elle donne déjà l'avertissement à ses adversaires en lançant à 69,67 m[135]. Deux jours plus tard, sans trembler, Sandra Perković remporte son second titre mondial avec un meilleur jet à 70,31 m, devant l'Australienne Dani Stevens (69,64 m) et la Française Mélina Robert-Michon (66,21 m)[136]. Elle réalise dans ce concours trois autres énormes performances : 70,28 m, 69,81 m et 69,30 m. Elle devient la 3e athlète de l'histoire après Martina Hellmann (1983 - 1987) et Franka Dietzsch (1997, 2005 et 2007) à remporter deux titres mondiaux au disque, même si l'Allemande a fait mieux avoir trois couronnes planétaires[137].

Après les mondiaux, elle remporte les deux derniers meetings de la ligue de diamant 2017, Birmingham le 20 août avec 67,51 m[138] et Bruxelles le 1er septembre avec 68,82 m, où elle remporte son sixième trophée dans un format où seule la performance lors du meeting permet de remporter le trophée, alors qu'il s'agissait jusque 2016 d'un nombre de points[139]. Trois jours plus tôt, elle remportait le Mémorial Hanžeković devant son public avec un jet à 70,83 m, record du meeting[140].

Saison 2018[modifier | modifier le code]

Sandra Perković débute la saison 2018 à domicile, le 3 mars, en remportant les Championnats nationaux hivernaux de lancers à Split, avec 68,44 m, meilleure performance mondiale de l'année. Deux jours plus tard, dans ce même stade pour le meeting des lancers de Split, elle porte sa MPMA à 69,13 m. Le 4 mai, elle fait sa rentrée internationale à l'occasion du premier meeting de Ligue de diamant, le meeting de Doha, et enregistre une nouvelle victoire en réalisant le second meilleur jet de sa carrière avec 71,38 m (record du meeting), à trois centimètres seulement de son record[141]. Elle déclare alors avoir des « pleins de mètres en plus à montrer » durant la saison, laissant sous-entendre un jet à 73,00 mètres et plus[142].

Le 31 mai, elle s'impose au Golden Gala de Rome avec 68,93 m[143], puis remporte les Paavo Nurmi Games de Turku cinq jours plus tard avec 66,22 m[144]. Tenante du titre grâce à sa victoire à Mersin en 2013, Perković concourt aux Jeux méditerranéens de Tarragone dans le but de remporter à nouveau la médaille d'or. Sans réelle concurrence, la Croate écrase le concours et s'impose avec un jet à 66,46 m, nouveau record des Jeux. Elle devance très largement ses dauphines, la Portugaise Liliana Cá (60,05 m) et la Grecque Hrisoúla Anagnostopoúlou (58,85 m)[145].

Deux jours après son titre, elle retourne sur les meetings de ligue de diamant et décroche la victoire au Meeting de Paris avec un meilleur jet à 68,60 m, record du meeting[146]. Deux semaines plus tard, pour ses deux dernières sorties avant l'échéance de l'année, elle s'impose à Bellinzone, lieu de son record personnel, avec 68,92 m[147] et au meeting de Londres avec son seul jet de la compétition, 67,24 m[148].

Le 11 août 2018, en finale des championnats d'Europe de Berlin, Sandra Perkovic est menée pendant la première partie de la finale, n'étant que 3e avec une performance décevante de 59,97 m. Finalement, elle sort le gros jet à sa 4e tentative, 67,62 m, et remporte son cinquième titre européen consécutif dans la discipline. Elle entre dans l'histoire à devenir la première athlète à remporter cinq titres dans la même épreuve aux championnats d'Europe d'athlétisme. Sur le podium, la Croate devance les Allemandes Nadine Müller (63,00 m) et Shanice Craft (62,46 m)[149].

