Earthquakes de San José

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis San Jose Earthquakes)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Earthquake.
Earthquakes de San José
Logo du Earthquakes de San José
Généralités
Fondation 1995
Couleurs Bleu, blanc et noir
Stade Avaya Stadium, San Jose
(18 000 places)
Championnat actuel Major League Soccer
Président Earthquakes Soccer, LLC
Entraîneur Drapeau : États-Unis Dominic Kinnear
Joueur le plus capé Drapeau : États-Unis Ramiro Corrales (286)[1]
Meilleur buteur Drapeau : États-Unis Chris Wondolowski (124)
Site web www.sjearthquakes.com
Palmarès principal
National[2] MLS Cup (2)
MLS Supporters' Shield (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Major League Soccer 2016
0

Les Earthquakes de San José (en anglais : San Jose Earthquakes) est un club de soccer (football) professionnel basé à San José qui a été actif de 1996 à 2005 et qui a de nouveau intégré la MLS en 2008.

Connu sous le nom des San Jose Clash de 1995 à 1999, ce club est une des 10 équipes originelles de la Major League Soccer. Il fait partie de l'histoire de la MLS en ayant disputé le tout premier match de la ligue en 1995 contre DC United (victoire 1-0). Le club a gagné deux fois le championnat en 2001 et 2003 ainsi que le Supporters' Shield en 2005 et 2012. Après la saison 2005, la franchise est déplacée à Houston, Texas pour fonder le Dynamo de Houston. Le 18 juillet 2007, la MLS annonce le retour des Earthquakes de San José pour la saison 2008 sous l'impulsion de Lew Wolff et John Fisher, propriétaires du club de baseball des Athletics d'Oakland (MLB).

Dates importantes[modifier | modifier le code]

  • 1995 : fondation de la franchise à San José (Californie) sous le nom de Clash de San José
  • 1999 : la franchise est renommée Earthquakes de San José, en hommage à une précédente équipe de la défunte NASL.
  • 2005 : le 15 décembre est annoncé le déménagement du club à Houston, Texas. La cause étant un problème de stade. Toutefois, il est possible que San José retrouve une équipe professionnelle dans les prochaines années.
  • 2006 : la nouvelle équipe s'appelle le Dynamo de Houston.
  • Mai 2006 : Lew Wolff et John Fisher, propriétaires du club de baseball des Athletics d'Oakland (MLB), obtiennent une option auprès de la MLS. Leur objectif étant de recréer un club de football à San José, d'ici les trois prochaines années. Il leur faudrait alors construire un nouveau stade.
  • Juillet 2007 : La MLS annonce le retour de San José pour la saison 2008 et la construction d'un nouveau stade. Toutefois celui-ci ne devrait être prêt qu'à partir de 2010. Le club jouera donc les deux prochaines saisons en dehors de San José. Ils joueront au McAfee Coliseum d'Oakland pour les matchs importants et au Buck Shaw Stadium de Santa Clara pour les autres rencontres.
  • Mars 2015 : Inauguration de l'Avaya Stadium, nouveau domicile de la franchise et entièrement dédié à la pratique du soccer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les racines des Earthquakes (1974-1993)[modifier | modifier le code]

George Best est un joueur clé lors de son passage à San Jose

Les racines de la franchise remontent à 1974, lorsque la North American Soccer League (NASL) souhaite une franchise à San Jose, baptisée Earthquakes. Le nom Earthquakes est voté par les lecteurs du San Jose Mercury News. Après la faillite de la NASL en 1984, ils continuent à jouer en Western Soccer League. En 1988, Bridgwater vend la franchise. Le nouveau propiétaire n'a alors pas les moyens et la franchise fait faillite. Quelques années plus tard, Van Voorhis reprend la franchise et la renomme Blackhawks. Les Blackhawks jouent en WSL pour la saison 1989. En 1991, Van Voorhis embauche un ancien joueur de Earthquakes, Laurie Calloway, comme entraîneur. Calloway entraîne une équipe qui joue plus tard en MLS avec John Doyle, Troy Dayak, Paul Bravo et Eric Wynalda. À la suite d'une dispute entre John Doyle et Eric Wynalada, ce dernier quitte le club pour le 1. FC Sarrebruck. La franchise est dissoute en 1993.

