Sandoleyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Sandoleyre
La Sandoleyre juste avant qu'elle ne se jette dans le lac de barrage de La Vaux.
La Sandoleyre juste avant qu'elle ne se jette dans le lac de barrage de La Vaux.
Caractéristiques
Longueur 3,01 km
Bassin ?
Débit moyen ?
Régime pluvial jurassien
Cours
Origine Entre La Fouly et Le Courtillet
· Localisation Aubonne
· Altitude 675 m
· Coordonnées 46° 30′ 01″ N, 6° 20′ 14″ E
Embouchure Lac de barrage de La Vaux
· Localisation Montherod
· Altitude 571 m
· Coordonnées 46° 30′ 59″ N, 6° 21′ 43″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Canton de Vaud
Commune Montherod
Régions traversées La Côte
Principales localités Aubonne, Montherod

La Sandoleyre est une rivière du canton de Vaud, en Suisse. Elle rejoint l'Aubonne sur la commune de Montherod, dans le lac de retenue de La Vaux[1]. Ce lac est situé au cœur de l'Arboretum national du vallon de l'Aubonne[2].

Hydronymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom est incomplète. Néanmoins, le nom peut être décomposé en deux partie : sand- et -oleyre. Pour la seconde partie, le nom tire une origine commune à l'Oulaire nommée aussi Oleyre et serait issu de l'ancien français ole, lui-même issu du latin olla désignant une marmite. Le nom de la rivière serait donc à comprendre de manière métaphorique en référence à son vallon très encaissé comme une marmite[3], ce qui est le cas du vallon Le Dérupeau dans lequel coule la rivière.

Parcours[modifier | modifier le code]

La Sandoleyre est une rivière de 3,01 km de long qui naît sur la commune d'Aubonne, entre le hameau de La Fouly au nord et Le Courtillet au sud, de la confluence du ruisseau des Rottières venant de Saint-Oyens et du ruisseau des Chaux venant d'Essertines-sur-Rolle. La rivière coule en direction du nord est. Après une dizaine de mètres, elle entre sur la commune de Montherod sur laquelle elle restera jusqu'à sa confluence dans l'Aubonne. Elle forme rapidement un vallon escarpé qui se nomme Le Dérupeau après le hameau Les Ursins. Ce vallon est intégralement dans la forêt. Elle conflue dans le lac de retenue de La Vaux sur l'Aubonne[4].

Faune[modifier | modifier le code]

La présence de truite fario est attestée. En 2014, le service d'inspection de la pêche du Canton de Vaud en a recensé la capture de 53 individus[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « De source sûre - la qualité des cours d'eau vaudois », sur http://www.vd.ch, (consulté le 21 mai 2016)
  2. Alfred Gerber, « La faune », Bulletin technique de la Suisse romande, vol. 100, no 4,‎ , p. 298-299 (lire en ligne)
  3. Henry Suter, « Olette, Oulaire, Oule, Oulettaz, Oulle ; Oleyres, Ollière, Ollières » [html], Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, (consulté le 23 mai 2016)
  4. Carte nationale au 1:25 000, Morges, no 1242, 2011
  5. « Statistique de la pêche dans les rivières du canton de Vaud en 2014 » [PDF], sur vd.ch, Inspection de la pêche, (consulté le 23 mai 2016), p. 9

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]