Saison 2019[modifier | modifier le code]

Elle annonce vouloir continuer sa carrière jusqu'au Jeux olympiques de 2028[150].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Sandra Perković a été candidate aux Élections législatives croates de 2015 au sein du parti « Coalition travail et solidarité » fondé la même année par Milan Bandić, en seconde partie de liste, pour le 2e district électoral[151] . Le Parti ne remporte qu'un siège, mais suite à l'impossibilité de Milan Bandić de cumuler son mandat au parlament et celui de Maire de Zagreb, Perković devient membre du Parlement Croate. En revanche, elle n'est jamais venue à aucune des sessions[152]. Son mandat prend fin le 15 juillet 2016, après l'auto-dissolution du Parlement. Elle était membre du comité de la famille, de la jeunesse et du sport[153].

Notoriété et distinctions[modifier | modifier le code]

En octobre 2010, elle est élue « Étoile montante de l'année » par la Association européenne d'athlétisme[154].

Le 1er octobre 2013, elle figure parmi les athlètes nominées par l'IAAF au titre de « meilleure athlète de l'année »[155]. Néanmoins, elle ne figure pas dans la liste des finalistes[156], remportée plus tard par la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce[157].

Le 3 octobre 2014, elle figure de nouveau parmi les athlètes nominées par l'IAAF au titre de « meilleure athlète de l'année »[158]. Comme l'année précédente, elle n'est pas sélectionnée dans le dernier top 3[159]. C'est la lanceuse de poids Néo-zélandaise Valerie Adams qui obtient la distinction, une première pour une lanceuse[160].

Le 22 octobre 2018, Perković est nominée pour la troisième fois dans la liste « athlète femme de l'année »[161].

Ses victoires aux Jeux olympiques de 2012 et aux Championnats du monde 2013 font d'elle une des personnalités les plus connues en Croatie[162].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sandra Perković est catholique[163].

Elle vit dans le centre de Zagreb avec son compagnon et entraineur Edis Elkasević[50].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Marque
2007 Championnats du monde cadets Ostrava 2e 51,25 m
Fest. olympique de la jeunesse euro. Belgrade 2e 49,70 m
Championnats d'Europe juniors Hengelo 2e 55,42 m
2008 Championnats du monde juniors Bydgoszcz 3e 54,24 m
2009 Championnats d'Europe juniors Novi Sad 1re 62,44 m
Championnats du monde Berlin 9e 60,77 m
2010 Championnats d'Europe par équipes Belgrade 1re 63,42 m
Championnats d'Europe Barcelone 1re 64,67 m
Coupe continentale Split 2e 63,29 m
2012 Coupe d'Europe des lancers espoirs Bar 1re 67,19 m
Championnats d'Europe Helsinki 1re 67,62 m
Jeux olympiques Londres 1re 69,11 m
Ligue de diamant 1re détails
2013 Championnats d'Europe par équipes Kaunas 1re 65,77 m
Championnats du monde Moscou 1re 67,99 m
Jeux méditerranéens Mersin 1re 66,21 m
Ligue de diamant 1re détails
2014 Championnats d'Europe par équipes Riga 1re 64,05 m
Championnats d'Europe Zurich 1re 71,08 m
Ligue de diamant 1re détails
Coupe continentale Marrakech 3e 62,08 m
2015 Championnats du monde Pékin 2e 67,39 m
Ligue de diamant 1re détails
2016 Championnats d'Europe Amsterdam 1re 69,97 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 1re 69,21 m
Ligue de diamant 1re détails
2017 Championnats du monde Londres 1re 70,31 m
Ligue de diamant 1re 68,82 m
2018 Jeux méditerranéens Tarragone 1re 66,46 m
Championnats d'Europe Berlin 1re 67,62 m
Ligue de diamant 3e 64,31 m
Coupe continentale Ostrava 1re 68,44 m
2019 Championnats d'Europe par équipes Varazdin 1re 68,58 m

Victoires en Ligue de diamant[modifier | modifier le code]

Sandra Perković enregistre 42 victoires en Ligue de diamant, ce qui est le plus grand nombre dans l'histoire du circuit.