Fondation et premières années (1994-1999)[modifier | modifier le code]

En 1994, Van Voorhis obtient les droits de créer une nouvelle franchise en Major League Soccer, ligue nouvellement créée. Peter Bridgwater est le nouveau président. Alors que Bridgewater acquière les droits des anciens Earthquakes, il renomme la franchise San Jose Clash. Il fait de Laurie Calloway le nouvel entraîneur et ramène Eric Wynalda dans la baie.

Le Clash joue la première rencontre de son histoire de la MLS et l'emporte 1-0 contre le D.C. United. Eric Wynalda marque le but de la semaine. À l'issue de la saison, John Doyle est nommé meilleur défenseur de la ligue.

La saison 1997 est la pire du Clash qui connait un changement d'entraîneur au cours de la saison. Le 27 octobre 1999, la franchise est renommée en San José Earthquakes.

Retour des Earthquakes (1999-2005)[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2001, le club recrute le canadien Frank Yallop et obtient le prêt de Landon Donovan du Bayer 04 Leverkusen. Les Earthquakes réussissent le record de points gagnés en une saison de toute l'histoire de la MLS jusqu'alors (29 sur 45). Après des victoires en séries contre le Crew de Columbus et le Fusion de Miami, San José se qualifie pour la Coupe MLS. San Jose s'impose finalement 2-1 contre le Galaxy de Los Angeles après prolongations et fête son premier titre.

En 2002 et 2003, les Earthquakes terminent seconds dans la course au MLS Supporters' Shield. En 2002, une élimination en demi-finale de conférence met fin à leur parcours en séries mais ils font leur retour en 2003 se hissant jusqu'à la Coupe MLS. En demi-finale de conférence, Los Angeles l'emporte 2-0 au match aller avant que les Earthquakes, pourtant menés 2-0 à la pause, s'imposent 5-2 à la fin de la rencontre. En finale des séries, San José s'impose 4-2 contre Fire de Chicago et ramène ainsi son deuxième titre dans la baie.

L'entraîneur Yallop quitte l'équipe à la fin de la saison et devient le sélectionneur du Canada. L'ancien entraîneur-adjoint Dominic Kinnear le remplace alors. En 2004, des rumeurs évoquent un rachat du club par les investisseurs du club mexicain Club América. Le dirigeant Johnny Moore se retire et est remplacé par Alexi Lalas. Lorsque Lalas prend les commandes, il prévoit un déménagement à Houston. Néanmoins, sur le plan sportif, les Earthquakes remportent le Supporterss Shield mais sont éliminés rapidement en demi-finale de conférence.

Pause et retour (2006-2011)[modifier | modifier le code]

Déménagement à Houston[modifier | modifier le code]

Le 15 décembre 2005, il est annoncé que la franchise déménage à Houston, au Texas. Les raisons mises en avant sont la difficulté à s'entendre pour la construction d'un stade entièrement dédié au soccer. L'historique, comme le nom, le logo et le palmarès, reste à San José, ne fermant ainsi pas la porte à un retour dans la ville. Le Dynamo de Houston est désigné comme franchise d'expansion à compter de la saison 2006.

Retour en MLS[modifier | modifier le code]

Le 24 mai 2006, le soccer de la MLS est de retour à San José par l'intermédiaire d'un groupe d'investisseurs du nom de Earthquakes Soccer, LLC. Le 18 juillet 2007, le commissaire de la ligue, Don Garber, annonce que les Earthquakes vont rejoindre la MLS à partir de la saison 2008.

Lors de leur première saison de retour, les Earthquakes atteignent la septième place de la Conférence Ouest et ne se qualifient donc pas pour les séries éliminatoires. Il faut attendre l'automne 2010 pour les retrouver à ce niveau lorsqu'ils font face aux Red Bulls de New York en demi-finale de conférence. Au match aller, ils s'inclinent 1-0 mais l'emportent 3-1 à New York au match retour. En finale de conférence, San José est éliminé par les Rapids du Colorado. Chris Wondolowski, avec dix-huit buts, est le meilleur buteur de la saison et remporte le Soulier d'Or.

