San Damon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
San Damon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

San Damon, photographe plasticien, auteur, sculpteur et compositeur notamment de musique acousmatique, né à Paris en 1972, crée en 2004 un nouveau style photographique issu d’un procédé photographique argentique déposé sous brevet, l’oniroscopisme.

Œuvres photographiques oniroscopistes[modifier | modifier le code]

Œuvres musicales oniroscopistes[modifier | modifier le code]

San Damon a composé cette œuvre musicale en 15 mouvements,ce qui n’existe pas en musique classique,en se rapportant aux couleurs de ses œuvres photographiques et aux mots qu’il a écrits afin de s’y rapporter.

La symphorapsodie oniroscopiste a été notamment jouée le dans l’arène du planétarium Théâtre de Bruxelles,en adéquation avec une expo-projection de 178 œuvres photographiques oniroscopistes sur le thème de New York projetées dans le dôme.

Œuvres (installation d'art) oniroscopistes[modifier | modifier le code]

L’oniroscopisme a ses couleurs majeures,le magenta en fait partie,c’est à ce titre que San Damon a mis en scène une installation appelée : « Analyse du sophisme et de la réfraction de l’Oniroscopisme ».Celle-ci a consisté à mettre en place sur la prestigieuse avenue Franklin Roosevelt et ce sur quatre kilomètres une transmutation des sources lumineuses en milieu urbain. En d’autres termes, les lampadaires routiers étaient enveloppés de filtres de couleur magenta rougeâtre et les lampadaires piétonniers de filtres de couleur magenta violacé.Cette œuvre est restée en place du au .

  • Installation d’art contemporain sur avenue Franklin Roosevelt à Bruxelles. Quatre kilomètres sur lesquels les sources lumineuses sont transformées par San Damon dans l’une des tonalités majeures de son Oniroscopisme, soit un magenta rougeâtre pour les lampadaires routiers et un magenta violacé pour les lampadaires piétonniers. Une sorte de tunnel de magenta s’offre à ceux qui l’empruntent[5],[6].

Le Grand-Duché d'Oniroscopie[modifier | modifier le code]

Le Grand-Duché d’Oniroscopie est un pays virtuel et le premier au monde de ce type[réf. souhaitée]. Créé par San Damon en 2017. Plusieurs personnalités, intellectuels et universitaires de renoms parlent dans différents films documentaires de la création de ce pays, tel que le sociologue Jean De Munck, le philosophe Antonino Mazzù ou encore des avocats spécialisés dans le domaine des droits intellectuels. Ce pays virtuel est géré comme un vrai pays sauf qu’il n’a évidemment pas de territoire physique. Tout part de la création et de l’invention de Damon. Par exemple : rien n’existe vraiment lorsqu’il s’agit de géographie, d’histoire, de climat, de faunes et de flores…..etc. Par contre, les billets de banque, la carte d’identité, les plats traditionnels, l’hymne national, le drapeau, etc. sont bien réels. Ce pays génère une économie liée uniquement aux œuvres de San Damon et s’organise autour de l’Oniroscopisme, concept au départ photographique sous brevet[réf. nécessaire] créé par l’artiste en 2004. Les cartes d’identités sont à vendre, elles font l’objet d’un questionnaire avant attribution, et font de l’acheteur un citoyen du Grand-Duché d’Oniroscopie. Les billets de banque sont vendus comme des œuvres d’art. Ce qui a de surprenant c’est que plusieurs villes, elles bien réelles, ont proposé à San Damon de se jumeler à la capitale de son pays[réf. nécessaire]. Ce pays serait visité par plus d’un million de gens par mois de par le monde, chiffres provenant de Google analytique[réf. souhaitée]. Le Grand-Duché d’Oniroscopie par le truchement de San Damon prône l’égalité, et ce, sur tous les points de vue entre les animaux et les humains. Ardent défenseur de la cause animal, San Damon et son épouse sont végétariens.

Cause Animale[modifier | modifier le code]

San Damon est végétarien et antispéciste[réf. nécessaire] et un ardent défenseur de la cause animale sous toutes ses formes[réf. nécessaire]. En 2019, il signe la tribune officielle de soutien au Parti Animaliste français pour les élections européennes[7].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « San Damon », sur Les amis de la Basilique de Koekelberg
  2. Pierre Granier, « A Maredsous, l'artiste San Damon revisite la Cène », Info.catho.be,‎ (lire en ligne)
  3. "La Cène" de San Damon désormais dans l'église, au Saint-Sacrement, 2010
  4. « Donations de six œuvres du photographe San Damon », Archives et Musée de la littérature,‎ (lire en ligne)
  5. « Œuvre d'art pour l'avenue Franklin Roosevelt », Bruxelles mobilités,‎ (lire en ligne)
  6. (nl) « Kleurrijk kunstwerk op de Franklin Rooseveltlaan », Mobiliteit Brussel,‎ (lire en ligne)
  7. « Tribunes de nos soutiens - Parti animaliste », sur Parti animaliste (consulté le 8 septembre 2020).