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Épreuve Marque Lieu Date
Lancer du disque 71,41 m (NR) Drapeau : Suisse Bellinzone 18 juillet 2017

Progression[modifier | modifier le code]

Âge Distance Date Lieu
15 46,82 m Drapeau : Croatie Split
47,05 m Drapeau : Croatie Zagreb
16 49,15 m Drapeau : Croatie Varaždin
50,11 m Drapeau : Croatie Zagreb
53,95 m Drapeau : Croatie Rijeka
17 55,42 m Drapeau : Pays-Bas Hengelo
55,89 m Drapeau : Croatie Rijeka
18 56,68 m Drapeau : Croatie Rijeka
59,32 m Drapeau : Croatie Split
60,26 m Drapeau : Croatie Osijek
19 60,66 m Drapeau : Croatie Split
62,44 m Drapeau : Serbie Novi Sad
62,79 m Drapeau : Croatie Split
66,85 m Drapeau : Croatie Split
20 66,93 m Drapeau : Belgique Bruxelles
67,96 m Drapeau : Croatie Split
21 68,24 m Drapeau : République populaire de Chine Shanghai
22 69,11 m Drapeau : Royaume-Uni Londres
23 70,51 m Drapeau : Croatie Split
70,52 m Drapeau : République populaire de Chine Shanghai
24 71,08 m Drapeau : Suisse Zurich
27 71,41 m Drapeau : Suisse Bellinzone

Meilleures performances par années[modifier | modifier le code]

Plein air[164]
Date Marque Date Lieu Rang[165]
2006 50,11 m Drapeau : Croatie Zagreb 243
2007 55,42 m Drapeau : Pays-Bas Hengelo 103
2008 55,89 m Drapeau : Croatie Rijeka 102
2009 62,79 m Drapeau : Croatie Split 17
2010 66,93 m Drapeau : Belgique Bruxelles 2
2011 67,96 m Drapeau : Croatie Split 2
2012 69,11 m Drapeau : Royaume-Uni Londres 1
2013 68,96 m Drapeau : Suisse Lausanne 1
2014 71,08 m Drapeau : Suisse Zurich 1
2015 70,08 m Drapeau : Croatie Split 2
2016 70,88 m Drapeau : République populaire de Chine Shanghai 1
2017 71,41 m Drapeau : Suisse Bellinzone 1
2018 71,38 m Drapeau : Qatar Doha 1
Meilleurs compétitions
Numéro Marque Compétition Lieu Date
1 71,41 m Galà dei Castelli Drapeau : Suisse Bellinzone
2 71,38 m Doha Diamond League Drapeau : Qatar Doha
3 71,08 m Championnats d'Europe Drapeau : Suisse Zurich
4 70,88 m Shanghai Golden Grand Prix Drapeau : République populaire de Chine Shanghai
5 70,83 m Mémorial Hanžeković Drapeau : Croatie Zagreb
6 70,59 m Championnats nationaux hivernaux des lancers Drapeau : Croatie Split
7 70,52 m Shanghai Golden Grand Prix Drapeau : République populaire de Chine Shanghai
8 70,51 m Championnats nationaux hivernaux des lancers Drapeau : Croatie Split
9 70,31 m Championnats du monde Drapeau : Royaume-Uni Londres
10 70,23 m Championnats nationaux hivernaux des lancers Drapeau : Croatie Split