Dernières années (2012-)[modifier | modifier le code]

En 2011, les Earthquakes ne parviennent pas à atteindre les séries éliminatoires. Néanmoins, ils remportent le MLS Supporters' Shield en 2012 après avoir fini au sommet du classement en saison régulière. Cette réussite les emmène en Ligue des champions de la CONCACAF 2013-2014 où ils performent en phase de groupes avant de s'incliner contre le Deportivo Toluca en quarts de finale. Après une saison 2013 très décevante, Frank Yallop est démis de ses fonctions après seulement trois victoires en quinze rencontres. Mark Watson prend alors le suite mais ne parvient pas à qualifier son équipe en séries en 2014. Par conséquent, l'entraîneur-phare du Dynamo de Houston, Dominic Kinnear, est recruté mais ne connaît pas plus de succès en 2015 ou 2016.

Palmarès et résultats[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès des Earthquakes de San José
Compétitions nationales Compétitions internationales Trophées mineurs
  • Coupe MLS (2) :
    • Vainqueur : 2001 et 2003.
  • Carolina Challenge Cup (2) :
    • Vainqueur : 2005 et 2008.
  • Heritage Cup (2) :
    • Vainqueur : 2009 et 2012.
  • Lamar Hunt Pioneer Cup (3) :
    • Vainqueur : 2007, 2012 et 2013.

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Année Saison régulière Position Coupe MLS US Open Cup Ligue des champions
CONCACAF
Affl. moy.
saison régulière
Affl. moy.
séries éliminat.
Meilleurs buteurs
M V N D BP BC Pts Conf. Ligue Joueurs Buts
1996 32 15 - 17 50 50 39 4e 6e Demi-finale de conférence Non inscrit Non qualifié 17 232 17 209 Drapeau : États-Unis Paul Bravo 13
1997 32 12 - 20 55 59 30 5e 10e Non qualifié Quart de finale Non qualifié 13 597 N/Q Drapeau : Salvador Ronald Cerritos 12
1998 32 13 - 19 48 60 33 5e 10e Non qualifié Quart de finale Non qualifié 13 653 N/Q Drapeau : Salvador Ronald Cerritos 13
1999 32 19 - 13 48 49 37 5e 7e Non qualifié Non inscrit Non inscrit 14 959 N/Q Drapeau : Salvador Ronald Cerritos 15
2000 32 7 8 17 35 50 29 4e 12e Non qualifié Quart de finale Non qualifié 12 460 N/Q Drapeau : Sierra Leone Abdul Conteh 10
2001 26 13 6 7 47 29 45 2e 5e Champion Quart de finale Non tenue 9 635 N/Q Drapeau : Salvador Ronald Cerritos 13
2002 28 14 3 11 45 35 45 2e 2e Demi-finale de conférence Quart de finale Quart de finale 11 150 8 069 Drapeau : Équateur Ariel Graziani 16
2003 28 14 9 7 45 35 51 1er 2e Champion Quatrième tour Huitièmes de finale 10 465 15 127 Drapeau : États-Unis Landon Donovan 16
2004 30 9 11 10 41 35 38 4e 7e Demi-finale de conférence Demi-finale Quart de finale 13 001 8 659 Drapeau : États-Unis Brian Ching 13
2005 32 18 10 4 53 31 64 1er 1er Demi-finale de conférence Quart de finale Non qualifié 13 037 17 824 Drapeau : Canada Dwayne De Rosario 9
2006-2007 En hiatus[Note 1]
2008 30 8 9 13 32 38 33 7e 14e Non qualifié Non qualifié Non qualifié 13 713 N/Q Drapeau : Angleterre Darren Huckerby 6
2009 30 7 9 14 36 50 30 8e 14e Non qualifié Non qualifié Non qualifié 14 114 N/Q Drapeau : Jamaïque Ryan Johnson 11
2010 30 13 7 10 34 33 46 6e 8e Finale de conférence Non qualifié Non qualifié 9 659 10 525 Drapeau : États-Unis Chris Wondolowski 19
2011 34 8 14 12 40 45 38 7e 14e Non qualifié Non qualifié Non qualifié 11 857 N/Q Drapeau : États-Unis Chris Wondolowski 16
2012 34 19 9 6 72 43 66 1er 1er Demi-finale de conférence Quart de finale Non qualifié 13 293 10 744 Drapeau : États-Unis Chris Wondolowski 27
2013 34 14 9 11 35 42 51 6e 10e Non qualifié Troisième tour Non qualifié 12 765 N/Q Drapeau : États-Unis Chris Wondolowski 13
2014 34 6 12 16 35 50 30 9e 18e Non qualifié Huitièmes de finale Quart de finale 14 947 N/Q Drapeau : États-Unis Chris Wondolowski 14
2015 34 13 8 13 41 39 47 7e 13e Non qualifié Huitièmes de finale Non qualifié 20 979 N/Q Drapeau : États-Unis Chris Wondolowski 18
2016 34 8 14 12 32 40 38 9e 17e Non qualifié Quatrième tour Non qualifié 19 930 N/Q Drapeau : États-Unis Chris Wondolowski 12