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « IAAF: Sandra PERKOVIĆ | Profile », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  2. a b c d et e Sportske novosti Kristina Dominković: ŽIVOTNA PRIČA ČUDESNE SANDRE Liječnici su joj jedva spasili ruke kojima danas osvaja svijet, sportske.jutarnji.hr, 17. kolovoza 2016. (pristupljeno 2. rujna 2017.)
  3. a et b (hr) Srđan Hebar et Damir Mrvec, « Sandra je već dva puta bila na rubu smrti, a danas živi san », Večernji list, (consulté le 3 août 2010)
  4. « Top Lists: Outdoor/Junior/2008/Women », iaaf.org, International Association of Athletics Federations, (consulté le 13 juillet 2012)
  5. a b et c « Ten rising stars to watch in 2010 » [archive du ], SPIKES magazine, Haymarket Network (consulté le 23 mars 2010)
  6. a et b (hr) « Sandra Perković zlatna na juniorskom EP u Novom Sadu », ezadar.hr, Elektronski Zadar d.o.o., (consulté le 3 août 2010)
  7. Phil Minshull, « Euro Junior Champs, Final Day », iaaf.org, International Association of Athletics Federations, (consulté le 5 août 2010)
  8. (hr) Pero Smolčić, « Sandra Perković deveta u finalu diska », Slobodna Dalmacija, (consulté le 4 août 2010)
  9. « IAAF: Discus Throw Result | 12th IAAF World Championships in Athletics | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  10. « IAAF: Discus Throw Result | 12th IAAF World Championships in Athletics | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  11. (hr) « Pregled dobitnika nagrade Dražen Petrović od 2007. do 2010. godine » [archive du ] [PDF], Croatian Olympic Committee, (consulté le 25 juin 2012)
  12. « Slovenia's Ratej provides big surprise at European Cup Winter Throwing » [archive du ], european-athletics.org, European Athletic Association, (consulté le 7 juillet 2012)
  13. (en) « Croatia's Perkovic claims discus gold », eaa.org, 28 juillet 2010.
  14. « L'ÉQUIPE - L'actualité du sport en continu. », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  15. Bob Ramsak, « Lemaitre, Abeylegesse and Perkovic steal centre stage in Barcelona – European champs, day 2 », iaaf.org, Association internationale des fédérations d'athlétisme, (consulté le 5 août 2010)
  16. Final Results
  17. « Overview Disciplines – 27.08.2010: Discus Throw – Women » [archive du ], diamondleague.com, Ligue de diamant, (consulté le 27 août 2010)
  18. (en) « Croatia's Perković voted women's Rising Star of the Year », EAA (consulté le 21 mai 2012)
  19. (hr) « Perković do rekorda u disku i kugli » [archive du ], hrt.hr, Croatian Radiotelevision, (consulté le 26 février 2011)
  20. (hr) « Sandra Perković ozlijedila leđa » [archive du ], javno.hr, (consulté le 16 mai 2011)
  21. « Finland’s Pitkämäki and Croatia’s Vlašić equal world leads in Shanghai » [archive du ], european-athletics.org, Association européenne d'athlétisme, (consulté le 7 juillet 2012)
  22. « L'ÉQUIPE - L'actualité du sport en continu. », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  23. a et b Igor Ilic, Reuters, « European champion Perkovic faces suspension for failed drugs test », in.reuters.com,‎ (lire en ligne)
  24. a et b (hr) Gordan Gabrovec, « Sandra Perković bit će suspendirana na šest mjeseci! », Jutarnji list, (consulté le 1er août 2011)
  25. « Sandra Perkovic clame son innocence » (consulté le 16 août 2016)
  26. a et b (hr) P. Smolčić, « Perković ipak smije na Igre: Sretna sam, iako ni šest mjeseci nije malo », Slobodna Dalmacija, (consulté le 4 août 2011)
  27. (hr) « Ivančić je odgovoran za Sandrinu dramu », Zadarski list, (consulté le 4 août 2011)
  28. (hr) « Perković u Varaždinu do rezultata sezone i hrvatskog rekorda! », Večernji list, (consulté le 4 juin 2011)
  29. (Avec AFP), « MPM au disque pour Perkovic », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  30. Bar MNE 17–18 March Throws. Tilastopaja. Retrieved 29 March 2012.
  31. (en) « Perković, Idowu and Veselý win for Europe in Shanghai », EAA,
  32. Johnson, Len (19 May 2012). Liu Xiang and G. Dibaba the standouts in rainy Shanghai – Samsung Diamond League. IAAF. Retrieved 2 June 2012.
  33. Gains, Paul (2 June 2012). Dibaba 30:24.39 and Kiprop 27:01.98 on stunning but wet first night in Eugene – Samsung Diamond League. IAAF. Retrieved 3 June 2012.
  34. (hr) Toni Bilić, « Sandra Perković ispunila normu za Olimpijske igre », Novi list, (consulté le 25 juin 2012)
  35. « Preview – Women's throws: Pulsating discus battle between Perković and Müller on the cards » [archive du ], european-athletics.org, European Athletic Association (consulté le 13 juillet 2012)
  36. « Perkovic holds her nerve to retain the title » [archive du ], european-athletics.org, European Athletic Association (consulté le 13 juillet 2012)
  37. Rédaction, « Robert-Michon 6e », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  38. Rédaction, « Samuels gagne le disque », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  39. « Perkovic overall winner of discus throw event in Diamond League », tportal.hr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  40. (en-GB) « Olympics athletics: Sandra Perkovic takes gold in women's discuss », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  41. « J0 2012 - Disque : L'or pour Sandra Perkovic », sur lemonde.fr (consulté le 5 août 2012)
  42. O.P. à Londres, « Perkovic en or, Robert-Michon 6e », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  43. Rédaction, « Pishchalnikova suspendue », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  44. (en-US) Gennady Fyodorov, « Pishchalnikova given 10-year doping ban », U.S.,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  45. Rédaction avec J.-C.B (avec AFP), « Quand la fatigue est là... », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  46. « IAAF: Zaripova world lead the best of new Olympic champions in Stockholm – REPORT – Samsung Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  47. « IAAF: Bolt dashes 19.66, Aman defeats Rudisha in Zürich| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  48. Rédaction, « Le palmarès 2012 », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  49. a et b « IAAF: Sandra Perkovic motivated by Moscow to fill in the gap in her medal collection| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  50. a b et c « IAAF: Discus diva Sandra Perkovic counts her medals not her money| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  51. Rédaction, « Reese s'envole déjà », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  52. « IAAF: Meeting records and world leads tumble in Doha – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  53. a et b « IAAF: Perkovic and Vlasic make it a big day for Croatia in New York - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  54. « IAAF: Greek jumpers and Turkey's Ozbilen provide the athletics highlights at the Mediterranean Games | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  55. « IAAF: Farah delivers as other favourites falter in Birmingham – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  56. a et b Rédaction, « MPM pour Perkovic », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  57. « IAAF: Bondarenko flies high with stunning 2.41m in Lausanne – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  58. « IAAF: Seven world leads on magical night in Monaco – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  59. Rédaction, « Le disque pour Perkovic », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  60. « IAAF: Report: Women’s Discus qualifying – Moscow 2013| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  61. « Mondiaux d'athlétisme: Perkovic championne du monde, Robert-Michon en argent » (consulté le 10 septembre 2016)
  62. « IAAF: Report: Women’s Discus final – Moscow 2013| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  63. Rédaction, « Perkovic battue à domicile », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  64. Rédaction, « Perkovic battue à domicile », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  65. « IAAF: Fast middle-distance races and four meeting records in Rieti – IAAF World Challenge| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  66. (en) « Discus star Perkovic throws massive 70.51m », sur iaaf.org, (consulté le 11 août 2014)
  67. « Sandra Perkovic au-delà des 70 mètres », sur lequipe.fr (consulté le 1er mars 2014)
  68. « Ligue de diamant - Shanghai: MPM au disque pour la Croate Perkovic », sur lematin.ch, (consulté le 11 août 2014)
  69. « IAAF: Perkovic produces as promised, El Sayed stuns in Shanghai – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  70. « IAAF: Records fall to Rupp and Perkovic in Eugene – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  71. « IAAF: Perkovic, Sum and Lavillenie stay perfect – IAAF Diamond League | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  72. Rédaction, « Perkovic sur la fin », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  73. « IAAF: Vlasic proves she’s not past it in Paris – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  74. Rédaction, « Perkovic battue au disque », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  75. « IAAF: Perkovic beaten, Bartoletta goes close to her best in Glasgow – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  76. a et b « IAAF: Perkovic wins European discus title with best distance since 1992| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  77. (en) « Competitions - European Athletics Championships - History - European Athletics », sur european-athletics (consulté le 19 août 2018)
  78. O.P. à Zurich, « Robert-Michon en argent », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  79. avec M.V., à Stockholm, « Robert-Michon 4e », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  80. « IAAF: Bartoletta, Hoffa and Perkovic win early thrillers in Stockholm – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  81. « IAAF: Kuchina conquers her nerves in Zurich to capture the Diamond Race – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  82. Rédaction, « Perkovic, évidemment », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  83. Rédaction, « Les vainqueurs de la Ligue de Diamant », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  84. http://www.24sata.hr/atletika/preminuo-ivan-ivancic-trener-koji-je-stvorio-sandru-perkovic-381862