Records[modifier | modifier le code]

Identité du club[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Maillots[modifier | modifier le code]

Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2000-02
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2003-04
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2005
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2008
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2009
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2010-11
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2012-13
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2014-16

Commanditaires[modifier | modifier le code]

Commanditaires des maillots[modifier | modifier le code]

Période Équipementier Commanditaire du maillot
1996-1999 Nike Honda
2000-2002 Yahoo! Sports
2003-2004 Yahoo! en Español
2009-2011 Adidas Amway Global[3]
Depuis 2016 Sutter Health[4]

Il n'y a pas eu de commanditaire sur les maillots en 2005, 2008, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Commanditaires du stade[modifier | modifier le code]

Rivalités[modifier | modifier le code]

Le grand rival de San José est l'autre club californien de MLS, le Los Angeles Galaxy. Les confrontations entre les deux équipes donnent lieu à un derby très demandé par leurs partisans respectifs et auquel on a donné le nom de Classique de Californie.

Mascottes[modifier | modifier le code]

  • José Clash (1996-1999)
  • Rikter the CyberDog (2000-2002)
  • Q (2004-2005 puis depuis 2008)

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Directeurs généraux[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente la liste des directeurs généraux du club depuis 1995.

Rang Nom Période
1 Drapeau : Angleterre Peter Bridgwater 1995-1998
2 Drapeau : États-Unis Lynne Meterparel 1999-2000
3 Drapeau : États-Unis Tom Neale 2001
4 Drapeau : Écosse Johnny Moore 2002-2003
Rang Nom Période
1 Drapeau : États-Unis Alexi Lalas 2004-2005
2 Drapeau : États-Unis Kate McAllister &
Drapeau : États-Unis Ken Freccero (intérim)
2005
4 Drapeau : États-Unis John Doyle 2008-

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1995.

Rang Nom Période
1 Drapeau : Angleterre Laurie Calloway 7 déc. 1996-25 juin 1997
2 Drapeau : Irlande Brian Quinn 1997-sept. 1999
3 Drapeau : Chili Jorge Espinoza (intérim) 1999
4 Drapeau : Allemagne Lothar Osiander 1999-12 janv. 2001
Rang Nom Période
5 Drapeau : Canada Frank Yallop 3 févr. 2001-12 déc. 2003
6 Drapeau : États-Unis Dominic Kinnear 6 janv. 2004-15 déc. 2005
7 Franchise inactive 2006-2007
8 Drapeau : Canada Frank Yallop 9 nov. 2007-7 juin 2013
Rang Nom Période
9 Drapeau : Canada Mark Watson (intérim) 7 juin 2013-30 oct. 2013
10 Drapeau : Canada Mark Watson 30 oct. 2013-15 oct. 2014
11 Drapeau : États-Unis Ian Russell (intérim) 15 oct. 2014-26 oct. 2014
12 Drapeau : États-Unis Dominic Kinnear 2015-