  85. « IAAF: In spite of rain, Perkovic and Pitkamaki shine in Zagreb| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  86. « IAAF: World champions and world record-holders feature on European team for IAAF Continental Cup| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  87. Rédaction, « Avec dix Français », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  88. « IAAF: Report: women's discus – IAAF Continental Cup, Marrakech 2014| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  89. « Tilastopaja Oy Track and field statistics », sur www.tilastopaja.eu (consulté le 23 août 2018)
  90. Rédaction, « Mélina Robert-Michon 5e, Sandra Perkovic gagne », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  91. Rédaction, « Melina Robert-Michon 5e du lancer de disque », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  92. « IAAF: World leads for Ethiopia’s Kejelcha and Aman in Rome – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  93. Rédaction, « Mélina Robert-Michon 3e du disque à Birmingham », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  94. « IAAF: Yego wins dramatic javelin contest in Birmingham – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  95. « IAAF: Nettey jumps meeting record, Perkovic stays flawless in New York – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  96. « IAAF: Diamond Race update after seven meetings – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  97. Rédaction, « Meeting de Lausanne : Yaimi Pérez surprend Sandra Perkovic, Mélina Robert-Michon 5e », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  98. Avec M.V. à Monaco, « Meeting de Monaco : Sandra Perkovic remporte le lancer du disque », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  99. « IAAF: Lavillenie and Perkovic return to winning ways in Monaco – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  100. « IAAF: Discus Throw Summary | 15th IAAF World Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  101. « IAAF: Discus Throw Series Result | 15th IAAF World Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  102. O.P., « Championnats du monde : Denia Caballero, la nouvelle reine du lancer du disque », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  103. « IAAF: Report: women’s discus final – IAAF World Championships, Beijing 2015| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  104. « IAAF: Perkovic banishes her Beijing blues with meeting record in Zagreb| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  105. « IAAF: Lavillenie, Perkovic and Ibarguen on top again in Brussels – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  106. (en) Perkovic throws 70,59 m in Split
  107. « IAAF: Perkovic and Shanghai continue their love affair – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  108. J.-D.C. à Eugene, « Ligue de diamant - Eugene : Mélina Robert-Michon monte en puissance », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  109. « IAAF: Kovacs shifts gears to produce world-leading shot mark in Eugene – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  110. Rédaction, « Meeting d'Oslo : Sandra Perkovic, évidemment », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  111. Rédaction, « Meeting d'Oslo : Sandra Perkovic, évidemment », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  112. (en) « Competitions - European Athletics Championships - European Athletics », sur european-athletics (consulté le 10 juillet 2016)
  113. Rédaction, « Championnats d'Europe : Pas de podium pour Mélina Robert-Michon », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  114. « Sandra Perkovic's win in discus trow at European Athletic Championship in Amsterdam 2016 », sur www.croatia.org (consulté le 19 août 2018)
  115. « IAAF: Perfect Perkovic takes win number five in London – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  116. « IAAF: Preview: women's discus – Rio 2016 Olympic Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  117. « IAAF: Report: women's discus qualifying – Rio 2016 Olympic Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  118. « IAAF: Discus Throw Series Result | The XXXI Olympic Games | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  119. « Sandra Perkovic double la mise au lancer du disque », (consulté le 10 septembre 2016)
  120. « IAAF: Report: women's discus final – Rio 2016 Olympic Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  121. A.R., « Mélina Robert-Michon vice-championne olympique du disque ! », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  122. « Ligue de diamant : Mélina Robert-Michon prend la deuxième place derrière Sandra Perkovic » (consulté le 10 septembre 2016)
  123. « IAAF: Walsh prevails in thrilling Paris shot put battle – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  124. « Ligue de diamant : Mélina Robert-Michon 2e derrière Sandra Perkovic » (consulté le 10 septembre 2016)
  125. « IAAF: Walsh sends shot flying to 22.20m in Zurich – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  126. « IAAF: Perkovic and Spanovic triumph in Zagreb| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  127. « Athlétisme: et de 13 pour Perkovic au disque (67,86 m) à Zagreb » (consulté le 10 septembre 2016)
  128. « IAAF: Strong openers for Perkovic and Kolak in Split| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  129. « IAAF: Manyonga sails to 8.61m series record in Shanghai – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  130. « IAAF: Warholm runs himself to glory and exhaustion in Oslo – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  131. Rédaction, « Meeting de Stockholm : Mélina Robert-Michon au pied du podium », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  132. « IAAF: Van Niekerk clocks 9.94 personal best in Velenje| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  133. a et b (hr) « Sandra Perković postavila novi hrvatski rekord i deklasirala konkurenciju », Gol.hr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juillet 2017)
  134. « IAAF: Perkovic throws 71.41m in Bellinzona, world’s best discus mark since 1992| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  135. « IAAF: Report: women's discus qualification – IAAF World Championships London 2017| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  136. Rédaction, « Mondiaux : le bronze pour Mélina Robert-Michon au lancer du disque », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2017)
  137. « IAAF: Discus Throw », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  138. Rédaction, « Meeting Ligue de diamant de Birmingham : Mélina Robert-Michon seulement sixième au disque », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  139. Rédaction, « Des Français décevants, les favoris au rendez-vous », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  140. « IAAF: Perkovic throws beyond 70m twice in Zagreb| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 30 août 2017)
  141. « IAAF: World leads for Perkovic, Barshim and Pichardo in Doha - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  142. « IAAF: Perkovic after her solid Doha debut: ‘I think I have lots of metres to show this year’| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  143. « IAAF: World leads for Manyonga and Lasitskene top infield action in Rome - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  144. « IAAF: Kirt takes javelin showdown in Turku », sur iaaf.org (consulté le 18 août 2018)
  145. « IAAF: Perkovic’s 66.46m throw highlights second day at Mediterranean Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 30 juin 2018)
  146. « IAAF: Semenya’s 1:54.25 one of seven world leads in Paris - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er juillet 2018)
  147. « IAAF: Perkovic extends winning streak in Bellinzona| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juillet 2018)
  148. « IAAF: Korir scorches to 800m world lead in London | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juillet 2018)
  149. « IAAF: Ingebrigtsen, 17, completes distance double at European Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 août 2018)
  150. (en) « IAAF Inside Athletics – Sandra Perkovic: ‘My wish is to go to five Olympic Games’| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 21 août 2019)
  151. (en) « Official candidate lists for the 2nd constituency in the 2015 general election »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur izbori.hr,
  152. http://www.index.hr/vijesti/clanak/sandra-perkovic-kuka-jer-nije-dobila-stipendiju-a-za-izostanke-iz-sabora-dobit-ce-63-tisuce-kuna/893709.aspx
  153. http://www.sabor.hr/Default.aspx?sec=6435
  154. « Jerome Jareb's Interviews in Večernji list and Hrvatsko slovo », Journal of Croatian Studies, vol. 42,‎ , p. 173–174 (ISSN 0075-4218, DOI 10.5840/jcroatstud20014221, lire en ligne, consulté le 23 août 2018)
  155. Rédaction, « Teddy Tamgho nommé », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)
  156. « IAAF: 2013 Athletes of the Year – and the women’s finalists are…| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  157. « IAAF: Bolt and Fraser-Pryce are crowned 2013 World Athletes of the Year| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  158. « IAAF: IAAF announces names of candidates for 2014 World Athlete of the Year Award| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  159. « IAAF: World Athlete of the Year finalists announced| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  160. « IAAF: Lavillenie and Adams are crowned 2014 World Athletes of the Year| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  161. « IAAF: Nominees announced for Female World Athlete of the Year 2018| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 10 novembre 2018)
  162. « IAAF: Monaco press points – Sandra Perkovic| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 19 août 2018)
  163. Saša jači od Sandre Perković
  164. (en) « Meilleures performances mondiales de l'année », sur apulanta.fi (consulté le 29 octobre 2011)
  165. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]