Effectif professionel actuel[modifier | modifier le code]

Au

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau des États-Unis G David Bingham
2 Drapeau des États-Unis D Kofi Sarkodie
4 Drapeau des États-Unis D Marvell Wynne
5 Drapeau du Honduras D Víctor Bernárdez
6 Drapeau des États-Unis M Shea Salinas
7 Drapeau de Trinité-et-Tobago M Cordell Cato
8 Drapeau des États-Unis A Chris Wondolowski
9 Drapeau des Pays-Bas A Danny Hoesen
10 Drapeau de l'Albanie M Jahmir Hyka
14 Drapeau des États-Unis M Jackson Yueill
15 Drapeau de l'Argentine M Andres Imperiale
17 Drapeau du Salvador M Darwin Ceren
18 Drapeau de la Nouvelle-Zélande D Kip Colvey
No. Nat. Position Nom du joueur
20 Drapeau de la Jamaïque D Shaun Francis
21 Drapeau du Costa Rica A Marco Ureña
22 Drapeau des États-Unis A Tommy Thompson
23 Drapeau de l'Allemagne D Florian Jungwirth
24 Drapeau des États-Unis D Nick Lima
25 Drapeau des États-Unis A Quincy Amarikwa
27 Drapeau des États-Unis M Fatai Alashe
28 Drapeau des États-Unis G Andrew Tarbell
30 Drapeau du Panama M Aníbal Godoy
31 Drapeau du Panama D Harold Cummings
38 Drapeau du Brésil M Matheus Silva
49 Drapeau de l'Angleterre M Simon Dawkins

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Temple de la renommée[modifier | modifier le code]

Infrastructures et aspects économiques[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Le Avaya Stadium est le stade des Earthquakes de San José depuis 2015.

Les principaux stades ayant accueilli les rencontres des Earthquakes sont:

D'autre enceintes ont également servi de façon ponctuelle pour les rencontres du club:

  • Levi's Stadium (depuis 2014: 1 match par saison).
  • O.co Coliseum (2008-2009: pour les matchs les plus importants)
  • Stanford Stadium (depuis 2011: 1 match par saison vers le 4 juillet)
  • Negoesco Stadium (1 match le 24 juillet 2001)
  • Cagan Stadium (2011-2012)
  • Kezar Stadium (2012, 2014)
Affluences des Earthquakes de San José en saison régulière depuis la saison 1996
Avaya Stadium Buck Shaw Stadium Spartan Stadium (San Jose)

Propriétaires[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente la liste des propriétaires du club depuis 1996.

Rang Nom Période
1 Drapeau : États-Unis Major League Soccer 1996-1998
2 Drapeau : États-Unis Kraft Sports Group 1999-2000
3 Drapeau : États-Unis Silicon Valley Sports & Entertainment 2001
4 Drapeau : États-Unis Silicon Valley Sports & Entertainment
& Anschutz Entertainment Group
2002
5 Drapeau : États-Unis Anschutz Entertainment Group 2003-2005
6 Franchise inactive 2006-2007
7 Drapeau : États-Unis Earthquakes Soccer, LLC 2007-

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 2006, les Earthquakes de San José déménagent à Houston pour former le Dynamo de Houston. Ce n'est qu'en 2008 que San Jose retrouve une équipe dans la Major League Soccer avec le retour des Earthquakes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « San Jose Earthquakes All-time Stats », sur soccerstats.us
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  3. (en) Robert Jonas, As 2015 MLS regular season approaches, San Jose Earthquakes continue search for jersey sponsor, SB Nation, 9 février 2015
  4. (en) Earthquakes find their jersey sponsor in Sutter Health, Washington Times, 26 janvier 2016
  5. (en) San Jose Earthquakes Announce "Avaya Stadium" Agreement to Power Fan Engagement, Yahoo! Finance, 19 novembre 2014